[Critique] Les Morts Mystérieuses de L’Histoire – Michel Benoit

image couverture les morts mystérieuses de l'histoireL’ombre d’un doute

Essayiste, auteur de théâtre, écrivain d’ouvrages historiques et de romans (dont les Enquêtes du Commissaire Merle), blogueur, Michel Benoit est un homme que l’on peut aisément qualifier d’actif. Son amour du fait historique, couplé avec une passion pour la narration indéniable donne l’ouvrage Les Morts Mystérieuses de L’Histoire, sous titré 16 récits extraordinaires du prince de Condé à Marilyn Monroe. Le concept, que nous allons découvrir, mène l’auteur à rassembler des éléments établis afin de les utiliser dans des contre-enquêtes toutes plus passionnantes les unes que les autres.

Les Morts Mystérieuses de L’Histoire dresse seize portraits, ou tout du moins tout autant de destins tragiques. En bon fouineur, Michel Benoit profite de l’ombre projetée par des doutes dont la nature même nous passionne jusqu’à aujourd’hui, pour nous livrer, via plusieurs récits, une sorte de polar historique dont les différentes victimes ont bel et bien existé, toute reliées par un fil rouge terrifiant : les décès sont expliqués, mais non élucidés. Qu’ils soient séculaires ou quasiment contemporains, les cas abordés dans Les Morts Mystérieuses de L’Histoire ont cela en commun qu’ils laissent la place à différentes théories. Robespierre s’est-il réellement suicidé, ou a-t-il été « aidé » ? Pourquoi le corps de Léon Gambetta fut incroyablement éparpillé après une autopsie pour le moins particulière ? Adolf Hitler est-il réellement mort sans son bunker ? Pourquoi l’enquête autour du décès de Marilyne Mondroe fut à ce point bâclée ?

Ces quelques questions, et d’autres que nous vous laisserons découvrir, habitent Les Morts Mystérieuses de L’Histoire. Chacune des affaires est admirablement replacée, avec une foultitude de détails qui ne peuvent fleurir que dans ce genre d’ouvrage, et sous la plume d’un authentique passionné. Replacer le contexte de ces décès est d’une importance évidente, afin de mieux embrayer sur la deuxième phase des différents cas finement sélectionnés par Michel Benoit. Mais avant d’aborder le point des contre-enquêtes précisons que si, parfois, il faudra s’accrocher sur la profondeur des précisions apportées, cet ouvrage ne demande cependant pas de niveau particulier et peut tout à fait être abordé par un nouveau venu tout d’abord attiré par l’odeur du souffre, et qui finira surtout par capter l’excitation provoquée par les différentes remises en question des récits établis… que l’on pourrait même qualifier d’autorisés.

Mais attention, ce n’est pas parce que Les Morts Mystérieuses de L’Histoire donne dans la prise en compte de théories parfois différentes des officielles qu’il faut penser que Michel Benoit se tourne vers la théorie du complot (et ce même si ce dernier est une notion réelle). On reste tout du long dans le domaine du plausible, l’auteur pose des questions plus qu’il n’y répond, et c’est tant mieux : cela apporte une dimension dramatique, creusant finalement encore plus le fossé de nos ignorances. En feuilletant Les Morts Mystérieuses de L’Histoire, le lecteur se rend compte de certaines zones d’ombre, on peut citer le cas du général Leclerc, absolument bluffant tant l’on ne peut vous cacher que le rédacteur de cet article ignorait le cas de ce treizième homme présent et jamais identifié dans l’accident d’avion mortel. Nous ne vous en dirons pas plus, mais chacune de ces histoires, qui font partie de la grande, a de quoi enfiévrer n’importe quel esprit curieux.

Nous oublions de plus en plus que l’Histoire est parsemée d’événements mystérieux et terriblement intéressants, qui feraient presque passer les meilleurs scénarios de thrillers actuels pour de gentils contes de fées (ou presque). Les Morts Mystérieuses de L’Histoire est un ouvrage qui fascine de la première à la dernière page, et les démonstrations de Michel Benoit provoquent évidemment une multitude de questions plus qu’elles n’y répondent, mais surtout nous font comprendre que l’Histoire est un domaine à zones d’ombre parfois véritablement stupéfiantes. Un livre palpitant, à découvrir sans hésiter.

Les Morts Mystérieuses de L’Histoire, écrit par Michel Benoit. Aux éditions Eyrolles, 192 pages, 10€. En librairie le 17 Mars 2016.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *