[Critique] Challenger – Fnatic

Caractéristiques

  • Titre complet : Challenger : devenez un champion de League Of Legends
  • Traducteur : Sébastien Baert
  • Auteur : Fnatic
  • Editeur : Michel Lafon
  • Date de sortie en librairies : 30 mars 2017
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 266
  • Prix : 14,95€
  • Acheter : Cliquez ici

Quand la plus grande équipe européenne de e-Sport vous confie quelques astuces

Véritable vague déferlante, qui a su toucher de plein fouet le secteur vidéoludique, sans pour autant devenir trop prégnant pour les joueurs qui ne goûtent que peu aux jeux vidéo multijoueurs, League Of Legends représente dorénavant une véritable culture dans la culture. Soft-somme de tout un genre, le MOBA, le titre attire non seulement les joueurs lambdas, mais aussi les plus acharnés, qui rejoignent des équipes professionnelles… ou qui rêvent de cette chance. Dès lors, toute une offre s’est développée, afin d’aider les gamers à atteindre les sommets. Challenger, que nous abordons aujourd’hui, a la particularité d’avoir été pensé, et écrit, par Fnatic, la team la plus prestigieuse d’Europe, qui se produit sur bien des titres compétitifs. On se disait, donc, qu’elle aurait bien des choses à nous apprendre. Qu’en est-il vraiment ?

Tout d’abord, il faut bien être conscient que Challenger ne peut pas être réduit à un simple guide. Les 266 pages qui forment cet ouvrage abordent bien des sujets, afin que le lecteur comprennent avant tout ce qu’est le e-Sport, mais aussi y participer en devenant professionnel. Le sous-titre, Devenez un champion de League Of Legends, peut en ce sens surprendre. Ne vous attendez pas à des captures d’écran du jeu, des analyses poussées de certaines situations, ni des trucs et astuces pour gagner une partie à tous les coups. Celles et ceux qui jouent à LoL le savent bien : il est impossible de gagner à tous les coups, par le simple fait de conseils tactiques. C’est donc une satisfaction que de découvrir que cet ouvrage aborde non pas tant le gameplay (même si certains passages s’y rapportent) que tout ce qui fait un joueur professionnel. Et, comme pour tout sport, sachez qu’il existe bien des pièges, et des règles pour les éviter du mieux possible, et parvenir au succès.

La team Fnatic prend le temps de poser le contexte : on se replonge dans ce qu’est League Of Legends, on (re)découvre avec passion quelles sont les racines de ce succès vertigineux. Mais aussi, l’équipe se rappelle les débuts de la scène professionnelle. On a là de quoi intéresser un large public, et même les curieux qui voudraient simplement en savoir plus sur ce véritable phénomène, qui dépasse la mode, fatalement éphémère. Challenger trouve un juste milieu, du moins dans ce début, qui explique notamment pourquoi une maison d’édition comme Michel Lafon (Cuisine, santé, bonheur) , pas vraiment habituée à ce genre de parution pointue dans le domaine du jeu vidéo, publie cet ouvrage. Le e-Sport est entrain de prendre son essor, et le grand public peut s’y retrouver, que ce soit en tant que spectateur ou apprenti professionnel.

Pas de recette miracle, mais des conseils avisés

Et si vous êtes du genre gamer costaud, ne vous en faîtes pas : Challenger vous apportera aussi des réponses, même si aucune recette ne peut assurer d’atteindre un objectif aussi élevé que de vivre des compétitions. Ne soyons pas naïfs, tout comme dans le football, ou n’importe quel autre sport professionnel, les places sont chères. Mais le témoignage apporté par Fnatic comporte assez d’expérience pour qu’il soit de bonne augure. Par exemple, et c’est sans doute très logique quand on ne baigne pas dans League Of Legends (ou tout autre soft compétitif) des heures durant, mais il est toujours bon de rappeler l’adage : un esprit sain dans un corps sain. Dormir, trouver des plages horaires afin de garder contact avec soi-même, c’est important, et Mateusz Szkudlarek le signifie bien.

Enfin, le style de Challenger est clairement étudié pour s’adresser à un public pas spécialement en attente de constructions chiadées. On n’en tient pas rigueur au final, même si l’écriture à la première personne peut casser le lien avec le lecteur, à certains instants. Reste que l’ensemble est frais, et la taille de police parfaite pour ne pas se perdre dans des paragraphes effrayants. Aussi, il faut souligner l’idée salvatrice d’embarquer un lexique, en fin d’ouvrage, ce qui sauvera la lecture de bien des nouveaux-venus. Peut-être manque-t-il des photos des joueurs, afin d’associer un visage aux écrits, mais ce serait pinailler que d’en tenir rigueur. On boucle cette lecture avec l’impression d’en savoir un peu plus sur le monde de l’e-Sport, peut-être pas certain de terminer dans une équipe professionnelle, mais avec le sentiment d’avoir appris bien des choses.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *