[Critique] Les Fondus de la Bière – Richez, Cazenove et Stédo

image bamboo les fondus de la biereApprendre sur la bière dans la bonne humeur

Dans l’univers impitoyable de la bande dessinée, au sein duquel les séries survivent difficilement loin des projecteurs, la licence « Les Fondus » fait figure d’une belle respiration. Visant des sujets généralistes et délicieusement légers (les portables, le jardinage, les brocantes, le bricolage, la moto, la glisse etc), cette série a le mérite d’allier humour et informations, dans un mélange que nous abordons avec Les Fondus de la bière.

Avec Les Fondus de la bière, on retrouve notre petite troupe de l’association des Fondus, qui cette fois-ci abordent un sujet vieux d’au moins dix mille ans. Et pourtant, on sait à quel point la bière est toujours d’actualité, fait partie de la vie de chacun (avec modération, bien entendu) tout en étant encore assez mystérieuse au fond. Chez les fondus, on en boit, et avec un plaisir tel qu’on cherche à en faire ressortir les subtilités avec une passion communicative… et un humour de tous les instants.

Les Fondus de la bière est un album à la structure à la fois très sérieuse et courageuse. En effet, les différents gags, qui abordent évidemment le sujet de la bière mais avec un côté pédagogique étonnant. Pourquoi un demi fait 25 cl ? Comment servir une triple : à température ambiante ou glacée ? Quelle est l’histoire de la Duvel ? Quelles sont les secrets de fabrication de la Kriek ? A l’aide d’une courte histoire sur une page, les auteurs Christophe Cazenove et Hervé Richez arrivent à délivrer une ambiance bon enfant mais pas dénuée de sens, en donnant autant à apprendre qu’à rire. Et, après 38 page de bande dessinée, le duo laisse la place à Baudouin Havaux, co-organisateur du Brussels Beer Challenge, afin qu’il réalise un cahier d’une dizaine de pages sur un sujet passionnant : comment fabriquer sa bière ? Les explications, si elles ne seront pas faciles pour les citadins manquant de place, ont le mérite d’être à la fois claires et amusantes. Les Fondus de la bière arrive donc à rassembler bien des qualités, pour qui aime la bière… et qui voudrait en apprendre un peu plus sur cette boisson si savoureuse.

Les Fondus de la bière, c’est aussi l’occasion pour nous de découvrir le travail de Stédo, qui officie aussi sur d’autre séries de Bamboo (Les Pompiers et Napoléon). On apprécie son trait typiquement belge, ses personnages hauts en couleurs qu’il réussit à rendre parfaitement expressifs. Chacun d’eux a réellement sa personnalité non seulement grâce à leur écriture, mais aussi à la caractérisation issue de la mise en scène. Un dessin agréable donc, qui donne envie d’en savoir plus sur cette série des Fondus pleine de bonne humeur.

Les Fondus de la bière, scénarisé par Christophe Cazenove et Hervé Richez, illustré par Stédo. Aux éditions Bamboo, 48 pages, 10.60 euros. Sortie le 9 novembre 2016.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *