[Test – Blu-ray] Street Fighter : L’ultime Combat – ESC Editions

Caractéristiques

  • Titre original : Street Fighter
  • Réalisateur(s) : Steven E. De Souza
  • Avec : Byron Mann, Jean-Claude Van Damme, Raúl Julia, Ming-Na, Kylie Minogue, Wes Studi ...
  • Editeur : ESC Editions
  • Date de sortie Blu-Ray : 8 septembre 2021
  • Date de sortie originale en salles : 12 avril 1995
  • Durée : 102 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

Street Fighter : L’ultime Combat a été tourné en pellicule (Panavision Cameras) et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, est bon, mais non sans défauts. La définition varie légèrement sur certains plans. Le grain de la pellicule est bien présent, non figé et homogène. Cependant, sur une poignée de plans à basse lumière, il y a une perte de définition avec une hausse de grain. Le résultat est tout de même largement meilleur que sur le DVD. Les détails sur les visages, costumes et décors sont très bons. On en découvre même de nouveaux et on voit qu’en ce qui concerne les décors, certains sont mal construits ou finis à la va-vite – au point d’en devenir assez amusant.

Concernant les couleurs, pour les scènes en extérieur, elles sont belles et saturées comme il faut. On retiendra surtout les extérieurs de l’assaut final sur la base de Bison, qui sont vraiment magnifiques. Pour les scènes tournées en studio, les teintes sont un peu plus fades, mais le rouge du costume de Bison et le bleu de l’armée des Nations Alliées ressort bien. Les contrastes et noirs ont un bon rendu. Pour les seconds, il y a 2-3 plans où ils sont bouchés, mais rien de bien grave. La profondeur de champ est quant à elle très bonne. Quelques très légères saccades ont été détectées lors du visionnage. Cela  reste tout de même la meilleure façon de visionner ce film. Le débit moyen image est de 24,8 MBPS.

Son : 4/5

ESC Editions (Méandre, Drunk)  nous propose deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1. Celles-ci sont légèrement différentes. De façon générale, les deux sont puissantes comme il faut, bien réparties, assez précises et amples. Le caisson de basse est peu, mais bien utilisé. Quelques effets (voix-off ou tirs et explosions lors du combat final) et la musique passent bien par cinq enceintes.

Pour la VO, les dialogues sont clairs et pour la VF le volume du doublage est un peu haut et empiète très légèrement sur le mixage original, ce qui baisse la précision de l’ensemble de la piste. Mais au moins, l’éditeur nous gratifie de deux pistes HD 5.1, ce qui est vraiment bien. Le débit moyen de la piste VO est de 4,2 MBPS avec des montées à 6 MBPS. Pour la piste française, le débit moyen est de 4 MBPS avec des montées à 5,7 MPBS.

Bonus : 2,5/5

  • Commentaire audio de Steven E. De Souza – réalisateur
  • De l’arcade au cinéma avec Alexis Blanchet (24′)
  • A propos de Van Damme par Manu Lanzi (15′)
  • Van Damme – Le poing sur sa carrière partie 4 – avec Arthur Cauras (23′)

Premier bonus de cette édition, De l’arcade au cinéma avec Alexis Blanchet, d’une durée de vingt-quatre minutes. L’auteur nous raconte toute la création (difficile) du film. Un module extrêmement intéressant qui permet de mieux comprendre le résultat final. Dans A propos de Van Damme par Manu Lanzi, le chorégraphe des combats raconte des anecdotes sur l’acteur, mais revient aussi sur les combats qu’il considère comme étant les meilleurs et sur la carrière de Van Damme. Il est passionnant d’avoir l’avis d’un régleur d’action sur l’acteur, cela donne un point de vue rafraîchissant sur JCVD. Enfin, dans Van Damme – Le poing sur sa carrière partie 4 – avec Arthur Cauras, le youtubeur/réalisateur s’intéresse à la carrière de Van Damme, de Timecop à Street Fighter, qui sera le début de la chute de l’acteur. Là encore, un point de vue intéressant.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

En Asie du Sud-Est, le Général Bison menace de faire éclater une Guerre Mondiale si on ne lui accorde pas 20 milliards de dollars, en échange de la vie de 63 membres des nations alliées qu’il a pris en otage. Pour le stopper ces plans, le colonel William Guile s’organise de son côté…

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.