[Critique] La popote du Nord — Camille Delcroix

Caractéristiques

  • Titre complet : La popote du Nord : La cuisine ch'ti par le gagnant de Top Chef 2018
  • Auteur : Camille Delcroix
  • Editeur : Solar
  • Date de sortie en librairies : 3 octobre 2019
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 168
  • Prix : 16,90€
  • Acheter : Cliquez ici

Le premier livre de cuisine du gagnant de Top Chef

Gagnant de la saison 9 de l’émission Top Chef diffusée sur M6, Camille Delcroix se consacre aujourd’hui à sa passion pour la gastronomie, et secondera Philippe Etchebest dans son nouveau restaurant qui ouvrira à Bordeaux au printemps 2020.

Néanmoins, le jeune chef de tout juste 30 ans n’en oublie pas ses origines, celles d’un valenciennois ayant grandi dans la boucherie-charcuterie de ses parents. D’où l’idée de ce beau livre édité chez Solar (Cuisine Rock, Ma cuisine pour une vie meilleure, La cuisine merveilleuse d’Olivier Streiff…), rendant hommage à la cuisine ch’ti et ses nombreux classiques.

63 recettes pour découvrir la cuisine ch’ti

La popote du Nord réunit ainsi 63 recettes divisées en 5 catégories : Les potages, Les entrées, Les plats, Les accompagnements et Les desserts. Comme nous l’explique l’auteur en préambule, il s’agit de versions personnelles de plats emblématiques, mais aussi de pas mal de recettes de famille. Ainsi, en feuilletant le livre, on pourra lire “tarte au maroilles de tata Jeanine” ou bien une anecdote familiale rattachée à tel ou tel plat.

Venons-en aux recettes à présent : Camille Delcroix nous offre un excellent livre de cuisine pour découvrir la cuisine du Nord. Bien sûr, nous connaissons tous certains plats, dont on ne réalise d’ailleurs pas toujours qu’ils viennent des Hauts de France : les endives au jambon, la tarte aux poireaux, les maquereaux au vin blanc, le lapin aux pruneaux… Mais nous avons ici un aperçu de cette cuisine régionale dans toute sa variété, avec, qui plus est, un regard personnel porté sur elle.

Le livre est ainsi riche en recettes typiques telles que les terrines (à la bière, aux endives, à la langue de boeuf et foie gras), les innombrables plats au Maroilles, ce fromage à la très forte odeur, et les spécialités à la bière, au Saindoux ou aux endives, appelées là-bas “chicons”.

Bien sûr, la proximité des Hauts de France avec la Belgique et le Royaume-Uni font que cette cuisine est également fortement influencée par ces deux pays : on retrouve ainsi frites (frites dans de la graisse de boeuf, miam !), gaufres, moules marinières, waterzoï, pudding et Welsh Rarebit.

Des plats authentiques, alléchants… et accessibles

image la ficelle picarde test la popote du nord
Nous avons testé la ficelle picarde de Camille Delcroix. Photo : Culturellement Vôtre

Avouons-le tout de suite : la lecture de La popote du Nord nous a donné (très) faim, d’autant plus que le temps s’est brutalement rafraîchi en cette mi-novembre. Et, ça tombe bien, le livre de Camille Delcroix est rempli de plats nourrissants, réconfortants et assez simples à préparer !

Certaines recettes ont rejoint notre liste de recettes à tester : les croquettes de crevettes, le gâteau de crêpes à la bière et cassonnade…

Cependant, ce sont deux recettes aussi délicieuses que différentes que nous avons testées dans le cadre de cet article : la crème de chou-fleur de Saint-Omer et la ficelle picarde.

La première est une soupe bien veloutée à base de chou fleur donc, au goût subtil et très agréable à déguster en cette saison. La préparation est simple, et réclame surtout de garder régulièrement un oeil sur la casserole lors de la cuisson. La liste des ingrédients est raisonnable, et accessible à toutes les bourses.

Quant à la ficelle picarde (des crêpes à la bière fourrées de béchamel, recouvertes de fromage râpé et gratinées) elle nécessite un certain temps de préparation, mais l’on pourra facilement s’occuper de la Béchamel et son mélange de champignons, lardons et jambon pendant que la pâte repose. La préparation est là encore simple, et le résultat aussi nourrissant que savoureux. Bien entendu, la pâte à crêpes possède une petite quantité de bière (nous avons sélectionné une bière ch’ti) qui lui donne un goût bien parfumé. Un must pour cet hiver !

De manière générale, La popote du Nord propose des plats qui pourront être réalisés par des cuisiniers amateurs de tous niveaux. Certains demanderont un peu plus de technique ou, surtout, une attention particulière — on trouve pas mal de plats à laisser longuement mijoter — mais rien d’irréalisable. Les plats les plus “chers” sont ceux qui exigent de se rendre chez le boucher pour obtenir de belles pièces de viande, mais rien d’excessif quand on y regarde de plus près, surtout quand l’on considère que les doses sont pour 6 personnes. Au contraire, il y a là de quoi réaliser de beaux plats du dimanche, aux saveurs originales, comme la carbonnade flamande, soit de la côte de boeuf mijotée à la bière, au Saindoux et au pain d’épice.

Vous l’avez compris, nous avons particulièrement apprécié La popote du Nord. Camille Delcroix nous invite à un voyage culinaire gourmand en pays ch’ti et partage avec nous les recettes de ses classiques avec un plaisir communicatif. On en ressort avec de nombreuses idées de plats à préparer pour cet hiver. Un livre qui ne dormira pas sur une étagère, donc !

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *