article coup de coeur
image château de suscinio 800 ans
Photo : Domaine de Suscinio

Depuis le 30 juin, le Domaine de Suscinio, en Bretagne, fête les 800 ans de son château, avec au programme spectacle nocturne et activités médiévales en plein air pour toute la famille, ainsi que des visites guidées. Suivez le guide !

La forteresse médiévale bretonne fête ses 800 ans

image château de suscinio vu depuis prairie
Le château de Suscinio ensoleillé vu depuis les prairies où se déroulent une partie des activités estivales. © Culturellement Vôtre

Restauré il y a 50 ans après que le département du Morbihan en ait fait l’acquisition, ce Monument Historique classé comme tel par l’écrivain Prosper Mérimée (Carmen) en 1840 est géré depuis le début d’année (et jusqu’en 2030) par la société Kléber Rossillon, engagée dans la préservation du patrimoine depuis une vingtaine d’années et qui a souhaité mettre en valeur le château à travers une nouvelle scénographie et de nombreuses animations à l’occasion de ses 800 ans, dont des ballades guidées pour partir à la découverte des marais environnants. Depuis le printemps, le domaine a ainsi inauguré de nombreuses nouveautés : un nouveau parcours scénographique féérique autour de la légende arthurienne dans le logis Ouest, l’aménagement d’un camp de chasse dans les prairies au sud-ouest du château, où se déroulent des animations pour permettre au public de découvrir les techniques de chasse de l’époque et, jusqu’au 23 août, un spectacle nocturne son et lumières avec videomapping et feux d’artifice…

Nous étions présents pour les 800 ans du château et avons pu à cette occasion découvrir le domaine et ses nombreuses nouveautés. Nous vous proposons donc de partir avec nous à la découverte de cette somptueuse forteresse médiévale. Mais, avant toute chose, un peu d’Histoire…

Une forteresse médiévale à proximité de l’océan Atlantique

image tableau anne de bretagne par jean bourdichon
Anne de Bretagne (agenouillée) est encore associée aujourd’hui à l’histoire du château de Suscinio. Tableau de Jean Bourdichon réalisé entre 1503 et 1508.

Avant d’accueillir le château que l’on peut désormais admirer, le domaine de Suscinio a tout d’abord abrité un prieuré bénédictin occupé par des moines, qui en exploitaient les nombreuses richesses : défrichage, élevage, récolte et exploitation probable des vignes et du sel leur permettaient de subvenir à leurs besoins… Jusqu’à ce que la famille de Dreux, qui étaient les nouveaux ducs de Bretagne, ne s’intéresse de plus près à cet immense domaine bordant le Golfe du Morbihan, au milieu de la Presqu’île de Ruys, et situé de manière avantageuse tout près des rives de l’océan Atlantique. Un manoir est ainsi construit au XIIIe siècle à l’initiative de Jean Ier, autour duquel s’organise rapidement un domaine agricole et forestier. Le prieuré est alors déplacé, et les ducs de Bretagne élisent domicile au domaine qui, remanié et agrandi, devient le relais de chasse préféré des têtes couronnées.

Lorsque la famille Montfort (les nouveaux ducs de Bretagne) reprend le château et son domaine à la fin du XIVe siècle et entame d’importants travaux, le manoir devient véritablement château et se fortifie. La présence des douves indique qu’il s’agissait d’un château “défensif”, témoignant ainsi du pouvoir (et de la richesse) de la famille. Les ducs en profitent également pour faire fructifier leurs échanges commerciaux. Grâce à son emplacement stratégique et, à dire vrai, unique (il s’agit de la seule forteresse médiévale située à proximité de l’océan) entre l’Atlantique et les terres du Nord, les ducs mettent en place un droit de douane pour quiconque arriverait par l’océan pour venir vendre des marchandises aux familles du Nord. A la mort de la célèbre Anne de Bretagne en 1523, encore aujourd’hui très liée à l’histoire du château dans l’imaginaire breton, François Ier hérite du domaine et en fait don à Claude de Rieux. Les biens du château finissent par intégrer la couronne de France en 1532. Délaissé par les Ducs de Bretagne à la fin du XVe siècle au profit de Vannes, puis de Nantes, le château se retrouve, un siècle plus tard, pillé lors de la Révolution Française. Les pierres de taille sont alors retirées pour être revendues, et le château devient ainsi une carrière de pierres.

Il faudra ensuite attendre 1840 et le classement par Mérimée, alors inspecteur général des Monuments Historiques, pour que les lieux soient protégés. Cependant, ce n’est qu’un siècle plus tard, en 1965, que le domaine trouvera preneur : le département du Morbihan en fait l’acquisition et lance d’importants travaux de rénovation, ainsi que des fouilles archéologiques. Même si on a du mal à l’imaginer aujourd’hui, lorsque le département reprend le flambeau, le château de Suscinio n’a plus ni toiture, ni portes, ni fenêtres, ni étages, ni douves, ni pont. Autant dire que le travail à effectuer était colossal ! Mais cela fut payant puisqu’aujourd’hui, le château et son domaine participent au rayonnement du Morbihan, et accueillent chaque année de nombreux visiteurs, désireux de découvrir son histoire et ses légendes…

Retour au présent : fraîchement arrivés de Paris, nous découvrons le château de Suscinio et ses environs pour la première fois. Avant de profiter des nombreuses animations estivales en plein air, nous commençons par visiter les deux logis du château (logis ducal et logis merveilleux), construits du temps des Montfort, qui sont encore en élévation aujourd’hui. Le premier est l’occasion de découvrir la vie quotidienne des ducs de Bretagne au XIVe siècle et les us et coutumes de l’époque, tandis que le second nous fera plonger en pleine légende arthurienne…

A la découverte de la vie des ducs de Bretagne

image fenêtres à marches château de suscinio
Dans la salle des parements, le nombre de marches sous les fenêtres indique le statut du châtelain. Ici, les 4 marches témoignent du statut royal (le château intégra la couronne de France au XVIe siècle). © Culturellement Vôtre

Commençons donc par le logis ducal : nous y découvrirons la salle des banquets (où la disposition des convives autour de la table faisait office de véritable échiquier politique), la chambre de retrait du duc, les étuves (où l’on prenait des bains de vapeur), ou encore la garde-robe de la duchesse. Dans les différentes pièces, quelques objets retrouvés ou tapisseries sont mis en scène, tandis que des panneaux nous en apprennent plus sur le rôle de chaque salle à l’époque, ainsi que sur la vie des ducs.

Néanmoins, comme très peu de mobilier fut retrouvé, en dehors des objets mis à jour lors de fouilles archéologiques, c’est surtout la construction et les volumes des lieux qui retiennent l’attention ici : la voûte ogivale de la salle où l’on stockait foin et denrées au XVIIe siècle, les marches sous les fenêtres à vitraux de la salle des parements, qui faisaient office de meubles où l’on exposait des objets précieux pour affirmer son statut…

A ce propos, on apprendra que le nombre de marches variait en fonction du rang du maître des lieux : 2 marches pour un baron, 3 marches pour un duc (ce qui était le cas ici) et 4 marches pour un roi. Paisible et de toute beauté, cette pièce inspire un profond sentiment de sérénité, tout comme la vue sur l’océan, que nous apercevons par une fenêtre en empruntant une coursive pour monter jusqu’à l’immense salle de 300m² où sont exposés les magnifiques pavements mis à jour lors des fouilles archéologiques de 1975.

image salle des pavements château de suscinio
Les pavements retrouvés lors des fouilles archéologiques de 1975 sont exposés dans une salle de 300m carré. © Culturellement Vôtre

Représentant le bestiaire médiéval — le lion, mais aussi des créatures mythologiques et folkloriques comme les harpies et le basilik — certains d’entre eux sont en photo-faïence, qui n’était autre que l’ancêtre de la faïence actuelle. Une symbolique fantastique utilisée pour représenter le combat du Bien contre le Mal. Entreposés sur les murs, où ils forment une immense mosaïque, ce témoignage précieux de l’art médiéval est assez fascinant. Très beau moment, également, lorsque nous accédons à la terrasse surélevée du château, d’où l’on peut admirer les 60 hectares de marais et la forêt de Suscinio. Au passage, on peut apercevoir en contrebas, dans la cour, le quartier des cuisines, mis à jour lors de fouilles extérieures.

image vue sur l'océan depuis le château de suscinio
Vue sur l’océan depuis le château. © Culturellement Vôtre

Comme nous le disions plus haut, la Révolution Française et, tout simplement, le temps, ont endommagé l’édifice et, si le Morbihan a effectué un travail de restauration formidable, certains éléments sont encore à ce jour manquants. Ainsi, on remarquera qu’à l’intérieur du château, les sols sont en béton. Et ce pour une raison très simple : la charte de Venise impose de s’appuyer sur des sources historiques précises pour toute entreprise de restauration. Du coup, le béton, par ailleurs économique, permet de ne pas induire le public en erreur, puisqu’il est évident que les sols ne sont pas d’époque.

Le Logis Merveilleux : à la rencontre d’Arthur et Merlin

image logis merveilleux château de suscinio
Quelques figures légendaires nous accueillent dès l’entrée du Logis Merveilleux. © Culturellement Vôtre

Avant de rejoindre les animations extérieures, nous visitons rapidement le Logis Merveilleux au sein du logis Ouest, ouvert pour la toute première fois au public en 2016, et qui bénéficie depuis le printemps d’une toute nouvelle scénographie sur 2000m². Si vous venez en famille, c’est sans doute l’endroit qui fera le plus rêver les enfants (à l’intérieur du moins), puisqu’il est consacré à la légende arthurienne et aux créatures du folklore celte. Immense et impressionnant par son aménagement vertical où les étages sont absents — les lieux sont donc à la fois très hauts et très profonds — le logis a été magnifié par une scénographie merveilleuse conçue par différents artistes, où des jeux de sons, videomapping et lumière viennent donner vie à des silhouettes découpées suspendues au plafond, créant tout un jeu d’ombres du plus bel effet sur les murs. D’un bout à l’autre, des panneaux disposés tout autour des barrières permettent d’en apprendre plus sur certains événements légendaires (quête du Graal, Merlin, Vivianne…), mais aussi sur certaines créatures fantastique de la forêt, du lac ou des eaux.

image salle des contes bretons château de suscinio
A la sortie du Logis Merveilleux, la salle des contes bretons permet de faire une petite pause lecture. © Culturellement Vôtre

Pressés par le temps (nous ne devons pas manquer les spectacles en plein air), nous déambulerons un peu trop vite dans cette section, qui mérite néanmoins vraiment que l’on s’y attarde, que l’on effectue la visite en compagnie d’enfants, ou bien que la légende celtique nous fasse tout simplement rêver. Juste avant de quitter le logis, nous traversons une salle de détente autour des légendes bretonnes, aménagé en véritable espace de lecture où petits et grands peuvent se poser et consulter librement des livres sur le sujet.

Des animations médiévales en plein air pour petits et grands

image scène du veneur domaine de suscinio été 2018
Au camp de chasse, le veneur explique au public l’art de la chasse à courre au XIVe siècle. © Culturellement Vôtre

Enfin, nous nous dirigeons vers les prairies du domaine de Suscinio pour profiter des activités et spectacles en plein air : camp du veneur, tir à l’arbalète, spectacles équestre et de fauconnerie. Au sud-ouest du domaine, nous assistons à une petite scènette animée par un comédien costumé dans le rôle d’un veneur, qui était un chasseur de l’époque pratiquant la chasse à courre. Durant une vingtaine de minutes (environ), au milieu de tentes reconstituant les pratiques de l’époque, celui-ci explique au public, debout autour de lui, comment les nobles pratiquaient la vénerie pour chasser cerfs, sangliers et petit gibier parmi les 2600 hectares du domaine. Une immersion à la fois pédagogique et rigolote, le comédien prenant à partie les spectateurs avec humour. Cette animation, proposée durant tout l’été avec le tir à l’arbalète (que nous n’avons malheureusement pas pu tester), devrait être appelée à rester, même s’il n’est pas clair, pour le moment, si elle sera disponible tout au long de l’année ou bien durant les vacances scolaires.

image spectacle équestre domaine de suscinio 30 juin 2018
A l’occasion des 800 ans du château, un spectacle équestre était présenté au public dans les prairies le 30 juin. © Culturellement Vôtre

Un peu plus loin, le spectacle équestre, suivi de celui de fauconnerie, nous en ont mis plein la vue et se sont révélés être les incontournables de cette journée de célébration exceptionnelle. Si le campement de chasse et le spectacle nocturne (sur lequel nous reviendrons un peu plus bas) auront lieu durant tout l’été, ces deux spectacles de toute beauté n’étaient proposés que le 30 juin. Quelques mots malgré tout : deux cavaliers ont diverti le public durant 30 minutes en montant à tour de rôle des chevaux qu’ils faisaient avancer au trot en effectuant des pas semblables à une jolie petite danse. Impressionnant, mais aussi assez drôle lorsque l’un des deux chevaux, joueur et rebelle, se mit en tête de venir saluer les spectateurs et s’amuser comme un petit fou tout seul, ignorant les instructions de la cavalière, qui réussit tant bien que mal à reprendre le contrôle.

image hibou grand-duc chouette hulotte blanche domaine de suscinio 30 juin 2018
Le hibou Grand Duc et la chouette hulotte blanche attendent que les fauconniers viennent les chercher lors du spectacle du 30 juin. © Culturellement Vôtre

Quant au spectacle de fauconnerie, il permit au public d’admirer des rapaces dressés en plein vol : hibou grand duc, chouette hulotte, aigle pêcheur américain, vautour… Deux fauconniers, placés près des spectateurs assis pour beaucoup en cercle, faisaient ainsi voler ces impressionnantes créatures sur une courte distance, en les attirant avec de la nourriture, tout en expliquant la particularité de chacun.

Promenade dans les marais et sur la plage

image vue sur le château de suscinio depuis les marais
Vue sur le château de Suscinio au coucher du soleil depuis les marais. © Culturellement Vôtre

Après une pause repas, direction les marais avant le spectacle sons et lumières du soir. Situés tout autour du domaine sur près de 200 hectares aux côtés d’anciennes salines et roselières, ces marais regroupent à la fois des marais d’eau douce, salée et saumâtre, d’où une belle biodiversité et la présence de nombreuses espèces animales; raison pour laquelle le site est protégé et classé Espace Naturel Sensible. Le domaine est particulièrement remarquable pour ses oiseaux, ce qui en fait une réserve ornithologique exceptionnelle.  L’on pourra ainsi croiser Spatules blanches, Sarcelles d’été, Chevaliers sylvains, Martin-pêcheurs, Echasses blanches et bien d’autres, sans compter crapauds et papillons.

image marais au coucher du soleil domaine de suscinio
Les marais du domaine abritent de nombreuses espèces et sont protégés. © Culturellement Vôtre

Si faute de temps, nous accélérerons le rythme de la visite afin de ne pas louper le spectacle nocturne, les visites guidées destinées au public durent généralement 1h30. L’occasion de découvrir les différents espaces — étangs, marais, dunes — tout en en apprenant davantage au sujet de l’histoire des lieux et de la vie des espèces qui les peuplent. On apprendra ainsi que les zones humides, et plus particulièrement les marais salants, furent travaillés par l’homme au cours du Moyen-Age puis abandonnés, et que les différents marais de Suscinio évoluent désormais sans aucune intervention humaine depuis plus de 40 ans. Effectuée en fin de journée, alors que le soleil se couche lentement au-dessus de l’océan Atlantique, cette ballade se révèle apaisante.

image plage domaine de suscinio
La plage à proximité du domaine de Suscinio. © Culturellement Vôtre

Une fois les différents espaces visités, notre guide nous accorde quelques minutes sur la plage, où quelques méduses se sont échouées. En longeant les dunes sur le chemin du retour, nous apercevrons même un petit lapin noir caché parmi les herbes hautes. Il est désormais l’heure de prendre place sur la pelouse du château pour le spectacle !

Un spectacle sons et lumières visuellement abouti

image domaine de suscinio spectacle nocturne été 2018
Lors du spectacle sons et et lumières estival, les projections mettent en valeur et animent la façade du château. © Culturellement Vôtre

Tiré les mardis et jeudis soirs à la nuit tombée jusqu’au 23 août 2018, le spectacle du château de Suscinio mêle sons, lumières, videomapping et feux d’artifices durant 45 minutes, le tout articulé autour d’un récit lu par le comédien Philippe Torreton et reconstituant l’histoire de la Bretagne au fil des conquêtes, en 10 tableaux oniriques. Les nombreux effets sont de toute beauté et ne décevront pas petits et grands, en particulier les projections conçues pour se superposer à la façade du château. En revanche, la partie narrative historique est bien trop didactique et pas assez immersive pour un spectacle familial et estival : on a l’impression d’assister à un cours d’histoire en accéléré sur 800 d’histoire bretonne. Du coup, cette dimension sonore n’est pas forcément accessible aux enfants, qui décrocheront très vite de ce qui se dit pour se contenter d’apprécier les jeux de lumières. Quoi qu’il en soit, l’atmosphère médiévale est bel et bien au rendez-vous, notamment lorsque, en marchant vers la sortie, les spectateurs sont éclairés à la torche par des comédiens costumés.

image feux d'artifice spectacle nocturne été 2018 domaine de suscinio
Des feux d’artifice tirés au-dessus du château clôturent le spectacle. © Culturellement Vôtre

En bref, vous l’aurez compris, le Domaine de Suscinio n’a pas fait les choses à moitié pour fêter dignement ses 800 ans. Des légendes arthuriennes qui prennent vie au sein du Logis Merveilleux aux nombreuses animations, activités et visites guidées proposées (scène du veneur au camp de chasse, tir à l’arbalette, visite des marais et du château…) durant tout l’été, il y a de quoi plaire à toute la famille. Une immersion dans la vie et l’histoire médiévale qui sera également une bonne manière de découvrir la Bretagne et le Golfe du Morbihan pour les touristes ne connaissant pas encore cette merveilleuse région, d’autant plus que le domaine est très proche de l’océan et des petites îles environnantes, que l’on peut visiter en bateau. A noter que plusieurs spectacles et activités seront également proposés durant les vacances de la Toussaint et de Noël, pour prolonger la fête jusqu’à la fin d’année.

Domaine de Suscinio, 56370 Sarzeau. Ouvert de 10h à 20h les lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche durant l’été. Ouvert de 10h à 23h (jours du spectacle nocturne) les mardi et jeudi jusqu’au 23 août 2018. Tir à l’arbalète tous les jours jusqu’au 31 août sauf les samedis, de 11 à 13h et de 14h30 à 18h. Rencontre avec un veneur du domaine du dimanche au jeudi, à 11h30, 12h30, 15h, 16h et 17h. Visite guidée des marais tous les jours à 16h sur réservation. Animation “Becs, pattes, plumes” (sensibilisation à la biodiversité à partir de 6 ans) du lundi au vendredi à 10h30 sur réservation.

Prix d’accès au domaine : 9,8€ en plein tarif, 4,9€ pour les enfants de 10 à 17 ans, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Tarif groupe adultes (à partir de 20 personnes) : 7€ par personne, gratuit pour le chauffeur et un accompagnateur. Visites scolaires et centres de loisirs (le matin entre octobre et mars) : 3,50€ par enfant. Gratuité pour chaque personne accompagnant un groupe de 10 élèves. 7€ par accompagnateur supplémentaire. Spectacle nocturne : 16€ pour les adultes et 8€ pour les 10-17 ans. Billetterie sur place uniquement, le jour même. Rendez-vous sur le site officiel du Domaine de Suscinio pour toute information complémentaire (agenda, accès…).  

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *