article coup de coeur

[Critique] Vindicta — Cédric Sire

Caractéristiques

  • Auteur : Cédric Sire
  • Editeur : Metropolis
  • Date de sortie en librairies : 21 mars 2019
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 578
  • Prix : 21,90€
  • Acheter : Cliquez ici

Auteur reconnu de thrillers, Cédric Sire occupe une place de choix dans le milieu du fantastique. Pour son dernier roman, Vindicta, pourtant, pas de surnaturel mais un suspense haletant et une dose de creepypasta. Celui qui signait autrefois ses romans sous le pseudo Sire Cédric a-t-il réussi le passage de la chimère à la réalité ?

Un braquage, un accident et un spectre

Valentine a sept ans et une maman pleine d’imagination qui écrit des livres pour enfants. La petite fille vit une vie heureuse excepté pour une chose, dont ses parents refusent de lui parler depuis toujours.

Audrey a 18 ans et vit chez Damien, son petit ami. Elle fuit un père alcoolique et violent et ne vit désormais qu’à travers celui qu’elle aime plus que tout. Avec deux autres personnes, ils décident de faire un braquage qui leur permettra de se mettre à l’aise et peut-être même de quitter leurs cités toulousaines. Tout est prêt, ils doivent voler une mallette à un bijoutier véreux.

Olivier a été muté dans un service placard après avoir été suspecté de voler des pièces à conviction. Il a du mal à supporter cette nouvelle position, ainsi que son nouveau coéquipier, ancien de la Brigade des Stups de Marseille. Sa place de policier à la Crim’ lui a valu de perdre sa famille, il veut maintenant trouver un sens à son travail.

Il a opéré sur des terrains d’opération particulièrement violents comme l’Afghanistan ou le Mali, où on lui a appris à devenir une arme chirurgicale et précise, sans émotions.

Toutes ces personnes vont se retrouver au cœur d’une même histoire, une histoire de vengeance dont aucun ne sortira indemne.

Une histoire de vengeance au style percutant

Plus besoin de présenter Sire Cédric. En revanche on découvre depuis Cédric Sire, dont le subtil changement de pseudonyme n’est pas anodin : ses romans ont pris un tournant pour s’ancrer dans le réel.

Vindicta en est le résultat, et c’est plus que réussi : le style est tout aussi fluide qu’efficace, les chapitres courts s’enchainent avec logique, nous permettant de voir évoluer tous les personnages sur la même temporalité, exception faite du spectre, dont le terrifiant passé s’insère régulièrement. Aucune des 578 pages n’est de trop, et il ne faut pas s’effrayer de l’épaisseur de ce thriller : tout s’enchaîne parfaitement, et il est même difficile de poser le livre.

Un clin d’œil au fantastique

Si Cédric Sire a commencé avec des romans fantastiques, Vindicta n’en est pas un et ne cherche en aucun cas à flirter avec le surnaturel. On notera néanmoins quelques allusions au Slender Man, figure horrifique bien connue d’internet qui a créé de nombreux dérivés (dont un film sorti récemment) et qui a failli coûter la vie à une jeune Américaine en 2014. Le spectre que l’on découvre ici n’en est pas moins humain (tout du moins à l’origine) et les chapitres où il apparaît sont effrayants de par leur violence et leurs descriptions de tortures d’une intensité saisissante. Pour cela, et malgré toutes ses qualités, Vindicta n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Vindicta est un véritable succès, tant par son univers que par son écriture. Cédric Sire nous entraîne dans une course haletante et surprenante avec beaucoup de talent. Un roman idéal pour découvrir cet auteur, si ce n’est déjà fait.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *