[Jeux vidéo] Romancing SaGa 3 et SaGa Scarlet Grace: Ambitions arrivent en Occident

Square Enix vient d’annoncer officiellement que le RPG Romancing SaGa 3 sera disponible en Occident le 11 novembre 2019 (sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation Vita, Xbox One, Windows 10, Steam, l’App Store et Google Play), soit 24 ans après sa sortie au Japon. Quant à SaGa Scarlet Grace : Ambitions, il sera disponible pour la première fois en Occident quelques semaines après, plus précisément le 3 décembre 2019 (sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Steam, l’App Store et Google Play) Les deux titres auront droit à de nouveaux contenus, des graphismes optimisés et des commandes repensées.

Romancing SaGa 3

Romancing SaGa 3 offre aux joueurs la liberté de forger leur propre destin en choisissant parmi les huit personnages aux scénarios distincts, chacun ayant ses raisons et sa personnalité propres. Cette remasterisation en HD est développée par des vétérans de l’industrie, dont le célèbre développeur Akitoshi Kawazu (Final Fantasy, Romancing SaGa, SaGa Frontier). Le jeu inclura des graphismes optimisés, un nouveau donjon à explorer (« Phantom Maze »), ainsi qu’un nouveau mode « Nouvelle partie + ». La remasterisation à venir ajoute également de nouveaux scénarios au jeu, ce qui en fait l’occasion rêvée de découvrir la franchise SaGa pour les nouveaux joueurs, et de se replonger dans l’univers pour les joueurs de longue date.

SaGa Scarlet Grace : Ambitions

SaGa Scarlet Grace : Ambitions est une version améliorée de SaGa Scarlet Grace, sorti en 2016 au Japon exclusivement. En plus de proposer des améliorations et des nouveautés, cette version inclut des graphismes améliorés, des doublages, deux nouveaux personnages inédits, et bien plus. Les nouveaux joueurs, comme les fans de longue date, pourront choisir leur destinée avec l’un des quatre protagonistes, Urpina, Taria, Balmant et Leonard. Chaque héros possède son propre scénario, proposant ainsi aux joueurs de découvrir quatre aventures différentes dans un seul jeu.

/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *