[Jeux vidéo] NieR Replicant : le jeu culte va faire son grand retour

NieR revient enfin !

Cela fait depuis la sortie de l’excellent NieR Automata qu’on l’appelait de nos voeux : le premier NieR, ici dans sa version Replicant, va enfin pouvoir s’exprimer sur nos consoles actuelles ! Lors d’un grand événement autour du dixième anniversaire du jeu, au cours duquel le réalisateur Yoko Taro et le producteur Yosuke Saito assuraient une conférence, Square Enix a annoncé que le développement de NieR Replicant Ver.1.22474487138 est en cours, sans plus de précisions pour la date de sortie. Les supports visés seront la PlayStation 4, la Xbox One, et le PC (via Steam). Pour les mathématiciens, ils remarqueront que le chiffre n’est autre que la racine carrée de 1.5…

Pas d’images de gameplay, mais un trailer qui peut déjà nous communiquer une envie de bien renouer avec l’esprit sombre du jeu culte initialement sorti en 2010. Dans les infos que l’on peut aussi glaner, sachez que cette nouvelle version est développée en collaboration avec le studio Toylogic. Et il y a une logique à ce choix. Tout d’abord, Square Enix connait bien cette boite, puisqu’elle a travaillé sur la version 3DS de Dragon Quest 11. Aussi, en grattant un peu plus, on découvre qu’à sa tête, on trouve Yoichi Take, qui avait dirigé un certain Bullet Witch, un jeu sorti de chez… Cavia. Et c’était chez Cavia que Yoko Taro façonnait NieR. La boucle est bouclée.

On peut aussi annoncer que le compositeur Keiichi Okabe sera de la partie, avec de nouvelles compositions qui accompagneront celles déjà existantes. Quand on connaît la qualité démentielle de l’OST d’origine, on espère que ces ajouts seront à la hauteur. Aussi, et c’est important, Yosuke Saito, sans qui NieR Automata n’aurait pu être possible, est lui aussi dans le projet. Et, bien entendu, le directeur Yoko Taro tient son poste. Voilà qui rassure, sans nul doute.

Celles et ceux qui avaient, à l’époque, bravé les mauvaises critiques, totalement à côté de la plaque en ne parlant que de technique, savent que le NieR de 2010 se trouvait en deux versions : Replicant et Gestalt. En Occident, nous avons eu droit à la Gestalt : l’histoire mettait en scène un père. Dans Replicant, c’était un grand frère. Il est donc question, pour NieR Replicant Ver.1.22474487138, de nous réserver ce changement de tonalité dans la relation à Yonah, jeune fille autour duquel la problématique du scénario s’articule.

Dernière info : sachez que NieR Automata s’est écoulé à 4,5 millions d’exemplaires. Ce qui réchauffe le cœur : on se souvient encore du bide de NieR, en 2010, alors que nous étions de ceux qui, à l’époque, clamaient ses grandes forces. La roue tourne, et ce n’est que justice.

 

/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *