[Test – Blu-ray] Godzilla 2 : Roi des monstres – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Titre original : Godzilla: King of the Monsters
  • Réalisateur(s) : Michael Dougherty
  • Avec : Millie Bobby Brown, Vera Farmiga, Ken Watanabe, Kyle Chandler, Charles Dance...
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 2 Octobre 2019
  • Date de sortie originale en salles : 29 Mai 2019
  • Durée : 132 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 3,5/5

Godzilla 2 : Roi des monstres a été tourné en numérique (Arri Alexa 65 et mini). Le blu-ray, au format respecté 2.39:1, s’avère bon mais imparfait. La définition varie de très bon à vraiment moyen. Il y a énormément de plans pendant lesquels la définition baisse, et un grain numérique fait son apparition, pas sur les plans les plus sombres. Pour le reste, la définition reste bonne. Les détails sur les visages, costumes, décors et titans sont, eux , très satisfaisants. Les couleurs s’avèrent belles et saturées. Les noirs et contrastes sont au niveaux. Heureusement,étant donné que le long métrage est visuellement sombre. La profondeur de champ est au niveau, sauf sur quelques plans éloignés durant les batailles entre les MUTO. Dommage que ce master ait quelques faiblesses, car il peut compter sur de très solides qualités. Quelques saccades ont aussi été détectées lors du visionnage. Elles entravent légèrement le visionnage du film, mais rien de bien grave. Le débit moyen image est de 24,2 MBPS.

Son : 4,5/5

Warner Bros France (Détective Pikachu, La Malédiction de la Dame Blanche) nous procure deux pistes en Dolby Atmos. La piste anglaise Atmos est avec un core, et compatible Dolby Digital plus 7.1. Assez précise, mais pas autant que sa consœur VF, bien répartie, assez ample mais moins puissante que la piste française. Les dialogues sont clairs. Les effets et la musique passent bien par tout les canaux. Le caisson de basse est extrêmement bien utilisé. On ressent chaque pas et chaque coups des titans, le tout pour une superbe immersion dans le film. Mais nous ne comprenons pas pourquoi l’éditeur n’a pas mis une piste Atmos avec un core Dolby TrueHD, ce qui aurait rendu cette piste encore plus précise et puissante. Le débit moyen/max de cette piste est de 1,5 MBPS.

La seconde piste  Dolby Atmos est la piste française, mais avec un core et compatible Dolby TrueHD 7.1. Autant dire une piste puissante, précise, bien répartie, très ample avec de très bons effets. Le doublage français s’incorpore bien au mixage original. La musique et les effets passent bien par toutes les enceintes. À noter : les effets, sur cette piste, sont très bons. Cri de Godzilla, pluie ou les avions, tout les effets se révèlent très bien employés. Il faut aussi souligner le gros et très bon travail sur les graves et infra-graves avec le caisson de basse. Au final, nous préférons la piste française à la piste anglaise Atmos, une situation rare. Le débit moyen de la piste VF est de 3,9 MBPS avec des montées à 6,9 MPBS

Les deux autres pistes française et anglaise sont en Dolby Digital 5.1. Assez puissantes, bien réparties mais qui manquent clairement de précisions et d’amplitude à cause de leurs compressions. Les dialogues sont clairs et le doublage français s’incorpore bien au mixage original. La musique et les effets passent bien par toutes les enceintes. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Une bonne alternative si vous n’avez pas d’équipement Atmos. Le débit moyen/max de ces pistes est de 448 KBPS.

Bonus : 3,5/5

  • Commentaire audio de Michael Dougherty, Zach Shields et O’Shea Jackson Jr.
  • Initiation aux monstres (5′)
  • L’évolution des titans (27′)
  • Monarch en action (32′)
  • Millie Bobby Brown: une force de la nature (4′)
  • Technologie monstrueuse: Monarch se joint au combat (8′)
  • Les monstres existent (14′)
  • Bienvenue dans le Monsterverse (3′)
  • Scènes coupées (5′)

Nous commençons les bonus par Initiation aux monstres. Un module de cinq minutes dans lequel on nous présente chacun des monstres qui apparaissent dans le film. Taille, puissance, pouvoirs, tout y passe. D’une durée suffisante, le bonus s’avère complet. L’évolution des titans revient, durant vingt-sept minutes, sur les changements apportés au design de Godzilla, mais aussi aux designs (autant visuels que sonores) de Mothra, Rodan et King Ghidorah. Un bonus extrêmement intéressant. Monarch en action est le making-of du film, qui se découpe en plusieurs parties selon les lieux de l’action. D’une durée de trente deux minutes, celui-ci est assez long et intéressant, sans être trop promotionnel. Un bon bonus. Millie Bobby Brown: une force de la nature nous présente, durant quatre minutes, l’actrice, plus connue pour son rôle dans la série Stranger Things, sur le plateau de tournage. Ce qui a poussé le réalisateur à la prendre pour le rôle de Madison ou encore sa complicité avec Vera Farmiga. Cela nous permet de découvrir la jeune actrice sous un nouveau jour. Technologie monstrueuse: Monarch se joint au combat est un module de huit minutes qui revient sur les technologies du film dont l’Argo, l’ORCA, le destructeur d’oxygène et le submersible. Le réalisateur et le co-scénariste nous expliquent leur fonctionnement mais aussi pourquoi les avoir intégrés à l’intrigue. Court mais suffisamment intéressant.

Les monstres existent est un bonus d’une durée de quatorze minutes, très intéressant qui nous décrit la mythologie des monstres, mais aussi la cryptozoologie. Un module différent qui intéressera les amateurs de monstres. Bienvenue dans le Monsterverse revient durant trois minutes sur l’univers crée par Legendary avec, évidemment en tête, King Kong et Godzilla. Cela nous amènera au combat de ces deux personnages iconiques en 2020… Enfin, nous avons les scènes coupées, deux pour être précis pour une durée totale de cinq minutes. La première nous montre Mark entrain de revivre les événements de la mort de son fils, après la première confrontation entre Ghidorah et Godzilla. Si celle-ci fait écho au final où il recherche Madison, elle est beaucoup trop longue et n’apporte pas grand chose. La seconde est une discussion entre Madison et sa mère, sur les conséquences des choix de celle-ci. Là aussi beaucoup trop longue et n’apportant rien de plus à l’intrigue. Cela a été une bonne idée de ne pas les avoir intégrées au montage final.

image michael dougherty godzilla roi des monstres

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

L’agence crypto-zoologique Monarch doit faire face à une vague de monstres titanesques, comme Godzilla, Mothra, Rodan et surtout le redoutable roi Ghidorah à trois têtes. Un combat sans précédent entre ces créatures considérées jusque-là comme chimériques menace d’éclater. Alors qu’elles cherchent toutes à dominer la planète, l’avenir même de l’humanité est en jeu…

Retrouvez aussi notre test du BR 4K Ultra-HD.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *