[Test PS5] Monster Truck Championship : plus imposant sur new gen ?

Caractéristiques

    • PlayStation 5
    • Xbox One
    • Nintendo Switch
    • PC
    • Xbox Series X/S
  • Développeur : Teyon
  • Editeur : Nacon
  • Date de sortie : 11 mars 2021

Monster Truck Championship s’adapte à la PlayStation 5

image ps5 monster truck championship

WRC 9 qui débarque sur Nintendo Switch, Tennis World Tour 2 se drapant d’une Complete Edition garnie de plusieurs améliorations : pour Nacon, le temps est à la déclinaison des nombreux jeux parus récemment. Et l’idée peut paraître bonne, tant certains softs sont peut-être passés inaperçus auparavant, tout particulièrement dans le courant soutenu des sorties de fin de la fin d’année. La sortie des nouvelles générations de console, PlayStation 5 et Xbox Series, peut donc être vu comme une aubaine, elles qui permettent de véritables avancées techniques. Et Monster Truck Championship tente d’en profiter.

Précisons ici que ce test vous est avant tout présenté afin d’exposer la version new gen. Si vous désirez de plus amples détails concernant le gameplay, ou le contenu du soft initial, nous vous proposons notre test de Monster Truck Championship mis en ligne voilà quelques mois. Rappelons tout de même les bases du jeu développé par Teyon. Vous l’aurez compris dès la jaquette du boitier, on fait ici face à ce l’un des fleurons des États-Unis : la course de Monster Truck. Vous ne connaissez pas cette discipline ? Vous n’avez jamais vu l’un de ces show très « bigger than life » pendant lesquels ces véritables colosses mécaniques aux roues démesurées fracasses d’autres voiture (évidemment vides !) ? Eh bien, c’est le moment de combattre ce manque, avec l’un des meilleurs jeux du genre.

Attention, l’un des meilleurs jeux du genre car ce dernier n’a jamais été très producteur de hit, il faut bien l’avouer. Il faut dire que le principe est à la limite du fun : les colosses de Monster Truck Championship sont liés à une inertie évidente. Teyon fait le pari, avec courage et talent, de prendre l’attente à contrepied et d’essayer tout autant de favoriser la sensation et l’amusement. En résulte un gameplay un peu entre deux eaux, mais pas désagréable : cela donne dans le spectaculaire, avec une priorité donné à l’exagération des suspensions pour des sauts parfois «what-the-fuckesques ». Le plus étrange est le rendu du poids, étonnamment sous-évalué dans la prise de décision. Ainsi, on peut tout de même réagir à un virage presque au dernier moment, alors que ces engins gigantesques ne sont pas vraiment idéaux pour ce genre de manœuvre. Le but est simple, et compréhensible : privilégier le divertissement par le biais de l’arcade plus que de la pure simulation.

Le 4K / 60 fps au centre de cette édition

image nacon monster truck championship

Le contenu de ce Monster Truck Championship destiné aux nouvelles générations de console ne bouge pas d’un iota. On retrouve donc le sympathique mode Carrière divisé en trois ligues. L’intégralité des circuits se déroulent aux États-Unis, et c’est précisément ici qu’on aurait apprécié un petit bonus, une épreuve ou deux prenant le large pour atterrir en Europe ou autre. Las, ce n’est pas le cas. Le mode reste tout de même bien solide, avec cinq types d’épreuves (du Fresstyle au plus énervé Destruction), un système de sponsors qui filent de l’argent selon des objectifs atteints, et toute une partie d’amélioration de l’engin gargantuesque via le gain de pièce détachées (moteurs, freins, etc). Ce morceau de choix, qui vous occupera pendant un bon nombre d’heures, est complété par quelques modes solitaires qui valent surtout pour les réglages qu’on peut expérimenter, et un multijoueur aux serveurs malheureusement désertés.

Finalement, le seul critère sur lequel Monster Truck Championship version new gen propose du neuf, c’est sur le plan technique. Et encore, on ne peut pas non plus écrire que le résultat fait passer un sale quart d’heure à celui de la version d’origine. On remarque des effets de lumière affinés, des textures plus fines. Mais, surtout, c’est la présence du duo 4K / soixante images par secondes qui impressionne. La fluidité est parfaite, nous n’avons relevé aucune baisse ne serait-ce microscopique. Aussi, les temps de chargement ont été quasiment annihilés, c’est une très bonne chose. Mais tout de même, on aurait aimé, par exemple, encore plus de détails dans les environnements. Pour cela, il faudra attendre une suite, que l’on espère découvrir un jour.

Note : 13/20

Ce Monster Truck Championship version new gen s’adresse avant tout aux joueurs curieux qui n’auraient pas mis la main sur l’édition de base, ou à ceux qui désirent rentabiliser leur écran 4K. Si vous possédez le jeu, par exemple sur PlayStation 4, il parait évident qu’un nouvel achat ne devra pas être motivé par du nouveau contenu. Par contre, s’il est justifié par la recherche du 4K / 60 fps, alors pourquoi ne pas se laisser tenter ? Reste que le jeu initial est inchangé, avec ses quelques petits regrets mais aussi ses forces, comme un sens du spectacle indéniable et un mode Carrière certes sans fioritures mais efficace.

Auteur

  • Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015. Manque clairement de sommeil.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *