article coup de coeur

[Critique] We: Women Everywhere — Gillian Anderson & Jennifer Nadel

Caractéristiques

  • Titre complet : We: Women Eveverywhere - Neuf princes pour une vie riche de sens
  • Traducteur : Laure Motet
  • Auteur : Gillian Anderson & Jennifer Nadel
  • Editeur : HarperCollins France
  • Date de sortie en librairies : 7 février 2018
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 416
  • Prix : 14,50€
  • Acheter : Cliquez ici

Gillian Anderson se lance dans le développement personnel

Déjà co-auteure d’une trilogie de romans SF, Gillian Anderson (la célèbre Scully de X-Files) se lance à présent dans le développement personnel avec ce livre écrit à quatre mains avec son amie Jennifer Nadel, ancienne journaliste reporter pour la BBC. Bien loin d’être un caprice ou une nouvelle lubie, WE : Women Everywhere, publié cette année chez HarperCollins (Une fille modèle, Marquée à vie), est en réalité le résultat d’un long cheminement et de nombreuses années de militantisme en faveur des droits des femmes et contre le dérèglement climatique. Victime d’attaques de panique handicapantes dans les années 90 sur le plateau d’X-Files et sujette aux addictions (elle avait alors du mal à gérer sa célébrité), l’actrice avait fini par s’intéresser à la méditation et avait vu peu à peu sa vie changer avec l’exercice régulier de la pleine conscience.

Deux mariages, trois enfants et deux divorces plus tard, elle a dû par ailleurs chercher des outils à même de lui permettre de gérer ses doutes, sa colère, et de continuer à s’épanouir malgré les épreuves de la vie et un emploi du temps surchargé. Quant à Jennifer Nadel, elle a dû s’arrêter de travailler pendant près de 10 ans suite à un burn out particulièrement violent, après des années à travailler de manière acharnée tout en cherchant la reconnaissance de ses supérieurs. Bref : ces deux femmes ne sont pas seulement des activistes au statut privilégié, ce sont également des personnes qui ont dû chercher le moyen de prendre soin d’elles et de se recentrer après avoir ignoré certains signaux d’alerte, comme beaucoup. Si elles ne possèdent pas nécessairement la science infuse, leurs carrières respectives, en lien avec les médias, leur donne certaines facilités de communication et d’expression qu’elles ont mis à contribution dans l’écriture de ce livre, véritablement enthousiasmant.

Un guide entre méditation, sophrologie et introspection

Si vous êtes déjà sensible à la méditation, à la sophrologie ou même au principe du Bullet Journal, WE: Women Everywhere devrait vous parler. Le principe est relativement simple : Gillian et Jennifer, qui se sont notamment intéressées au bouddhisme à certains moments de leur vie, ont défini neuf principes-clés sur lesquels travailler pour s’épanouir davantage et se sentir mieux : l’honnêteté, l’acceptation, le courage, la confiance, l’humilité, la paix, l’amour, la joie et la bienveillance. Chaque principe a droit à un chapitre à part entière, où les auteures développent leurs arguments, mais partagent également leurs témoignages personnels afin d’illustrer clairement chaque point. Chaque chapitre se termine par un exercice-clé à réaliser au moins une fois, et à chaque fois que le besoin s’en fait sentir, et par une fiche récapitulative synthétisant les leçons apprises autour de ce principe. Les exercices découlent toujours du texte, et peuvent facilement être réalisés chez soi, avec ou sans carnet. Il s’agit pour la plupart d’exercices de méditation, visualisation et introspection tournant autour de la pleine conscience et ayant pour objectif de se défaire des pensées négatives ancrées — consciemment ou non — en nous.

Loin d’être des gourous, Gillian Anderson et Jennifer Nadel livrent des réflexions pertinentes sur la manière dont la société nous encourage à être toujours en mouvement et soulignent à quel point il est facile, pour une femme, de se dévaloriser et de faire dépendre la confiance en soi du regard des autres ou de ce que l’on imagine qu’on attend de nous. Plutôt que de livrer des recettes miracles à ces maux, les deux amies nous encouragent toujours à partir de nos ressentis pour les exercices, plutôt que l’inverse. En ce sens, leurs témoignages respectifs, mis en exergue, sont utiles : même si ces exemples personnels sont éloignés de nos propres parcours et cheminements, cela permet de montrer de quelle manière on peut toutes se retrouver dans certaines situations, tout en contribuant à ne pas ériger les auteures en maîtres à penser pour autant. Le but de WE, après tout, est de parvenir à s’écouter et à (re)trouver sa voie.

Du cheminement personnel à l’impact sur le monde

Cela ne représentera pas la même chose par chacune — et aucun besoin d’être au fond de la déprime pour entreprendre la lecture du livre ! — mais, au final, le livre est là pour accompagner une quête de sens. Notre travail correspond-il à nos aspirations profondes ? Agit-on réellement en fonction de nos convictions ? Se sent-on heureuse et épanouie ? Toute cette partie (la majeure partie du livre, en réalité) est très bien traitée et se classe aisément parmi nos coups de cœur de l’année 2018 en matière de développement personnel. L’argument de Gillian Anderson et Jennifer Nadel est que suivre ces neuf principes ne permet pas uniquement de se sentir mieux de manière individuelle, mais aussi de se sentir disposée à aider d’autres femmes et à changer (à notre échelle) le monde en apportant davantage de pleine conscience, d’amour et de solidarité.

Que l’on se rassure, cette approche est plus bouddhiste dans le fond que New Age, et les deux auteures ne se montrent à aucun moment moralisatrices sur ce point. Pour elles, ce que nous sommes rayonne autour de nous, et si ce que nous dégageons est positif, que nous nous sentons emplies d’une énergie bienfaitrice, celle-ci aura une influence autour de nous. Libre à nous, alors, d’agir en fonction de nos convictions profondes pour soutenir des causes qui nous tiennent à cœur ou, tout simplement, faire des choses qui auront un impact positif, que ce soit sur une, dix, cent personnes ou plus — peu importe. Cette dernière partie (le manifeste) n’est au final que l’aboutissement de ces neuf principes de vie développés tout au long du livre, et prend environ vingt pages.

Quoi qu’il en soit, WE : Women Everywhere est un livre inspirant et un outil de développement personnel utile que l’on lira bout à bout, en prenant le temps de faire les exercices, et en revenant parfois sur certains passages au besoin. Après nous avoir épatés dans X-Files, American Gods et The Fall, Gillian Anderson nous prouve qu’elle est aussi une personne inspirante, dont les conseils, dénués de toute « formule magique », pourront s’avérer précieux pour développer davantage un cheminement introspectif et l’exercice de la pleine conscience.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *