[Critique] Les banquets d’Astérix — Thibaud Villanova

Caractéristiques

  • Auteur : Thibaud Villanova
  • Editeur : Hachette Pratique
  • Collection : Hachette Heroes
  • Date de sortie en librairies : 3 octobre 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 144
  • Prix : 24,95€
  • Acheter : Cliquez ici

Des festins gaulois réalisables sans potion magique

Par Toutatis ! Le dernier Gastronogeek (Gastronogeek Dessins animés, Assassin’s Creed : Le Codex culinaire, Geek & Pastry…), tout entier dédié à Astérix, est arrivé ! Alors que le film d’Alexandre Astier, Astérix : le secret de la potion magique, est sorti le 5 décembre en salles, Hachette Heroes et Thibaud Villanova nous proposent un livre de cuisine officiel, Les banquets d’Astérix, qui est l’occasion de revisiter la cuisine gauloise, mais aussi romaine et étrangère. Des mets bien entendu inspirés des aventures des héros de Goscinny et Uderzo, que l’on retrouve d’ailleurs dessinés d’un bout à l’autre de l’ouvrage. Comme toujours chez Gastronogeek, la maquette est cohérente avec le sujet, du coup, ici, les traditionnelles illustrations Gastronogeek sont remplacées par une loupe et différents personnages de la BD, gaulois ou romains, afin de rester dans le vif du sujet. On saluera tout particulièrement l’attention aux petits détails, qu’il s’agisse des éléments en relief de la couverture ou bien les différentes petites illustrations disséminées ça et là, et qui s’insèrent toujours à merveille à l’ensemble.

image jambon braisé de lutèce les banquets d'astérix gastronogeek par thibaud villanova hachette heroes
Le jambon braisé de Lutèce (à la bière) par Thibaud Villanova. © Hachette Heroes.

Le livre est divisé en quatre grandes parties (Les banquets gaulois, Les banquets des peuples voisins, Les banquets romains et Les banquets des terres lointaines), réunissant au total une quarantaine de recettes plus quelques bases. La première est un mélange de grands classiques de la cuisine régionale française (salade niçoise, cassoulet, quenelles de brochet, lotte à l’armoricaine…) et de mets que les héros d’Uderzo et Goscinny auraient pu manger à l’époque, directement inspirés de leurs aventures : du sanglier à la cervoise, cochon de lait, jambon à la bière cuit au four… Evidemment, la BD ayant souvent rendu hommage aux spécificités des différentes régions et pays, le côté anachronique est présent à travers certaines spécialités bien plus récentes d’un point de vue historique, mais lié de manière très cohérente. L’utilisation de termes latin, des noms de villes romaines et des personnages d’Astérix rend de plus le tout très ludique.

Des mets variés de Gaule, Rome et au-delà

image gâteau d'amonbofils les banquets d'astérix gastronogeek hachette heroes
© Hachette Heroes

Les banquets des peuples voisins est quant à lui consacré à la cuisine européenne (Belgique, Angleterre, Ecosse, Suisse, Espagne, Russie), à laquelle sont incluses, histoire de Gaule oblige, les spécialités normandes et bretonnes ; les banquets romains aux spécialités italiennes et grecques ; et enfin les banquets des terres lointaines aux spécialités étrangères venues (ou inspirées) de la Mésopotamie, Mahgreb, Inde, Amérique ou encore de l’Egypte. Une belle variété de plats auxquels Thibaud Villanova a su insuffler sa touche personnelle afin de nous les faire (re)découvrir, à l’instar du cassoulet à la saucisse de Toulouse, dont votre humble servitrice n’est pourtant pas fan, mais qui nous a paru ici tout à fait alléchant, ou encore des huîtres pochées et gratinées avec sauce au vin blanc, pour laquelle le chef geek a utilisé de l’Ossau-iraty, qui n’est pas nécessairement le fromage typiquement utilisé pour cette recette, mais dont l’ajout crée une alliance de saveurs intéressante. On pourrait bien entendu également citer l’appétissant gâteau d’Amonbofis (pudding aux fruits confits, crème montée vanille et fruits frais) ou encore le carré d’agneau sauce à la menthe façon sanglier rieur.

Quoi qu’il en soit, avec Les banquets d’Astérix, Thibaud Villanova nous permet de redécouvrir la cuisine française et européenne (ainsi que quelques spécialités internationales) sous un angle ludique qui nous pousse à porter un autre regard sur elles, tout en conservant une vraie simplicité dans les recettes, authentiques et accessibles dans leur réalisation. Un plaisir gustatif auquel s’ajoute le plaisir des yeux, ce nouveau beau livre étant particulièrement agréable à feuilleter. Un livre de cuisine sur lequel on se jettera Abraracourcix !

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *