[Critique] Objectif : Père — Francisco de la Vega

Caractéristiques

  • Editeur : Hachette Pratique
  • Collection : Famille/Santé
  • Date de sortie en librairies : 4 janvier 2017
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 128
  • Prix : 14,95€
  • Acheter : Cliquez ici

Geek dans l’âme, Francisco de la Vega est devenu père pour la première fois en 2011 à l’âge de 26 ans et les questionnements et sentiments contradictoires nés de l’annonce de sa future paternité, puis de la naissance de sa fille lui ont donné envie de partager ses doutes comme ses joies sous la forme d’une BD publiée sur Internet. Objectif : Père est donc la version complète de ces publications, qui ont été retravaillées afin de former un album véritablement cohérent, présenté sous la forme d’un guide humoristique destiné aux futurs papas geek, afin de les rassurer tout en leur permettant de se préparer à cette grande aventure.

Un petit guide geek pour rassurer les futurs jeunes papas

image planche page 34 objectif père francisco de la vega hachette pratiqueLes bandes-dessinées à l’usage des futures mamans sont légion (nous vous avions déjà parlé de Je ne me suis jamais sentie aussi belle autour de la grossesse, par exemple), mais celles s’adressant aux hommes et adoptant le point de vue du futur père sont bien plus rares, d’où l’intérêt de cet album truffé de références geek parfois attendues (Alien), mais toujours bien intégrées et révélant derrière la dimension pop et ludique une vraie tendresse, ainsi qu’une indéniable pertinence psychologique. D’ailleurs, entre chaque chapitre, qui marque une étape de plus vers la paternité de l’alter-ego dessiné de l’auteur, une double-page « L’avis du psy » vient analyser les réactions de Francisco d’un oeil bienveillant, en mettant en avant les aspects positifs et en posant des mots sur la maturation progressive des futurs jeunes papas, qui se fait par étape, selon un rythme et un schéma différent de celui de la maman, qui porte l’enfant et ressens également les effets des hormones. Ainsi, les hommes pourront se reconnaître dans certaines réactions de Francisco (bien évidemment souvent un peu poussées ou exagérées à des fins comiques), ses doutes, maladresses ou sa panique, mais  pourront ensuite se voir rassurés par le regard du psychologue, qui vient rationaliser des pensées dont ils peuvent se sentir coupables.

Ainsi, dans la première partie de la bande-dessinée, Francisco se laisse vivre sans trop se poser de questions, et ne se sent pas prêt à devenir père lorsque sa copine lui annonce qu’elle est enceinte. Sans travail véritablement stable, toujours plongé sur sa console ou en soirée avec ses potes, il ne se sent pas prêt à devenir un « vrai » adulte, ou, du moins, doute de pouvoir en être capable. Puis, au moment de la première échographie, les choses changent et il se réjouit de l’arrivée du bébé, sans que pour autant ses doutes disparaissent tout à fait. La préparation de la chambre, de la grossesse, le soutien apporté à sa compagne, le travail, l’annonce à la famille, puis l’accouchement, les nuits agitées des premières semaines, sont autant d’étapes inévitables abordées par Objectif : Père de manière à la fois décalée, sensible et personnelle. Le tout est ponctué à intervalles régulier de pages de jeux de type test de personnalité geek trouvé sur Internet que le personnage remplit pour savoir s’il ferait un bon père, jeu de l’oie pour aider Francisco à arriver à temps à l’hôpital ou encore un labyrinthe pour que le héros retrouve son chemin dans les couloirs de l’hôpital pour ne pas manquer l’accouchement. Ces petits intermèdes, qui pourraient paraître artificiels, sont drôles et bien faits, et contribuent à dédramatiser les scènes catastrophes que peuvent s’imaginent les futurs jeunes papas craignant de ne pas assurer. De même, après chaque section « L’avis du psy », une page à compléter leur permettra également de noter les réflexions qui leur viennent à l’esprit au fur et à mesure de la lecture.

Une BD drôle et pertinente

image planche page 115 objectif père francisco de la vega hachette pratiqueDessiné dans un style en apparence simple mais très dynamique, et bien plus peaufiné que de nombreux titres du genre, Objectif : Père est également un bel album coloré à la mise en page évolutive, s’adaptant aux différentes étapes par lesquelles passe Francisco. Les mots à barrer, jeux des différences et autres rappelleront bien sûr les cahiers de vacances que connaissent bien les personnes ayant grandi dans les années 80-90, tout comme les nombreuses références pop, allant de Zelda à Doc Gynéco, en passant par le Club Dorothée, Nicky Larson, etc. Mais Francisco de la Vega ne néglige pas pour autant les pensées plus sombres qui peuvent assaillir le jeune papa, notamment les angoisses de mort lorsque l’accouchement ne se passe pas comme prévu.

Cet équilibre entre humour geek assumé et expression de peurs plus profondes permet à Objectif : Père de se distinguer du tout venant et de toucher juste. La seule (toute) petite réserve que nous aurions réside dans l’un des « avis du psy », lorsqu’il est écrit que la Maman va s’imaginer pouponner et le Papa faire découvrir des choses à l’enfant ou lui apprendre des jeux. Mais si la mère sera en effet dans un rôle nourricier, son imaginaire peut tout autant la porter à vouloir faire découvrir jeux, livres ou films à son enfant que le père ! Il s’agit cependant du seul point où nous pourrions trouver à redire, ce petit guide restant d’une grande pertinence. Un cadeau idéal pour tous les futurs jeunes papas de la génération Y en cette Fête des Pères 2017 donc, qui leur permettra de dédramatiser face à leurs doutes et insécurités.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
7.5/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *