[Critique] Une seconde chance – Dani Atkins

image couverture une seconde chance dani atkins éditions j'ai luUn passé très présent

Rachel est une jeune femme à qui l’avenir promet beaucoup : un petit copain riche et fou amoureux d’elle, une admission dans la fac de son choix pour étudier le journalisme, et une bande d’amis sur qui elle peut compter. Pour fêter la fin du lycée et se voir avant que chacun ne parte pour l’université, ils se retrouvent pour un dîner en ville. Alors qu’ils discutent du futur, une voiture s’encastre dans le restaurant, juste au niveau de leur table. Tout le monde est miraculeusement sain et sauf, excepté Rachel, qui subit un violent traumatisme et Jimmy, son meilleur ami, qui décède en lui sauvant la vie.

La narration continue 5 ans plus tard, 5 ans pendant lesquels Rachel a tout fait pour ne pas lâcher prise et ainsi ne pas faire de mal à son père, mais elle peine à vivre : journaliste ratée, elle vivote dans un studio minable de Londres, évite toutes relations sociales quelles qu’elles soient, tout en souffrant de plus en plus d’atroces migraines. Elle est obligée de retourner dans son village d’origine lorsque sa plus proche amie se marie et va devoir faire face à tous ses démons. Après une journée et une soirée assez chaotiques, Rachel va se réveiller à l’hôpital, mais rien ne sera comme dans ses souvenirs : elle est fiancée à son petit-ami du lycée, sa carrière est au top et encore plus extraordinaire, Jimmy est toujours vivant ! Tout d’abord ébahie par cette découverte, Rachel reste persuadée que ces souvenirs d’une vie malheureuse qui la hantent ne sont pas que le fruit de son imagination. Petit à petit, bribes par bribes, elle va essayer de démêler le vrai du faux entre ces deux vies que tout oppose.

Un triangle amoureux…

Une seconde chance appartenant à la chick-lit, l’objectif est annoncé d’office : divertir et faire rêver par le biais d’une romance. Il est donc évident que la question des relations de Rachel avec Matt, petit-ami de lycée qui devient son fiancé, et Jimmy, meilleur ami dont il est plus qu’explicite qu’il porte des sentiments à Rachel, sont au cœur de ce roman. A la fois diamétralement opposés et proches, les deux personnages masculins suscitent deux réactions différentes : Matt a beau être fou amoureux de Rachel, cette relation a un petit quelque chose de l’ordre du malsain, comme s’il ne savait pas la tenir sans l’étouffer. Par ses actions, il est peu sympathique, d’autant plus qu’il correspond au cliché du bel homme plein aux as, un peu hautain, à qui tout réussit. Jimmy est l’inverse : timide, calme, il s’est toujours démené pour obtenir ce qu’il a. Il couve Rachel comme si elle était sa petite-amie et il est le seul à l’aider lorsqu’elle a des doutes sur sa vie passée. Leur plus grand point commun est donc cette jeune femme, qui est l’une des pièces maîtresses de leur vie.

Rachel est quant à elle plus ambivalente : difficile de s’attacher à elle à proprement parler tant elle semble s’apitoyer sur son sort dans la première partie du roman, avant de s’obstiner à ne pas voir l’évidence. Elle reste un personnage classique de chick-lit, traité avec beaucoup d’humour.

Mais pas que !

Une seconde chance, publié en poche dans la sélection Feel Good Books des éditions J’ai Lu, a donc tout d’une romance, mais il serait réducteur de s’arrêter là. Fait étonnant dans ce type de littérature, le parcours de Rachel est atypique sur la forme et le fond. Il est rare de trouver des éléments surnaturels dans les romans d’amour (en dehors des littératures de l’imaginaire s’entend) et en cela, Une seconde chance offre du renouveau aux amateurs du genre. Distrayant, parfois même émouvant, ce roman qui ne laisse pas indifférent est idéal pour se changer les idées.

Une seconde chance de Dani Atkins, J’ai Lu, sortie le 1er mars 2017, 382 pages. 7,40€

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *