[Critique] Double amnésie – Céline Denjean

Caractéristiques

  • Auteur : Céline Denjean
  • Editeur : Marabout
  • Date de sortie en librairies : 24 avril 2019
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 448
  • Prix : 19,90€
  • Acheter : Cliquez ici

L’autrice Céline Denjean revient avec Double Amnésie édité chez Marabout au personnage d’Eloïse Bouquet, qui va de nouveau être au cœur d’une enquête pas comme les autres. Mêlant les époques et les personnalités, va-t-elle réussir à maintenir le lecteur en alerte tout au long de ce pavé ?

La Bretagne ça vous gagne (pas toujours)

Abby Le Guen est une riche femme au foyer que beaucoup envient. Un jour, elle assassine son mari d’un coup de fusil alors qu’il est endormi et refuse d’expliquer son geste. Manon Bouquet retourne dans sa Bretagne natale avec pour but d’échapper à une menace invisible qui pèse sur elle et ses deux enfants. Elle appelle sa sœur gendarme à l’aide : malgré un récent trauma et des liens tendus avec cette jumelle envahissante, Eloïse répond présente et va tout faire pour démasquer le coupable.

« L’Oeil », comme il se fait appeler, est un corbeau qui s’en prend à la fois à Manon et à Abby ; Eloïse va trouver une alliée inattendue en Amanda, journaliste avec laquelle les relations ne furent pas toujours simples. Pour comprendre l’origine du problème, elle va devoir se plonger dans le passé difficile de Manon et, au passage, découvrir des secrets bien plus sordides qu’elle ne le pensait.

Une intrigue dévoilée, un suspense présent

Très vite dans l’histoire, l’identité du corbeau est révélée. Cela n’a pas d’incidence sur la qualité de l’angoisse puisque, au-delà de la recherche de l’auteur des lettres et des menaces, ce sont ses motivations qui sont plus importantes et surtout intéressantes.

Afin de dérouler son intrigue, Céline Denjean fait des allers-retours entre le présent dans lequel se déroule le meurtre de Yohann Le Guen et le harcèlement de Manon et le passé, à l’époque où Manon fréquentait le fils Le Guen. Le livre se divise en deux parties et la première est très lente : le drame d’ouverture devient très rapidement évident, et ce sont plus des portraits psychologiques des personnages plutôt que de l’action à proprement parler.

Des personnages peu attachants

Si l’on doit reconnaitre une qualité à ce roman, c’est que les personnages sont tous très travaillés, que ce soit leur psychologie ou leur parcours. En revanche, aucun d’entre eux ne suscite d’émotions positives : la haine du corbeau parait trop grossière, Abby ressemble à un personnage de Dallas, ses enfants ne sont pas attachants.

A ce niveau, les jumelles sont toutes les deux très caricaturales : l’une égoïste exubérante et borderline face à une femme effacée qui résout toujours les problèmes. A chacune de ses sorties, Manon ne manque pas d’agacer par son côté petite fille gâtée et Eloïse est certes courageuse, mais plutôt terne.

Des regrets

Les thématiques abordées (confrontation des classes sociales, manipulations médicales, inceste) sont toutes très intéressantes, classiques prises une à une, mais originales mêlées les unes aux autres. L’écriture est fluide et agréable, cependant les longueurs pourront décourager le lecteur qui s’attend à des rebondissements à chaque chapitre. On sent que cette construction est recherchée, et l’autrice prend du temps pour poser une intrigue et surtout pour la dérouler, ce qui pourra ne pas plaire à tout le monde, en particulier aux amateurs de frissons.

Bien que Double amnésie soit la suite d’un roman, il peut très bien être pris indépendamment tant les sujets, le temps et l’action sont indépendants. Dommage qu’il faille autant de pages pour mettre en route l’histoire.

4/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *