[Critique] Cap au Sud ! – Jeanne Willis et Jarvis

image gallimard jeunesse cap au sudDes manchots à la conquête du monde

Souvenez-vous. Plongez au fin fond de votre mémoire, retrouvez vos sensations de quand vous n’étiez qu’un enfant. Il est à parié que l’un des sujets qui vous impressionnait le plus était la découverte du globe, de l’immense diversité qu’il propose, du nombre incalculable de pays qui le compose. La littérature jeunesse est au courant de cet intérêt, et propose bien des histoires de voyages autour de notre bonne vieille Terre, et aujourd’hui nous abordons un nouveau-venu dans ce genre : Cap au Sud !

Cap au Sud ! rappelle un fait bien connu : les manchots vivent au pôle Sud, et les ours blancs au pôle Nord, tous les deux séparés par quelque 20 000 kilomètres de distance. Les Filédanchois, une famille de manchots, partent pour un pique-nique qu’ils ne prendront finalement pas : ils se sont perdus en route ! Sur un iceberg à la dérive, voilà que la joyeuse troupe est à la dérive et atteint… le pôle Nord. Là, ils rencontrent Monsieur Leblanc, un ours blanc fort sympathique qui propose à ses nouveaux amis venus de l’autre bout du monde de les raccompagner jusqu’à chez eux. L’occasion est trop belle pour la famille Filédanchois et Monsieur Leblanc : ils en profitent pour, sur leur chemin, visiter quelques pays dont les manchots n’avaient même pas connaissance.

Une histoire d’entraide et de découvertes

Cap au Sud ! est un album fort sympathique, à la thématique clair et à l’écriture qui l’est tout autant. L’auteure Jeanne Willis (dont une histoire figure dans 3 histoires pour rire), une anglaise venue de la publicité, organise un récit simple mais pas dénué de toute signification, ni même d’humour. Cet ouvrage aborde l’envie de découvrir, de s’ouvrir sur le monde, et ce même si rien n’est fait pour aider l’esprit aventurier. Il faut un incident pour que la famille Filédanchois puisse partir dans un véritable voyage grandiose, puis la rencontre avec un gentil autochtone d’une contrée plus que lointaine pour les aider à ouvrir les yeux sur la beauté du monde qui les entoure. Ainsi, Jeanne Willis fait finement l’éloge de l’ouverture d’esprit, du besoin de compter sur autrui, mais aussi de prendre son envol et ce même de manière temporaire. Cap au Sud ! c’est un vrai récit de vacances comme on les aime : les personnages y sont confrontés à ce qu’ils ne connaissent pas, et l’étonnement qui les habite est habilement communicatif pour le jeune lecteur.

Aux illustrations de Cap au Sud ! c’est Jarvis qui fait le boulot. On ne connaissait pas ce dessinateur au style assez diverse et équilibré (tonalité assez moderne pour le rendu citadin, mais plutôt intemporel pour le reste), et on aime son coup de crayon, ses couleurs chaleureuses qui s’adaptent aux endroits traversés par le joyeux groupe. On apprécie aussi les petites touches d’humour chez les personnages, des petits détails que le jeune lecteur ne manquera pas de remarquer. Au final, Cap au Sud ! est un joli album qui pourra sans mal se retrouver entre les mains des enfants.

Cap au Sud ! un album jeunesse écrit par Jeanne Willis, illustré par Jarvis. Aux éditions Gallimard Jeunesse, 40 pages, 13.50 euros. Dès 3 ans. Sortie le 8 septembre 2016.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *