[Critique] Pif Gadget : 50 ans d’humour, d’aventures et de BD

Caractéristiques

  • Auteur : Christophe Quillien
  • Editeur : Hors Collection
  • Date de sortie en librairies : 18 octobre 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 272
  • Prix : 29€
  • Acheter : Cliquez ici

Un beau livre-anniversaire pour explorer l’histoire de Pif Gadget

Publié de 1969 à 1993 avant de réapparaître récemment dans les kiosques, Pif Gadget fit le bonheur de millions d’enfants, et d’amateurs de bande-dessinée en général. Si son icône est le gentil chien marron et jaune Pif (souvent secondé du chat Hercule), le magazine publia en réalité de nombreuses séries telles que Rahan, Corto Maltese, Docteur Justice ou encore Gai-Luron (parmi des dizaines d’autres) qui firent sa renommée. Et puis, bien évidemment, les enfants avaient hâte de retrouver le gadget à chaque nouveau numéro, qui rivalisait souvent d’inventivité comme les pois sauteurs du Mexique, la poudre de vie ou encore la machine à faire des œufs carrés. Des accessoires qui n’étaient souvent pas que ludiques (ce qui est déjà beaucoup) mais souvent aussi éducatifs. Souvent oublié dans l’histoire de la bande-dessinée française (la revue de Goscinny, Pilote, est le plus souvent citée), le magazine possède pourtant une histoire riche, que Christophe Quillien explore à travers Pif Gadget : 50 ans d’humour, d’aventures et de BD aux éditions Hors Collection.

L’occasion de revenir sur l’évolution du magazine, mais (surtout) sur chacune des séries (ou presque) qui en a rythmé les pages au fil des ans. Après un court chapitre sur Pif le chien, les œuvres sont classées par thèmes et donnent lieu à un texte critique généreusement illustré de cases et de planches couleurs choisies avec pertinence. On retrouve ainsi au menu des thématiques : « Les justiciers », « Drôles de bêtes », « Un peu plus à l’Ouest », « Bandes de gosses », « L’aventure c’est l’aventure », « Prodigieux, inouï, fantastique », « Histoire, histoires » et « Des lendemains qui chantent ? ». Au-delà des séries iconiques citées plus haut, c’est l’occasion de (re)découvrir nombre d’oeuvres plus ou moins tombées dans l’oubli, même si un certain nombre ont fait l’objet d’intégrales plus récentes : Nasdine Hodja, Placid et Muzo, Teddy Ted, Jérémie, Cythère l’apprentie sorcière, Les Robinsons de la Terre

Des BD et des gadgets

Enfin, des chapitres sont évidemment consacrés aux gadgets (avec un focus sur l’histoire des pois sauteurs et de la poudre de vie), mais aussi aux pages de jeux, qui ont droit à une douzaine de pages, dont plusieurs de reproductions. C’est ainsi un panorama des plus complets que nous propose Christophe Quillien à travers ce beau livre aussi joliment illustré que pertinent. En dehors de l’introduction, qui retrace l’histoire du magazine de manière chronologique, chaque série a droit à 2 ou 4 pages de texte, et celui-ci est toujours d’une qualité égale : l’histoire de chaque œuvre est retracée avec soin et cite parfois des interviews, et le contenu critique permet d’appréhender la qualité et l’évolution de telle ou telle série, qui aura parfois fait les frais d’un changement de rédacteur en chef.

Voilà donc un beau livre à offrir aux nostalgiques de Pif Gadget et, de manière plus générale, à tous les amoureux de bande-dessinée. Un ouvrage que l’on rangera auprès des très bons livres Comics et Mangasia, déjà proposés par l’éditeur.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *