[Critique] La cuisine coréenne de Fabien Yoon — Fabien Yoon

image couverture la cuisine coréenne de fabien yoon éditions du chêneUne véritable star de la cuisine en Corée

Son nom et son visage ne vous disent peut-être rien, mais en Corée du Sud, Fabien Yoon est une véritable star de la télé. Arrivé en 2007 au Pays du matin calme, ce jeune parisien de 29 ans s’est tout d’abord illustré en tant que modèle, puis acteur dans des feuilletons et séries télé, avant d’ouvrir un blog culinaire qui ne tarda pas à obtenir un franc succès, à son grand étonnement.

Il raconte ainsi dans l’introduction du livre qu’il avait ouvert son site de manière « anodine », pour partager les plats coréens qu’il préparait seul chez lui, se contentant de publier une recette accompagnée d’une photo une fois par semaine. En l’espace de cinq mois à peine, il est ainsi passé de quelques dizaines à plus de cent mille visiteurs uniques par semaine ! Ce succès finit par attirer l’attention d’une chaîne de télévision coréenne, qui lui proposa d’animer l’émission culinaire You Can Cook, dont le but est de montrer que n’importe qui peut réussir à cuisiner de bons plats coréens, même avec peu d’expérience, de moyens ou de temps. Arrivé sur le petit écran alors que le cookbang, le phénomène des émissions télé culinaires divertissantes et souvent rigolotes, était en pleine émergence en Corée du Sud, Fabien Yoon est rapidement devenu une star grâce à ses recettes simples et savoureuses, mêlant cuisine traditionnelle et fusion food, allié à une image de jeune parisien sympathique. Il anime aujourd’hui plusieurs émissions, à la télé, mais aussi sur les réseaux sociaux.

Un livre riche en informations sur la cuisine et la culture coréennes

image portrait fabien yoon la cuisine coréenne de fabien yoon éditions du chêne
© Éditions du Chêne

Les Éditions du Chêne ont eu la bonne idée de proposer à l’animateur, quasi-inconnu en France — même s’il a acquis une certaine réputation auprès des passionnés de cuisine coréenne accros au Net — de publier son tout premier livre de cuisine en français, réunissant plus de 80 recettes en tout dans un joli volume à la couverture épaisse, illustré de photos appétissantes et colorées, à la présentation simple et épurée. Idéal pour tous les passionnés de cuisine asiatique, y compris ceux qui sont un peu intimidés à la perspective d’utiliser tous ces ingrédients aux noms compliqués disponibles uniquement en épiceries spécialisées, La cuisine coréenne de Fabien Yoon est aussi un ouvrage conçu de manière « pédagogique », avec de nombreuses informations sur l’histoire et l’évolution de la cuisine coréenne, l’origine des plats, les propriétés des ingrédients récurrents et où les trouver, ou encore les coutumes locale. Autant d’éléments qui permettront au lecteur de reproduire au mieux les recettes du livre, mais aussi de mieux comprendre la culture coréenne.

Et comme Fabien Yoon vit depuis près de 10 ans en Corée du Sud, il a également intégré au livre plusieurs passages où il raconte son arrivée au pays, sa découverte des fêtes traditionnelles, ou encore son premier repas en compagnie d’une famille coréenne. On est ainsi amené à comprendre l’importance prépondérante de la nourriture et des repas là-bas, et le jeune chef en profite pour rappeler que la cuisine coréenne est l’une des plus saines au monde, autant par l’équilibre de ses plats, l’utilisation des épices, ou encore des aliments-phares tels que le kimchi, à base de chou fermenté, qui est reconnu pour ses vertus anticancéreuses.

Des recettes simples et variées, présentées avec clarté

image recette kimchi la cuisine coréenne de fabien yoon éditions du chêne
Le kimchi (chou fermenté) est aux Coréens ce que le pain est aux Français, explique Fabien Yoon, qui en livre la recette dans son livre. © Éditions du Chêne

Le livre alterne ainsi recettes et interludes autour de la cuisine et de la culture coréenne, ce qui le rend d’autant plus intéressant pour qui souhaite avoir un aperçu représentatif de ce qui constitue aujourd’hui la gastronomie coréenne. Les différentes recettes, classées par catégorie, sont véritablement appétissantes et sont surtout détaillées avec clarté et précision, au sein d’une mise en page aérée. Pas d’ustensiles compliqués ni de manipulations trop techniques ne sont requises, et, hormis quelques aliments coréens spécifiques pour lesquels on se tournera vers les épiceries spécialisées, les autres ingrédients sont généralement peu coûteux et faciles à trouver en supermarchés et magasins bio.

La grande variété des plats proposés permettra à chacun de s’y retrouver en fonction de ses goûts (viandes, poissons, légumes, sucré-salé…) et de découvrir certains mets traditionnels pas forcément très connus chez nous, où seule une poignée de plats incontournables sont mis en avant. On saluera également la présence de nombreuses recettes très rapides à faire, ne réclamant parfois que 10 ou 15 minutes en tout, cuisson comprise, ce qui permettra d’utiliser le livre très régulièrement plutôt que de le laisser prendre la poussière sur une étagère. Les conseils donnés par Fabien Yoon pour accompagner les différentes recettes, ou bien réaliser des variantes, s’avèreront également très utiles. L’alliance de recettes typiquement coréenne avec d’autres davantage influencées par la nouvelle cuisine, est quant à elle particulièrement réussie et donne une belle fraîcheur à l’ouvrage.

Une cuisine savoureuse et chaleureuse, entre tradition et fusion food

image recette patbingsu la cuisine coréenne de fabien yoon éditions du chêne
Le patbingsu (glace pilée aux haricots rouges et aux fruits), dessert préféré des Coréens, par Fabien Yoon © Éditions du Chêne

Nous avons pour notre part testé deux recettes assez simples, kimchi jeon (galettes de kimchi) et gokuma honey bread (pain brioché coréen à la patate douce), dont le résultat nous a conquis. La première est une recette traditionnelle, tellement centrale dans la vie des Coréens que ceux-ci dédient souvent un réfrigérateur à part pour stocker ces fameuses galettes pimentées au chou fermenté qui se dégustent avec de la sauce soja, tellement bonnes qu’on en mangerait comme des bonbons. La seconde semble davantage inspirée de la fusion food et ravit les papilles grâce à l’alliance d’une purée de patate douce avec de la crème fraîche fourrée dans du pain brioché, relevé par la présence de cannelle. Le tout, aussi consistant que réconfortant au coeur de l’hiver, fera un excellent goûter à partager au moment du thé, simple et original à la fois.

Vous l’aurez compris, La cuisine coréenne de Fabien Yoon est l’un de nos coups de coeur de l’année en matière de livres de cuisine. Un ouvrage généreux, fourmillant d’informations, qui donne envie de se mettre aux fourneaux et d’apprendre à mieux connaître la culture coréenne et sa cuisine, en constante évolution, mais toujours centrée autour de recettes saines, équilibrées, mélangeant les saveurs et les couleurs. Par son approche claire et pédagogique, ainsi que la passion évidente qu’il a mis à concevoir ce livre, Fabien Yoon convainc et s’impose comme un auteur culinaire très recommandable, qui rend la cuisine coréenne, en plein essor chez nous, mais encore moins connue que la cuisine japonaise, accessible.

Sans se présenter comme un grand chef, ni se contenter de surfer sur la vague de la nouvelle cuisine, il propose avant tout une cuisine simple, variée, respectueuse de la culture coréenne mais également moderne, avec des recettes qui s’adaptent facilement à une cuisine quotidienne, au milieu d’un emploi du temps souvent chargé. Un beau livre à ajouter à sa bibliothèque donc, et qui permettra d’étonner et régaler famille et amis avec des plats savoureux, issus d’une cuisine qui apparaît, à travers ce livre, comme extrêmement chaleureuse.

La cuisine coréenne de Fabien Yoon, Éditions du Chêne, sortie le 19 octobre 2016, 256 pages. 29,90€.

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *