[E-Cinéma] Marshall – La Vérité sur L’Affaire Spell: Un biopic classique mais efficace

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Reginald Hudlin
  • Avec : Chadwick Boseman, Josh Gad, Kate Hudson, Sterling K. Brown, Keesha Sharp et James Cromwell
  • Editeur : Sony Pictures Home Entertainment France
  • Date de sortie Blu-Ray : 13 Juin 2018 (VOD)
  • Durée : 118 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Un duo qui fonctionne

Nouveau long-métrage de Reginald Hudlin, réalisateur habitué aux comédies, Marshall – La Vérité sur L’Affaire Spell raconte l’histoire de Thurgood Marshall, un avocat afro-américain. Il est envoyé dans un Connecticut conservateur afin de défendre un chauffeur noir, dans un procès pour agression sexuelle et tentative d’assassinat. Marshall se voit associé à Samuel Friedman, un jeune avocat juif qui n’a jamais défendu un seul client. Ce qu’il y a de captivant dans les biopics, c’est le fait de reproduire des situations, un contexte, des personnages qui ont réellement existé pour nous faire vivre leur parcour, et Marshall est de ces petits films dont on n’attend rien mais dont le résultat est plutôt probant.

Le scénario, co-écrit par Michael Koskoff (un ancien avocat), et son fils  Jacob Koskoff, se concentre principalement sur le procès, et c’est le premier atout du long-métrage tant la reproduction de celui-ci s’avère excellente. Certains rebondissement de l’affaire en font une situation des plus captivantes. Il faut aussi présenter les personnages et le contexte. Là encore, c’est un bon point. On est plongé dans les USA d’avant la seconde guerre mondiale. On sent que le Mouvement des Droits Civiques est à son balbutiement, et que ce qui se passe en Europe a des répercutions jusqu’à chez nos amis américains. C’est dans ce contexte que le duo formé par Marshall et Friedman est des plus captivants. Les deux avocats peuvent sentir ce qui va se passer pour la communauté afro-américaine, et rien n’est facile dans les premiers instants. Leurs différences s’imposent tout d’abord, ce qui engendre une certaine dose d’humour. La dynamique et le long-métrage avançant, la rigolade fait place à la subtilité, et la complicité qu’aucun des deux n’aurait pu soupçonner. Un duo qui fonctionne, dans la pure tradition des buddy movie.  On regrettera quand même quelques errements scénaristiques, comme certaines scènes inutiles à l’intrigue ou au cheminement des personnages.

Des acteurs impliqués

image photo josh gad chadwick boseman marshall la vérité sur l affaire spell

Pour que Marshall – La Vérité sur L’Affaire Spell fonctionne, il faut des acteurs impliqués. Et c’est le cas, dans la plupart des cas. Chadwick Boseman (Black PantherAvengers: Infinity War) apporte son sérieux, et une certaine malice au personnage de Marshall. Sa complicité avec Josh Gad (Le Crime de l’Orient Express) est des plus évidentes, tant les deux acteurs fonctionnent parfaitement ensemble. On retiendra aussi la belle et excellente performance toute en émotion de Sterling K. Brown (American Crime Story, This is Us). On est un peu plus circonspect en ce qui concerne le jeu de la pourtant expérimentée Kate Hudson, qui surjoue, même si son rôle est assez difficile. Enfin, James Cromwell est ici pour toucher son petit cachet, histoire de payer ses impôts tout en produisant le minimum syndical.

La réalisation de Reginald Hudlin s’avère aussi classique, sans fioritures, mais efficace. La reconstitution de l’époque, des décors et costumes, est soignée. La musique, teinté de jazz, s’avère peu utilisée, ce qui est dommage tant elle sonne parfaitement à l’oreille. On regrettera quelques longueurs au milieu du film, avec quelques passages inutiles, qui n’auraient pas du demeurer dans le montage final. Cela lui aurait arrangé un meilleur rythme, moins asthmatique. On regrette aussi certaines transitions entre des scènes, qui malvenues ou trop abruptes, ce qui nous sortent légèrement de l’œuvre. Au final, Marshall – La Vérité sur L’Affaire Spell est un biopic classique mais efficace porté par des acteurs impliqués, pour la plupart tout du moins, et qui, malgré ses défauts, est une petite réussite.

6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *