[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Shining – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Titre original : The Shining
  • Réalisateur(s) : Stanley Kubrick
  • Avec : Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd...
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 16 octobre 2019
  • Date de sortie originale en salles : 16 octobre 1980
  • Durée : 144 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image 4K : 5/5

Shining a été tourné en pellicule (Arriflex 35 BL, Arriflex 35-IIC) au ratio 1.33:1, pour une diffusion voulue par Kubrick en 1.66:1 (format 4/3). Le ratio du Blu-ray 4K (1.78:1 plein écran), avec compression HEVC et HDR10+, est donc celui qui se rapproche le plus du format original désiré par le réalisateur, sans être tout à fait respecté pour autant. Il faut aussi préciser que c’est ici la version longue du film que nous avons. Écrivons le tout de suite : c’est une belle restauration que nous avons là. La définition est excellente. Si ce n’est pas une redécouverte en soi, celle-ci, sur les visages, costumes et décors est la plus précise que nous ayons vu pour ce film. Précisons qu’il n’y a pas d’utilisation de DNR, donc le grain est présent mais à moindre mesure que les supports précédents. La profondeur de champ est excellente. Le HDR10+ fait le boulot. Les couleurs sont belles et saturées (surtout sur la scène d’ouverture). Les noirs et contrastes sont magnifiques (les scènes de nuits hors de l’hôtel et le final dans le labyrinthe). Tout est plus précis et c’est un plaisir visuel. Il n’y a rien à redire sur cette restauration à part que quelques saccades, très peu, ont été détectées lors du visionnage. Rien de bien méchant pour autant.

Son : 3/5

Warner Bros France (Godzilla 2: Roi des MonstresDétective Pikachu) nous offre une version anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1. Une piste puissante, bien répartie, assez précise et assez ample. Avouons le, nous aurions préféré une piste en 7.1 ou Dolby Atmos, pour profiter pleinement de cette restauration, mais ce n’est pas le cas ici. Les dialogues restent clairs. La musique et les effets passent par les cinq enceintes. Le caisson de basse est peu mais bien utilisé. Cette piste vaut surtout pour la musique du film. Il n’y a que très peu d’effets, sauf vers la fin du long métrage. Ce n’est pas une déception mais nous attendions un peu mieux pour cette piste VO.

Et que dire de la piste française en Dolby Digital 5.1. Celle-ci est bien répartie, assez puissante mais manque clairement de précision et d’amplitude. Le volume du doublage français est au niveau et s’incorpore bien au mixage original. La musique et les effets passent bien par les cinq canaux. Le caisson de basse est peu mais bien utilisé. De ce côté nous sommes déçu que l’éditeur ne nous ai pas livré mieux.

Bonus : 4/5

  • Commentaire audio de Garrett Brown (chef op. et inventeur de la Steadicam) et John Baxter (historien du cinéma) (VO)
  • La vue de puis l’Overlook: Les coulisses de Shining (30′)
  • Le making-of de Shining (34′)
  • Les visions de Stanley Kubrick (17′)
  • Wendy Carlos, compositrice (7′)

On commence les bonus avec La vue depuis l’Overlook: Les coulisses de Shining. Un documentaire de 2007 qui revient sur la conception du film au travers des interviews d’une partie de l’équipe du film, mais aussi d’intervenants extérieur comme Steven Spielberg ou William Friedkin. Un bonus passionnant de trente minutes. Le making-of de Shining est un bonus de trente quatre minutes tourné par Vivian Kubrick sur le tournage du film. Un documentaire précieux, car on découvre vraiment les coulisses de la production mais d’un point de vue plus intime que les making-of habituels (et bien plus promotionnels) de notre époque. On se rend compte clairement que réaliser un long métrage n’est pas une sinécure, qu’il y a des tensions et des problèmes. Un module que chaque personne désireuse faire du cinéma devrait regarder. Les visions de Stanley Kubrick est un bonus de dix sept minutes. Il revient, via des intervenants qui ont travaillés avec lui et des personnes du milieu du cinéma, sur la façon de tourner du réalisateur mais aussi sur les thèmes de ses films. Un bon documentaire sur le réalisateur. Wendy Carlos, compositrice est un interview de sept minutes de la compositrice de Orange Mécanique et bien sur de Shining. Elle revient sur ses créations musicales pour ces films, mais aussi de sa relation professionnelle avec le réalisateur. On découvre aussi des musiques qui n’ont pas été utilisées pour les longs métrages.

image jack nicholson shining

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Écrivain, Jack Torrance est engagé comme gardien, pendant tout l’hiver, d’un grand hôtel isolé du Colorado – l’Overlook – où il espère surmonter enfin sa panne d’inspiration. Il s’y installe avec sa femme Wendy et son fils Danny, doté d’un don de médium. Tandis que Jack n’avance pas dans son livre et que son fils est de plus en plus hanté par des visions terrifiantes, il découvre les terribles secrets de l’hôtel et bascule peu à peu dans une forme de folie meurtrière où il s’en prend à sa propre famille…

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *