[Critique] Experimental Cocktail Club — Collectif

image couverture experimental cocktail club larousseL’ambiance des speakeasy à Paris

Fondé en 2007 par l’Experimental Group, qui possède des bars à cocktails à Paris, mais également Londres, New-York ou Ibiza, l’Experimental Cocktail Club, niché dans une rue cachée du quartier Montorgueil, est la première adresse originale du collectif, qui a depuis ouvert deux autres adresses secrètes dans la capitale, dont le très élégant Ballroom, qui accueille depuis 4 ans des nuées de hipsters et cadres supérieurs dans une ambiance feutrée directement inspirée des speakeasy, ces bars clandestins qui fleurissaient à l’époque de la Prohibition aux États-Unis.

Professionnelle et créative, l’équipe des bars sait concocter des breuvages inimitables à base d’alcools haut de gamme et sait aussi improviser à l’occasion : il nous est ainsi arrivé de voir le barman créer sous nos yeux un délicieux cocktail fumant pour un ami qui ne trouvait pas son bonheur sur la carte — très bien fournie par ailleurs. Un savoir-faire et une réactivité qui ont participé à faire de ces lieux des adresses parisiennes incontournables.

D’où notre enthousiasme à l’annonce de la sortie d’un livre conçu par cette fine équipe et proposant les recettes de cocktails les plus populaires de ces experts en mixologie. Alors oui, les livres des restaurants parisiens sont monnaie courante et se multiplient comme des petits pains ces derniers temps (on vous a déjà parlé du très bon livre de Pancake Sisters, et bientôt de celui de Big Mamma…), mais le passage par la case livre semblait somme toute assez logique dans le cas de l’Experimental Cocktail Club, puisque des ateliers de mixologie sont déjà proposés sur place depuis quelques temps.

L’évolution du cocktail à Paris

image maudit français livre experimental cocktail club larousse
Le cocktail « Maudit Français » de l’Experimental Cocktail Club. © Larousse

Voici donc l’Experimental Cocktail Club, publié aux éditions Larousse, et contenant pas moins de 85 recettes de cocktails que les habitués auront eu l’occasion de déguster à l’une des adresses parisiennes, et même certaines provenant des bars de l’Experimental Group à New-York, Londres et Ibiza, sans compter, en bonus, quelques recettes de bars amis aux quatre coins du monde. Vous l’aurez compris : c’est une large variété de cocktails de qualité que vous trouverez au fil de ces 220 pages, pour tous les goûts.

Divisé en plusieurs parties (une pour chaque bar), le livre retrace également l’aventure de l’Experimental Cocktail Club dans l’ordre chronologique, racontée par ceux qui en sont à l’origine. Plutôt que de nous raconter toute l’histoire lors d’une longue introduction, les auteurs ont eu la bonne idée de la découper de sorte à ce qu’elle soit entrecoupée par des recettes à chaque partie, pour un résultat vivant et bien plus parlant qui encouragera les lecteurs à ne pas zapper ce récit comme cela aurait pu être le cas si le tout avait été placé en préambule. L’Experimental Cocktail Club, c’est donc trois amis d’enfance (Olivier Bon, Pierre-Charles Cros et Romée de Goriainoff) qui décident un beau jour de monter un bar à cocktails à Paris, qui est alors un lieu fort improbable pour une telle entreprise puisque cette culture s’est progressivement perdue au fil des décennies.

On apprendra ainsi qu’au moment de la Prohibition, la fermeture de nombreux établissements encouragea les barmen à se tourner vers l’Europe pour travailler. Les années folles à Paris furent ainsi un âge d’or pour les cocktails en France, mais cette tendance déclina inexorablement, et ces mélanges alcoolisés furent bien longtemps l’apanage d’une clientèle aisée hantant les hôtels de luxe, nous disent en gros les auteurs, qui racontent que des alcools tels que la tequila ou le gin étaient quasi-inconnus de nombreux clients lorsque le premier bar ouvrit ses portes il y a maintenant 9 ans… Ce qui est un chouïa exagéré puisque l’auteure de cet article, qui a bu son premier cocktail avant cette année charnière, les connaissait, tout comme ses amis, à défaut de savoir faire le distinguo entre deux types de tequila (qui n’a pas été inventée par Heineken avec la Desperados, rappelons-le !) ou deux types de gin. A Lyon et sans fréquenter les établissements chics, si si !

Les recettes originales de toutes les adresses du groupe

image tête de mule livre experimental cocktail club larousse
Le cocktail Tête de Mule de l’Experimental Cocktail Club. © Larousse

Toujours est-il que oui, la culture du cocktail a véritablement évolué en France depuis, et à Paris en particulier, où la concurrence s’est développée, avec l’ouverture d’autres lieux insolites. Après nous avoir raconté dans les grandes lignes l’ouverture du tout premier bar, les auteurs nous proposent donc leurs toutes premières recettes, ainsi que celles des cocktails emblématiques de cette première adresse rue Saint Sauveur. Vient ensuite le Curio Parlor, deuxième adresse rue des Bernardins, dans le 5e, à l’ambiance complètement différente et dont les problèmes de gestion entraîneront sa fermeture fin 2014. Ceux qui appréciaient les soirées pour le moins agitées de ce bar, qui accueillait de nombreux aftershows, seront donc ravis d’en retrouver les recettes, à base de whisky japonais, le Nikka, qui était alors introuvable dans un bar en dehors du Japon. Au moment où la 3e adresse, le Prescription Cocktail Club, ouvre ses portes dans le 6e, le trio est devenu quatuor avec l’arrivée de Xavier Padovani, et l’Experimental Group ne cessera alors d’étendre son influence, non-seulement à Paris, où ils ouvriront le Ballroom en 2012, mais également à l’étranger, donc, à partir de 2010. On retrouve donc 29 recettes de cocktails spécialement conçus pour ces trois bars de Londres, New-York et Ibiza. Quant aux cocktails issus de certains bars « amis » comptant parmi les meilleurs au monde, on en compte 10, de Hambourg à Seattle.

Chaque recette a droit à 2 pages : une photo en pleine page, et une page pour les instructions, sur laquelle on trouve également une courte introduction présentant les origines de la recette et ses caractéristiques, et le descriptif du décor, afin de permettre à ceux qui le souhaitent de reproduire la présentation. Les instructions sont claires, bien détaillées, avec un certain nombre d’astuces pour préparer ses propres sirops et un glossaire en fin d’ouvrage. Ensuite, inutile de le cacher : les alcools utilisés par le groupe, de grande qualité, apparaîtront assez onéreux aux yeux des bourses les plus modestes, ce qui fait que le livre sera avant tout utilisé pour de grandes occasions, telles que les anniversaires, les fêtes de fin d’année. Ceci dit, les nombreuses suggestions de remplacement en fin d’ouvrage pourront permettre d’alléger un peu le coût de vos cocktails maison, même si les auteurs précisent que cela est susceptible de modifier le goût, qui ne sera donc pas similaire à celui que l’on peut trouver dans leurs bars.

Experimental Cocktail Club est donc un ouvrage à réserver aux amateurs de cocktails exigeants et avertis, qui trouveront dans ce beau livre richement illustré de très belles photos, une belle matière pour leurs prochaines soirées. L’Experimental Group propose des recettes innovantes, parfois vintage, avec des associations de goûts qui étaient assez peu communes en France avant leur arrivée, comme le fait d’utiliser du sirop d’érable, très prisé en Amérique, mais qui était encore réservé aux pancakes chez nous. C’est donc toute une philosophie du cocktail haut de gamme et d’un savoir-faire artisanal que l’on retrouve à travers ces pages.

Experimental Cocktail Club, ouvrage collectif, Larousse, sortie le 14 septembre 2016, 223 pages. 19,95€.

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *