image l'école des dinos diplo est un hérosLes dinosaures aussi retournent à l’école

La rentrée approche à grands pas, et cette année c’est pour le 1er septembre 2016. Le moral commence un peu à flancher du côté des futurs élèves, déjà un peu nostalgiques des pattés de sable et autres jeux en plein air, mais pas de soucis : certains éditeurs mettent la main à la patte pour proposer des œuvres aptes à faire passer ce cap sensible tout en douceur. C’est indéniablement le cas de L’école des Dinos : Diplo est un héros, un premier volume d’une toute nouvelle série aux éditions Flammarion Jeunesse (collection « Castor Poche 1ère lectures »), et qui fait partie de ces petits plaisirs à ne pas négliger.

L’école des Dino : Diplo est un héros installe son récit au sein d’une école. Car c’est la rentrée des classes pour tout le monde, et même pour les dinos ! Dans ce drôle d’endroit rempli de mini-dinosaures, un enfant diplodocus est tout triste : il est la cible des moqueries de certains de ses camarades. Heureusement, la maîtresse Madame Ptérodactyle intervient et calme le malheureux Diplo : la classe va servir notamment à combattre avec calme ces mauvais traitements, et les choses s’arrangeront !

L’école des Dinos : Diplo est un héros est donc un petit ouvrage de 32 pages dont le but avoué est de rassurer les élèves sur les rapports parfois compliqués entre les enfants. Première réussite : l’univers de cette série accroche de suite le petit lecteur. On le sait bien, les dinosaures ont un pouvoir de fascination très fort sur beaucoup d’enfants, encore fallait-il les rendre « perceptibles », et l’ouvrage y arrive très bien. Chacun a un nom très facilement identifiable à l’espèce qui, en dessin, ne fait que se confirmer. Diplo est un diplodocus, Tyrex un Tyrannosaure, Tricé un tricératops etc. Cela n’a l’air de rien, mais cette identification très forte fait fonctionner le tout facilement, et surtout le fait de déplacer les problèmes de mauvais traitements en-dehors de l’espèce humaine créé un écho à l’effet certain.

image extrait l'école des dinos diplo est un hérosUn sujet délicat abordé avec sagesse

L’école des Dinos : Diplo est un héros aborde le sujet du harcèlement d’un élève par ses camarades, un vrai problème de société comme évoqué au début de l’histoire, pouvant aller jusqu’à influer sur les résultats et, donc, sur le passage à la classe supérieure. L’auteur de cette série, Pierre Gemme, est aussi un enseignant, ce qui apporte à cette problématique un sens du réel très fort. Hors de question de céder à la panique, ou encore à la brutalité de traitement : cet ouvrage suit une ligne claire et rassurante, laisse paraître que les solutions pointent toujours le bout de leur nez. L’école des Dinos : Diplo est un héros rappelle que la maîtresse, ou le maître, est évidemment d’une importance capitale, mais aussi qu’un enfant a le potentiel pour renverser toutes les situations. Et il doit en être le premier persuadé.

Le récit de L’école des Dinos : Diplo est un héros est assez condensé pour être tout à fait abordable par les enfants dès 6 ans. Le texte est limpide, les mots assez simples pour ne pas réellement poser de problèmes. Mais tout de même, ce genre d’ouvrage est aussi fait pour apporter un peu de vocabulaire aux jeunes lecteurs, dès lors l’idée de donner une poignée de définitions en début de tome est bien vue. Les illustrations, quant à elles, sont assurées par la belge Jess Pauwels, dont le style élégamment coloré fait des merveilles, et qui réussie à parfaitement retranscrire les émotions de ses personnages. Une patte que l’on a découvert avec plaisir !

L’école des Dinos : Diplo est un héros siffle à la fois la rentrée des classes et le début d’une série à suivre de près. Impossible de ne pas aborder l’édition que l’on a trouvé d’une belle qualité, le rapport qualité-prix est plus que correct. Le papier résiste bien, la police d’écriture et sa taille est parfaite, et on aime beaucoup le soin apporté au deuxième et troisième de couverture. Le premier décrit habilement tous les personnages, dont certains que l’on rencontrera dans d’autres tomes, tandis que le second offre un panorama des lieux que la série visitera par la suite. Parfait pour développer l’univers juste ce qu’il faut. Les deux ont des rabats utiles : l’un sert donc de petit dictionnaire, l’autre de fiche et, dans ce cas précis, aborde les particularités du Diplodocus. L’école des Dinos : Diplo est un héros est donc un premier tome en forme de belle réussite, et nous pousse à attendre le second avec intérêt (il sera sous-titré Anky a peur de l’eau et paraîtra en octobre 2016).

L’école des Dinos : Diplo est un héros, texte de Pierre Gemme, illustrations signées Jess Pauwels. Aux éditions Flammarion Jeunesse, collection Castor Poche 1ères lectures. A partir de 6 ans, 32 pages, 5.60 euros. Sortie le 17 août 2016. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot