[Test] Kama+ Tritton : un casque abordable et satisfaisant

Caractéristiques

    • Playstation 4
    • Xbox One
    • Nintendo Switch
  • Editeur : Tritton
  • Date de sortie : 8 mars 2019
  • Acheter : Cliquez ici

Le Kama+, agréable et assez performant pour retenir l’attention

test casque audio kama plus tritton
Photo : Culturellement Vôtre

Depuis quelques années, le milieu de l’accessoire gaming  connaît une explosion sans précédent. Les raisons sont diverses, et le retour en grâce de la pratique du jeu vidéo sur PC n’est évidemment pas étranger à ce constat à ce constat. Mais l’une d’entre elles nous intéresse particulièrement : elle concerne le boom des casques. Cette génération de consoles ayant apporté le branchement pour prise jack inclus à la manette, voire carrément à la console pour ce qui est de la Nintendo Switch, cette manière de consommer le son vidéoludique est désormais à portée de tous. C’est une excellente chose, et c’est ainsi que bien des marques se sont engouffrées dans la brèche, avec des propositions allant du grand luxe (technologies 7.1, 5.1), mais aussi de l’entrée de gamme. Aujourd’hui, c’est cette seconde option qui nous intéresse, avec le Kama+ de Tritton.

Disponible au tarif de 29.90 euros, le Kama+ de Tritton se situe clairement sur le domaine de la recherche du bon rapport qualité/prix. Pour ce faire, il fallait tout de même s’attendre à des concessions, et l’on redoutait qu’elles se déclarent principalement au niveau de la qualité des matières utilisées. Le premier coup d’oeil n’est pas du genre à donner confiance : l’arceau (ou serre-tête) fait un peu léger, et le plastique utilisé brille beaucoup, ce qui n’est en fait jamais rassurant. Cependant, vous devez vous rassurer immédiatement, car le casque est bien plus solide et agréable à l’utilisation qu’il n’y paraît. On est du genre à un peu maltraiter nos accessoires, et l’usage intensif du Kama+, sur de longues sessions, nous font dire qu’il résistera héroïquement aux gamers les plus « expressifs ». Aussi, l’arceau s’avère bien pus agréable qu’il n’y paraît, le simli-cuir garde bien en mémoire la forme du haut de crâne, ce qui favorise les longues sessions. On fait le même constat pour les oreillettes, même si le manque de respiration pourra peut-être gêner en plein été. Quant au micro, si on aurait aimé pouvoir mieux le relever pour les moments où l’on s’en passe, sa flexibilité n’a tout de même jamais fait défaut. Enfin, la molette se situe dans le même esprit : ça fait visuellement un peu léger, mais elle est parfaitement placée et offre assez de résistance pour que l’usage soit précis. Tout cela est beaucoup plus positif qu’espéré, et même le poids nous surprend agréablement : 210 grammes.

Le micro, grande réussite du Kama+

image casque kama tritton
L’apparence du Kama+ n’est pas sa plus grand force, mais elle reste réussie.

On pense la même chose pour ce qui est de la qualité du micro, côté son. Là encore, on redoutait un peu un résultat trop en rapport avec la qualité d’entrée de gamme du Kama+ mais, décidément, Tritton a cherché à surclasser son casque. D’ailleurs, c’est sans doute ce que le « + » du nom veut commencer à suggérer, outre le fait qu’il s’agisse d’une version améliorée du Kama. Tout cela est bel et bon, mais l’importance d’un micro, pour du matos gaming, vous imaginez bien à quel point elle est importante, voire primordiale. Eh bien voilà qui continuera de séduire : il est de très bonne facture. On peut même avancer qu’il s’agit de la qualité la plus éclatante du Kama+, tant on n’attendait pas un tel micro pour ce genre de tarif. Nous avons testé sur PlayStation 4, avec Fortnite, et tous les retors que nous avons eu, de la part de nos adversaires de partie, sont unanimes : la voix est claire, dynamique, et les bruits ambiants bien étouffés. On aura tout de même une petite retenue : le micro peut, malgré tout, avoir un peu de mal à suivre quand la voix part dans le hurlement. Bon, si ça peut permettre d’éviter les excès, ce n’est pas loin d’être un bon point…

Reste à aborder la qualité sonore du Kama+ qui, il ne faut pas l’oublier, est un casque stéréo. Et là, c’est plus partagé, même s’il faut tout de même préciser qu’une fois encore Tritton propose un résultat au-dessus de nos attentes. On l’a vu avec le LVL 50 Wireless, on aime les bonnes basses. Là encore, nous avons une bonne nouvelle si c’est aussi votre cas : elles sont bien mises en valeur, sans pour autant être trop prédominantes sur le spectre. Celui-ci a plus de mal quand les aigus prennent la priorité, avec un rendu un peu imprécis. C’est aussi le cas pour ce qui est de la spatialisation, mais soyons clairs : on ne peut pas attendre beaucoup mieux, dans ce domaine, d’un produit d’entrée de gamme. Le tout était d’assurer une bonne cohérence de l’ensemble et, malgré quelques sons étouffés pendant nos parties sur Gears 5 (oui, le casque est compatible avec la Xbox One, même si ce n’est étrangement pas mentionné sur la boite). Soulignons aussi que les oreillettes nous paraissent un peu petites, ce qui aurait pu avoir un impact sur l’isolation. Heureusement, elles sont bien flexibles et s’inclinent idéalement, du coup les oreilles sont constamment couvertes. Signalons aussi le très bon apport des commandes par molettes, lesquelles permettent de couper le micro, et de gérer le volume. Enfin, sachez que le matériel est livré avec un répartiteur, et qu’il compatible avec les PC.

Note : 15/20

Le Kama+ de Tritton offre une bonne solution pour les joueurs qui recherchent un casque financièrement abordable, mais tout de même de bonne facture. Si son apparence peut d’abord faire penser à une finition légère, il n’en est rien : le matériel s’avère solide et très confortable, notamment grâce à un poids rikiki. Autre satisfaction : le micro évite les pièges tendus par un tel placement tarifaire, et se révèle bien plus qualitatif qu’espéré. La partie sonore, elle, reste assez positive, même si le spectre a un peu de mal quand les aigus se multiplient. Globalement, voilà un casque que l’on peut conseiller pour qui recherche une expérience solide, tout en sauvegardant le porte monnaie.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *