[Critique] Apprends à programmer avec Scratch – Gallimard Jeunesse

image apprend a programmer avec scratchPour mieux accompagner l’enfant dans l’aventure du code

Ce n’est pas la première fois que nous abordons, sur Culturellement Vôtre, la nécessité de plus en plus évidente d’ouvrir les portes du « code » à un public large, et ce sans modération. Comme nous l’avions vu dans notre interview fondamentale avec Aurélie Jean à l’occasion de la Journée de la Femme Digitale 2016, la programmation informatique est devenue un élément plus qu’important dans l’ensemble de l’industrie, ouvrant certaines portes autrefois cadenassées. Afin de mieux préparer les futures générations à la victoire de la raison (le code, c’est aussi pour les femmes par exemple), quoi de mieux que de former les enfants, loin des soucis d’adultes, à la programmation ? C’est la question à laquelle Gallimard Jeunesse répond avec Apprend à programmer avec Scratch.

Mais avant d’aborder le fond de l’ouvrage, abordons la plateforme Scratch (que vous retrouverez ici), une interface graphique créée en 2007 par le MIT (Massachussetts Institute of Technology) dédiée à l’apprentissage du code par l’exercice. Pour faire plus simple, il s’agit d’un accès libre à la programmation, que celle-ci soit destinée à un jeu vidéo, une composition musicale ou une histoire interactive. Bien évidemment, il n’est pas question d’espérer développer Uncharted 4 ou Doom, mais les enfants (dès 8 ans) seront pédagogiquement confrontés aux logiques de base : variables, boucles, ou encore tests. On insiste sur ce mot : « pédagogie », car tout l’intérêt de la plateforme est de coller parfaitement à la volonté, en date de 2015, de l’Éducation Nationale de favoriser l’apprentissage du code à l’école. C’est à cet instant précis qu’intervient Apprends à programmer avec Scratch.

Un ouvrage pédagogique formellement bien calibré

Car si le code va devenir une composante essentielle des programmes scolaires, aussi bien mis en avant dans ceux-ci que dans nos vies (les effets de la programmation sont là, partout, ils nous entourent), il ne faut tout de même pas perdre de vue qu’un enfant se doit d’être accompagné. Apprends à programmer avec Scratch prend la tâche à bras-le-corps, et propose une véritable marche à suivre afin de bien débuter dans le monde parfois peu engageant, peu user-friendly, du code. Tout commence par la forme : l’ouvrage, qui peut s’insérer dans n’importe quel cartable ou sac, donne envie d’être feuilleté. Et mine de rien c’est un élément important. On se souvient toutes et tous de ces pavés de papier livrés avec, par exemple, ce bon vieil Amstrad CPC 6128. Un appendice dédié aux codes de petits jeux à rentrer dans la bécane que l’on a tous utilisé comme presse-papier. La forme, horriblement archaïque même pour l’époque, ne poussait que les grands passionnés à s’y atteler. Apprends à programmer avec Scratch se débarrasse du problème avec un effort stylistique bienvenu : couleurs pastels, petites mascottes mignonnes, chapitrage logique, maquette claire et contenu visuellement rafraîchissant. L’ouvrage a déjà la force de la présentation encourageante, ce qui lui assure déjà une bonne partie du succès.

Ensuite, vient évidemment le contenu pédagogique d’Apprends à programmer avec Scratch. Là encore, c’est du tout bon : on fait face à un guide clair, qui vulgarise sans ne jamais prendre le petit lectorat pour un abruti, tout en ne lésinant pas sur la difficulté maîtrisée de certaines situations. L’ouvrage propose un programme complet. On  débute, sur la vingtaine de premières pages, par la présentation de la plateforme Scratch : comment s’y inscrire, s’y connecter, les quelques termes-clés à connaître, ou encore ce qu’il faut attendre de la communauté en ligne. Ce n’est pas la partie la plus passionnante, très clairement, et pourtant Apprends à programmer avec Scratch arrive à s’en sortir grâce à une science de la vulgarisation qui ne faiblit jamais. On fait face à un véritable livre d’école, et cela se sent.

La deuxième partie d’Apprends à programmer avec Scratch est, elle, consacrée au code « pur et dur ». En sept étapes, pour autant d’exemples à exercer, les enfants font le tour d’une bonne partie des possibilités de la plateforme. On se rend sur une lointaine galaxie pour créer une première animation, et la magie opère dès lors. L’ouvrage détaille avec soin les conséquences de chaque action, et c’est ici que le professeur sera éminemment important. Même si l’enfant peut s’en sortir seul, il est préférable qu’un accompagnement en méthodologie soit effectué afin que le jeune codeur évite de se retrouver un peu perdu dans les diverses informations. Ce qui vient ensuite continue de placer Apprends à programmer avec Scratch comme un incontournable de cette rentrée : de l’imagination d’une histoire à l’ajout d’un score, en passant par l’interaction avec le joueur, l’enfant en ressort bien plus expérimenté. Cet ouvrage donne des clés de compréhension avec tact, et réussit à encourager l’enfant à débrider son imagination, ne pas croire qu’un ordinateur ne sert qu’à aller regarder des vidéos de Youtubeurs. Et ça, c’est encourageant.

Apprends à programmer avec Scratch, écrit par Liliane Khamsey et Claude Terosier, illustré par Gilles Capelle. Aux éditions Gallimard Jeunesse, 60 pages, 9.95 euros. De 8 à 13 ans. Parution le 25 août 2016.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *