[Critique] Star Trek : 50 artistes, 50 ans – Collectif

image star trek 50 artistes 50 ansBragelonne souhaite un joyeux anniversaire à Star Trek avec un beau livre événement

Du 10 au 26 novembre 2016, en plein troisième arrondissement parisien, eut lieu une exposition que les trekkies français n’ont pas pu louper (elle est, depuis, partie en tournée dans tout le pays). En effet, c’est un peu passé inaperçu en dehors de la sortie de coffrets vidéo mais la licence de science-fiction a mine de rien fêter ses 50 ans. Un anniversaire hyper important donc, et une cinquantaine d’artistes furent conviés à rendre un hommage graphique à Spock et les autres. Afin d’appuyer cet événement, Bragelonne a lancé un beau livre grandiose, intitulé Star Trek : 50 artistes, 50 ans.

Avec Star Trek : 50 artistes, 50 ans, on est en présence d’un ouvrage absolument indispensable pour toute bibliothèque geek qui se respecte. Bragelonne signe là une édition parfaitement adaptée à son sujet, qui ose un format imposant (26,8 x 37,2 centimètres) et idoine afin de mettre en valeur les œuvres rassemblées. La maquette s’en trouve, ainsi, aérée et classieuse, tout en proposant les travaux en pleine page, ainsi que d’autres petits croquis afin de mieux cerner l’univers des différents auteurs. Tout, de la magnifique couverture cartonnée, au papier d’une belle qualité, donne envie de s’y plonger.

Il fallait, cependant, que le contenu de Star Trek : 50 artistes, 50 ans soit en phase avec cette édition de grande classe. Heureusement, c’est bel et bien le cas. Le beau livre propose une cinquantaine d’oeuvres, toutes dans des styles assez différents, accompagnées chacune par une interview toujours assez longue et intéressante pour ne pas ressentir une quelconque lassitude. Quand au programme en lui-même, il nous entraîne de par sa grande diversité. Citons le travail d’Amir Abou-Roumié, avec son œuvre « Homestead » à la fois humoristique et détaillée. Celui de Marie Bergeron, « The Arena« , qui mélange très habilement Star Trek et codes du western. Ou encore l’impressionnant « Nubigi, 000, 095« , par Hyunju Kim, une installation à base de laine, sur un fond noir, qui représente Spock. On passe, donc, d’un genre à l’autre, d’une vision à l’autre plus exactement, ce qui procure au lecteur une sensation de mouvement : il navigue dans Star Trek : 50 artistes, 50 ans.

Une savoureuse diversité des œuvres

Les fans de la licence seront aussi heureux de retrouver une œuvre signée Leonard Nimoy, « Hand In Vulcan Gesture« , qui rappelle à quel point l’acteur pratiquait aussi l’art plastique, et ici la photo. Star Trek : 50 artistes, 50 ans, c’est aussi des interviews, et il est toujours intéressant de comprendre le parcours qu’effectue une pensée qui, en bout de course, devient une œuvre. On verra que certains sont venus à la licence avec les reboots signés J. J. Abrams, d’autres sont de véritables inconditionnels de la série originelle, en tout cas la qualité du travail n’est pas du tout liée à cette question de goût. Plus passionnant, chacun revient sur son processus de création, et d’autres donnent de véritables clés de compréhension.

Star Trek : 50 artistes, 50 ans constitue un indispensable pour les trekkies, mais aussi un beau livre fascinant pour qui apprécie la pop culture dans ce qu’elle a de plus créative. Avec son édition fignolée jusque dans ses moindres recoins, l’ouvrage sera parfait pour s’étaler au pied d’un sapin à l’occasion de Noël, et nul doute qu’il trouvera une place dans n’importe quelle bibliothèque.

Star Trek : 50 artistes, 50 ans, un beau livre signé par un collectif d’artistes. Préface de Nicholas Meyer. Aux éditions Bragelonne, 112 pages, 24.90 euros. Sortie le 16 novembre 2016.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *