[Critique] 23 Récits du Mont-Saint-Michel – Jean Muzi

image 23 récits du mont saint michelQuand le merveilleux sert la réalité

Il est un fait que nous aimons à rappeler aussi souvent que possible sur Culturellement Vôtre : la France rayonnera toujours de par son histoire d’une complexité qui n’a d’égale que sa profondeur. Légendes et épisodes avérés forment un ensemble d’histoires d’une force inouïe, et qu’il soit sombre ou lumineux n’est pas la question. Aussi, le genre de volonté qui se cache derrière ce 23 Récits du Mont-Saint-Michel est à saluer, voire même à chérir tant le public à laquelle elle s’adresse a besoin d’être en contact avec l’histoire du pays dans lequel ils évolueront certainement à l’avenir.

Jean Muzi est un auteur aux différents talents que l’on retrouve autant dans le film documentaire que dans le conte couché sur papier. Ces derniers le passionnent au plus haut point, ces histoires à raconter pour faire la lumière sur tout un pan de la culture d’un lieu, d’une région ou d’un pays. Ainsi 23 Récits du Mont-Saint-Michel est l’un des derniers-nés d’une longue liste d’ouvrages dédiés à ces fables si passionnantes, qui font notamment une partie du charme de nos régions. Ici, on s’intéresse à l’un des fleurons de notre patrimoine, le lieu le plus visité de France en-dehors de ceux de la région parisienne, par le biais de légendes qui arrivent à éveiller l’attention de la cible (les enfant dès 11 ans) sans peine.

Car la qualité narrative de Jean Muzi est indéniable, et se propage à travers ces 23 Récits du Mont-Saint-Michel. On pense notamment à la sixième histoire : « Un serpent échappé de l’Enfer« , qui raconte le combat contre un monstre de la nature en Irlande, au dixième siècle, puis le voyage qui s’ensuivit pour mener en lieu sûr les armes que le gigantesque rampant a laissé derrière lui. Si l’on aurait peut-être apprécié un petit avant-propos pour chacune de ces légendes, dans le but de replacer le contexte par lequel elles ont pu survivre au temps et leur provenance présumée, on ne peut que souligner le travail ici abattu. On sent d’un bout à l’autre les spécificités du Mont-Saint-Michel bien utilisées, notamment dans la vingt et unième histoire, sans doute notre préférée (avec celle de « La Mère Poulard« ) : « Peur sur les grèves« . Ici, on y découvre les dangers des lises, ces sinistres sables mouvants entourant les lieux, qui visiblement ont eu le don de déchainer l’imagination des conteurs. L’ensemble est évidemment marqué par le catholicisme, qui fait partie intégrante du lieu, de sa construction, de son évolution.

Voilà donc le grand intérêt de ces 23 Récits du Mont-Saint-Michel : raconter non seulement des histoires mais surtout un lieu, par le biais de légendes courtes mais dont la force évocatrice est incontestable. Jean Muzi, dont le style assez soutenu est une bénédiction pour la cible de cet ouvrage, réussi à rendre ce très haut-lieu de notre patrimoine à la fois mystérieux et attirant. Le premier pas vers l’amour de notre histoire, en somme. Signalons, pour terminer, que le rapport qualité-prix de 23 Récits du Mont-Saint-Michel est excellent…

23 Récits du Mont-Saint-Michel, écrit par Jean Muzi. Aux éditions Flammarion Jeunesse, 150 pages, 6.20 euros. Paru le 15 juin 2016.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *