article coup de coeur

[Critique] Paris-Tel Aviv — Chloé Saada

Caractéristiques

  • Titre complet : Paris-Tel Aviv : A la rencontre de la cuisine israélienne
  • Auteur : Chloé Saada
  • Editeur : Hachette Pratique
  • Collection : Hachette Cuisine
  • Date de sortie en librairies : 25 octobre 2017
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 287
  • Prix : 35€
  • Acheter : Cliquez ici

Une rencontre avec le coeur battant de la cuisine israélienne

Fondatrice de la boutique à cupcakes Chloé S. dans le 9e arrondissement parisien, Chloé Saada, soeur d’Aurélie du duo musical Brigitte, est passionnée par Israël, où elle a vécu et effectue encore des voyages réguliers, ainsi que par sa culture culinaire si particulière, tissée d’influences moyen-orientales et mondiales, en un joyeux melting pot qui mérite plus que tout autre le nom de fusion food. A travers ce Paris-Tel Aviv publié aux éditions Hachette Cuisine (La nouvelle cuisine faite maison, Les recettes d’une connasse…), elle s’attèle à nous faire découvrir les tendances actuelles de cette cuisine, en partant à la rencontre de différents restaurateurs, à Paris dans un premier temps, puis à Tel Aviv, sa ville de coeur.

image crêpes au fromage pomme cannelle blintzes paris-tel aviv hachette cuisine
Les Blintzes (crêpes fromage, pomme, cannelle) d’Orna Raskin du Keton à Tel Aviv. © Hachette Cuisine

Chacun offre ses recettes-phares et a droit à un petit portrait en introduction, accompagné de photos du restaurant et de la ville. Chloé Saada offre par ailleurs ses propres recettes dans la partie parisienne, relativement courte par rapport au reste de l’ouvrage : on sent bien que ce qui l’intéresse véritablement, c’est le coeur battant de Tel Aviv, ses établissements aussi nombreux que variés, où l’on peut tout aussi bien déguster de délicieuses joues de veau, cheveux d’ange et légumes glacés qu’une assiette vegan, LA grande tendance qui prend de plus en plus d’ampleur en Israël. Du coup, pour refléter le Tel Aviv de 2017 (et ses propres goûts), l’auteure, qui n’est elle-même pas vegan ni même végétarienne, a recueilli pour cet épais recueil de très nombreuses recettes de ce type, même si les mets à base de poisson ne sont pas en reste, et la viande, bien que plus discrète, bel et bien présente.

Entre régime vegan, viande et poissons : une vraie richesse

image recette carpaccio de bar aux figues vinaigrette grenade paris-tel aviv hachette cuisine
Le carpaccio de bar aux figues et vinaigrette à la grenade de Yossi Shitrit du Mashya à Tel Aviv. © Hachette Cuisine

“… Tel Aviv est la ville où il y a le plus de végétaliens par habitant, mais pour avoir goûté ce type de cuisine dans plusieurs pays, je peux vous jurer que leur approche du végétalisme est tellement savoureuse que je pourrai être tentée de rejoindre le mouvement”, écrit-elle ainsi. Et, en effet, une grosse partie des recettes végétaliennes proposées par les chefs parisiens comme israéliens donne envie. Il faut dire que, lorsqu’on a goûté aux délices d’un véritable houmous fait maison (à base de pois chiches, donc, aliment prisé des vegan), qui ne s’en nourrirait pas en l’accommodant pour différents plats, comme ce que propose Lotan Lahmi du restaurant parisien Yafo avec son houmous, betterave et noisettes grillées ? Cette spécialité fétiche, que l’on déguste aussi bien en apéritif qu’en entrée (ou pourquoi pas dans un bowl) se retrouve ainsi dans un certain nombre de recettes de Paris-Tel Aviv – avec même une variante à la patate douce – mais les recettes végétales ne se limitent pas à cela. Il y a aussi le carpaccio de betterave, tartare d’avocat, salade aux deux lentilles, etc. Beaucoup de fraîcheur en somme, et des plats qui n’en demeurent pas moins complets et bien équilibrés.

Et pour ceux qui n’adhèrent pas au régime vegan alors, me direz-vous ? Eh bien, le livre de Chloé Saada regorge aussi de multiples pépites, entre la frittata de mozzarella, l’épaule d’agneau confite au ras-el hanout et les appétissantes assiettes de poisson, telles que le tartare de poisson en aumônière d’avocat ou le carpaccio de bar aux figues et vinaigrette à la grenade. Et c’est sans compter les gourmandes pâtisseries ou de décadentes et audacieuses gaufres au foie gras, sauce au chocolat blanc et citron ! Pour un brunch typique, on testera également le très complet Israeli breakfast.

En bref : il y a à boire et à manger, littéralement, avec ce Paris-Tel Aviv ne demandant aucun matériel ni technique compliqués, et imprégné de la passion de Chloé Saada, qui fait preuve d’une sincère admiration et curiosité à l’égard des 30 chefs qu’elle a rencontrés et invités à lui donner quelques-unes de leurs pépites. A travers ces plats, mais aussi son point de vue et les nombreuses photos d’établissements disséminés à travers l’ouvrage, on en vient à connaître un peu ce Tel Aviv qu’elle aime tant, et dont elle offre une vision fraîche, hétéroclite et moderne. A ce titre, que l’on envisage ou non de partir en vacances en Israël, on se ruera sur le carnet de bonnes adresses en fin d’ouvrage, partagé entre Paris et Tel Aviv.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *