[Analyse] La Passion selon Anakin Skywalker

On ne peut conserver un visage authentiquement humain au plus haut de l’Empire: pour devenir le second et disciple de l’Empereur Palpatine, maitre Sith, Anakin Skywalker est devenu une machine dans Star Wars, Episode III, La Revanche des Sith (George Lucas, 2005). Il meurt symboliquement en se robotisant. Après avoir réaffirmé son humanité en tuant […]

[Analyse] Paradoxes des corps de Star Wars

Le visage humain, dans le monde anthropocentrique de Star Wars, est l’incarnation même de l’humanité par sa singularité et ses émotions. Il est ainsi défiguré, mécanisé ou sérialisé lorsqu’il représente l’Empire. On ne peut garder un visage humain dans l’Empire, comme le montre la défiguration monstrueuse de Palpatine devenant Empereur dans Star Wars, Episode III, […]

[Analyse] Gravity ou la poésie factuelle des astronautes

Ce qui a commencé à se dissoudre et se perdre dès la fin des missions Apollo n’est pas seulement le rêve d’une colonisation de la Lune et de l’exploration humaine d’autres astres, mais l’émerveillement transmis par les premiers hommes ayant vu la Terre depuis son orbite proche ou, depuis la Lune, les premières descriptions de […]

[Analyse] Star Wars, lutte pour l’ordre naturel

Un manichéisme un rien primaire définit et oppose Bien et Mal de façon radicale dans la première trilogie Star Wars (1977-1983) créée et supervisée par George Lucas : la lumière et les ténèbres sont clairement associés respectivement au premier et au second. Star Wars, Episode IV, Un Nouvel Espoir (George Lucas, 1977) représente la quintessence de cette caractérisation, […]

[Analyse] Le chemin de croix de Lawrence d’Arabie

Lawrence d’Arabie (David Lean, 1962) est un film initiatique dans lequel un jeune idéaliste tente de donner corps à son idéal, conquérir Damas pour créer une nation arabe, pour finalement se retrouver face aux pires aspects de sa personnalité ― la jouissance que lui procure le meurtre. Mais, bien plus qu’un voyage initiatique qui narre […]

[Analyse] Religion et virtualité : eXistenZ

Les films de science-fiction de David Cronenberg Videodrome (1983) et surtout eXistenZ (1999) ajoutent à la réflexion sur le réel une dimension religieuse. Ils peuvent être vus à ce titre comme des échos cinématographiques des romans de Philip K. Dick (voir notre dossier) écrits après sa conversion à l’Église Épiscopale, du Dieu venu du Centaure (1964) […]

[Analyse] Fausses caméras et nouveaux pinceaux

C’est un plan banal du film Star Wars, Episode II, L’attaque des clones (George Lucas, 2002) : Anakin Skywalker caresse le dos de Padmé, puis se penche pour l’embrasser. Et pourtant, le commentaire audio de George Lucas révèle que l’acteur Haydn Christensen n’a pas posé sa main sur les jolies épaules de Natalie Portman, mais que […]

[Analyse] Travis et Franck, deux figures christiques par Scorsese

Le rapport à la figure du Christ est centrale dans les films de Martin Scorsese et plus particulièrement dans les scénarios de Paul Schrader qu’il a réalisé, Taxi Driver (1975), La Dernière Tentation du Christ (The Last Temptation of Christ, 1988) et À Tombeau ouvert (Bringing Out the Dead, 1998), ce dernier étant une adaptation d’un roman de […]

[Analyse] Never Let Me Go ou le meilleur des mondes

Huit ans après le glaçant thriller Photo Obsession, avec un Robin Williams aussi génial qu’effrayant en employé de labo photo s’attachant plus que de raison à des clients réguliers, Mark Romanek est revenu en 2010 avec Never Let Me Go. Adapté du roman de science-fiction Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro (2005), ce drame implacable nous plonge dans un passé relativement proche […]

[Analyse] Southland Tales, l’apocalypse sous le signe de Philip K. Dick

Southland Tales (Richard Kelly, 2006) fait partie de ces films indépendants audacieux qui veulent briser les conventions hollywoodiennes mais peinent à construire des récits cohérents, malgré l’omniprésence d’idées originales et stimulantes. Il s’inspire des œuvres de l’écrivain de science-fiction Philip K. Dick (voir notre dossier), en attente de Révélation au cours des dix dernières années […]

[Analyse] Pleasantville, du rêve américain au totalitarisme

Pleasantville (Gary Ross, 1998) est un film sorti à la même période que The Truman Show (Peter Weir, 1998), Dark City (Alex Proyas, 1998) ou Passé virtuel (Josef Rusnak, 1999) qui mettent en scène des villes du passé (les années trente à cinquante) qui ne sont que les décors d’un monde virtuel qui emprisonne les […]

[Analyse] Les femmes fatales de Blue Velvet

Comme nous l’avons vu dans l’article Enquêter sur le monde,  Blue Velvet met en scène un homme (spectateur-détective et double du cinéaste), deux femmes, l’une brune et l’autre blonde et une oreille comme pont entre les deux ou plutôt comme point d’entrée… Car le mystère qui happe le héros, dans le fond, n’est autre que le Mystère Féminin, et Blue Velvet se […]

[Analyse] Blue Velvet, enquêter sur le monde

Après les errements de Dune, qui l’avaient fortement affecté, David Lynch retrouve  dans Blue Velvet le comédien Kyle MacLachlan (qui devient son acteur fétiche).  Blue Velvet  est un film caractéristique de son œuvre – mais encore étrangement linéaire – qui aboutira ensuite directement à la naissance de la série Twin Peaks (1990-1992), où l’on retrouve une petite ville trop parfaite, comme figée dans les années 50 […]

[Analyse] L’humanité transitoire de 2001 : l’Odyssée de l’espace

En 1957, le critique de cinéma anglais Alexander Walker demanda à Stanley Kubrick, qui venait de recevoir un paquet de films de science-fiction japonais à visionner : « Vous allez faire un film de space-opera ? » Le cinéaste lui lança un regard noir et soupçonneux et lui répondit : « Je vous en prie ! Faites très attention à ce que […]



Dans la rubrique

  • Sous-rubriques
    • Aucune catégorie

Tous les articles Cinéma & Séries