article coup de coeur

[Test] EPOS GSP 601 : un casque d’une grande efficacité

Caractéristiques

    • PlayStation 5
    • Nintendo Switch
    • Mac
    • PlayStation 4
    • PC
    • Xbox Series X/S
  • Editeur : EPOS, Sennheiser
  • Date de sortie : 28 juillet 2020
  • Acheter : Cliquez ici

L’EPOS GSP 601 tutoie la perfection

image test epos gsp 601
L’EPOS GSP 601 est un casque exceptionnel.

Les consoles de nouvelle génération viennent de sortir, et avec elles c’est une évidence qui nous saute aux yeux : le domaine sonore sera de plus en plus important dans les futurs expériences vidéoludiques. Nous le voyions à l’occasion de notre édito dédié à la PlayStation 5 : investir dans un bon casque sera la condition sine qua non pour profiter des nouvelles technologies, lesquelles vont clairement surprendre le public tant les premières expériences « next gen » (Astro’s Playroom, Sackboy : A Big Adventure) nous ont fortement impressionné notamment dans la spatialisation des bruitages. Bref, il va vous falloir voir clair dans l’offre actuelle, et l’on peut déjà vous dire que, si vous recherchez un matériel de grande qualité, le EPOS GSP 601 est fortement conseillé.

L’EPOS GSP 601 est un énorme coup de cœur, et ce pour plusieurs raisons. Celle qui saute d’abord aux yeux est évidemment purement visuelle : ce casque ne cache pas sa générosité. Certes, cet aspect très gamer, un peu « bourrin » dans l’esprit, pourra faire tiquer les aficionados d’un rendu plus passe-partout. L’effet métallique sur certaines pièces a tendance à distiller comme une impression industrielle, et le micro, bien large, renforce la personnalité très badass de l’ensemble. Encore une fois, on peut ne pas adhérer, mais il serait de mauvaise foi que de nier l’évidente cohérence entre ce caractère imposant et la solidité de l’ensemble, comme nous le verrons plus bas. Signalons que nous avons découvert, avec surprise, la présence de deux plaques de protection blanches à l’intérieur d’un package que l’on qualifie de luxueux. Cette intention se révèle salvatrice, car elle vient réparer la seule faute de goût que nous étions prêts à relever : celles qui sont installées, marrons, dénotent vulgairement. Une fois échangées avec celles à disposition, le casque se fait visuellement plus harmonieux.

Ensuite, vient le temps d’enfiler l’EPOS GSP 601. Et là, tout se fait évident. De visu, on pouvait craindre que les différents renforts, imposants, ne viennent que trop contrer le confort. Très clairement : ce n’est pas le cas. Tout d’abord, sachez que ce casque conviendra parfaitement aux longues sessions. Votre humble serviteur est assez sensible à la pression de l’arceau sur le haut du crâne, dès que les parties se prolongent sur plusieurs heures. Le coussinet est si efficace que l’on a rapidement oublié jusqu’à son existence. Et ce malgré un poids certain, il ne s’agit pas du matériel le plus léger qui soit, loin de là. Mais, habilement, le constructeur a contrecarré ce fait par un gros travail sur la tenue. Les oreillettes, dont le tissu se fait très agréable, effectuent un point de pression bien zoné, ce qui libère l’ensemble de sa lourdeur. Cette belle réussite est complétée par une mollette de niveau sonore là encore très appréciable, et ce grâce à une résistance telle que l’on jauge le volume avec une nette précision.

Idéal dans tous les domaines

image sennheiser epos gsp 601
Solide et impressionnant dans le rendu sonore.

L’EPOS GSP 601 était aussi très attendu sur ses pures qualités audios. Là encore, c’est du très, très haut niveau. Il faut préciser ici que, derrière EPOS, c’est l’Allemand Sennheiser qui se cache, l’un des grands spécialistes du hifi côté utilisateurs mais aussi professionnels. On s’attendait donc à une qualité sonore tutoyant les sommets, et le résultat dépasse même cette espérance. Tout d’abord, sachez qu’il s’agit là du casque gaming le plus probant que nous ayons pu tester, en terme de réduction de bruits environnementaux. C’est incroyable : vous pouvez jouer avec la fenêtre ouverte sur une rue, vous n’entendrez quasiment plus rien. Votre humble serviteur a mis à l’essai plusieurs stratagèmes afin de tester cette réduction : une télévision au fort volume, dans une pièce voisine, ne s’entend plus. Une discussion bruyante, dans la même pièce, est en bonne partie étouffée. La rutilante machine à laver de la salle de bain ? Oubliez-là. On insiste, c’est phénoménal, et cela sert évidemment l’immersion, qu’elle vise le jeu, la musique ou les films.

L’EPOS GSP 601 annihile en grande partie les sons extérieurs, pour mieux vous balancer un rendu sonore d’une efficacité redoutable. Tout d’abord, il faut préciser que les basses se font très soignées. Elles sont souvent le parent pauvre des casques audios dédiés au gaming, beaucoup de ces derniers ne parvenant pas à l’équilibre. Nous avons testé ce matériel sur plusieurs jeux, de différentes consoles (Godfall, Star Wars : Squadrons, Hyrule Warriors : L’Ere Du Fléau), et le constat se fait sans appel : vous n’aurez pas cette impression d’imprécision en fin d’effet, ritournelle déroutante tant elle touche beaucoup de casques. Pas celui-ci, car on sent que Sennheiser a particulièrement travaillé ses extrêmes (basses et aigus), cherchant avant tout l’équilibre pour totalement s’exprimer dans les mediums. Dans un langage décrypté, cela signifie que l’on n’a pas l’impression que le matériel en fait trop, souligne abusivement les effets, et se focus avant tout sur l’identification des sources. Ce qui fait de l’EPOS GSP 601 un casque idéal afin de profiter du Tempest 3D Audiotech de la toute nouvelle PlayStation 5 (bien plus que l’officiel et décevant Pulse 3D, c’est à souligner).

Quant au micro rétractable de l’EPOS GSP 601, il rejoint lui aussi la liste de nos belles satisfactions. Certes, il se fait imposant, et l’on aurait sans doute apprécié un clipse plus prononcé afin de nous indiquer quand il est rétracté, mais cela reste de l’ordre du détail. Surtout, on a pu vérifier, par le biais de l’avis d’autres joueurs dans nos parties (notamment sur Star Wars : Squadron) que le rendu se fait d’une propreté exemplaire, tout en éliminant les bruits ambiants. Là encore, on est sur de la très, très grande qualité. Le seul petit regret que l’on relève concerne finalement la connectique propriétaire. Vous ne pourrez donc l’échanger contre une autre, ce qui aurait pu s’avérer intéressant tant la jack destinée aux console se fait un peu courte (1,2 mètres). Mais tout de même, signalons que Sennheiser a même pensé à inclure une double jack beaucoup plus longue à destination du PC (2,5 mètres), vous pourrez donc le brancher sans problème sur une tour éloignée.

Note : 19/20

Vous cherchiez un casque exceptionnel pour ce Noël ? Eh bien le voilà. L’EPOS GSP 601 impressionne dans tous les domaines, et ce même si son aspect purement visuel pourra peut-être se prêter au débat. Il est d’une solidité sans aucune fausse note, son confort est indéniable jusque dans les longues sessions. Sa qualité audio crève le plafond, bien aidée par une réduction de bruits ambiants que l’on considère comme la meilleure croisée à ce jour pour un casque gaming. Enfin, le micro prend la même direction : vous vous ferez entendre parfaitement. Tout juste pourra-t-on regretter de ne pouvoir échanger la connectique contre une plus longue, pour celle dédiée aux consoles. Un détail donc, noyé dans un océan de qualités.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *