[Critique] Mon petit Bach – Émilie Collet, Séverine Cordier

image mon petit bachBach pour les tous petits

Les bienfaits de la musique classique n’ont plus aucun secrets pour les parents éclairés. Dès lors, faire écouter des grands compositeurs, comme Jean-Sébastien Bach, est toujours une bonne idée. Celle-ci est d’autant mieux soutenue quand elle accompagne la découverte auditive avec le sens de l’image, d’où l’intérêt des ouvrages à puces sonores. Aujourd’hui, nous abordons un livre, sorti aux éditions Gründ, qui a tout pour confirmer notre introduction : Mon petit Bach. Lequel réunit un duo, spécialisé dans l’exercice, formé par Émilie Collet et Séverine Cordier (déjà à la signature de Mes premiers airs d’opéra, Mon premier livre de musique classique).

Comme souvent dans ce genre d’ouvrage audio pour le (très) jeune public, Mon petit Bach fonde son intérêt sur le sujet des puces audios dont il dispose, ici le compositeur Jean-Sébastien Bach. Ce sont elles qui provoquent les illustrations (que l’on abordera plus longuement plus loin dans l’article), voire l’univers qui se développe. Cela ne veut pas dire, évidemment, que le travail d’écriture n’est pas un élément très important, et le résultat obtenu par Émilie Collet nous le rappelle à chacune des pages. Ainsi, le parent qui partage cette découverte avec son enfant obtient un appui littéraire non négligeable, qui a le mérite d’étayer chacun des tableaux.

Des extraits de compositions parmi les plus connues de Bach

Mon petit Bach, c’est donc un livre audio, et l’important était de s’assurer une bonne qualité du rendu. Si nous avons juste une petite retenue concernant l’extrait d’Air (suite numéro 3 en ré majeur), légèrement trop court (de deux ou trois notes), le reste est tout à fait digne de donner les premiers éléments de découverte de compositions aussi divines que celles de Jean-Sébastien Bach. À celle citée plus haut s’ajoute : Suite pour violoncelle numéro 1 en ré mineur, Prélude numéro 1 en do majeur, la Choral cantate BWV 147, Toccata en ré mineur et Badinerie (suite numéro 2 en si mineur). Le choix est évidemment dicté par le degré de reconnaissance de ces compositions, et les extraits couvrent les passages les plus emblématiques. Le tout dans un rendu propre et clair, qui se déclenchent parfaitement au toucher.

Les dessins de Mon Petit Bach, signés Séverine Cordier, accompagnent naturellement les courtes écoutes. D’ailleurs, signalons que les textes poussent cela, en faisant ressortir certains détails des décors, les plus aptes à imager les notes divines. Le style de l’illustratrice, propre et précis dans les traits, fort bien maîtrisé dans le choix des couleurs, et tout en rondeurs agréables quand il s’agit de décrire les personnages, est toujours aussi attachant. Une véritable patte, reconnaissable, qui contribue au bon résultat obtenu par cet ouvrage. Autre satisfaction : la qualité d’édition, signée Gründ, qui délivre là un livre aux pages solides, grâce à un papier cartonné, au rendu glacé du plus bel effet.

Mon petit Bach, un livre audio écrit par Émilie Collet, illustré Séverine Cordier. Aux éditions Gründ, 12 pages, 9.95 euros. Paru le 16 mars 2017.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *