article coup de coeur

Caractéristiques

  • Auteur : Homura Kawamoto, Toru Naomura
  • Editeur : Soleil Manga
  • Date de sortie en librairies : 27 septembre 2017
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 256
  • Prix : 7,99€
  • Acheter : Cliquez ici

Le tome 3, déjà un sommet pour la série !

Gambling School Tome 3 prend la suite de deux volumes, que nous avons critiqué ici et . Avant de rentrer dans le vif du sujet, replaçons un peu le contexte de ce manga. Paru au Japon sous le titre original Kakegurui, la parution est un tel succès populaire qu’une adaptation animée est, depuis, disponible (et une seconde saison est en route). Il faut bien dire que le concept est foudroyant : une école, qui rassemble les élèves les plus riches du Japon, est dirigée en sous-main par un Conseil. Celui-ci est le garant cruel d’un fonctionnement bien particulier, lequel relègue les matières classiques au second rang, au profit de la réussite par le jeu. Mais attention, car les perdants deviennent des « bêtes », de véritables parias tout en bas d’une échelle sociale qu’il sera difficile de gravir. Saupoudrez tout ça d’une ambiance totalement délirante, et vous comprendrez qu’on attende chaque numéro avec impatience.

Gambling School Tome 3 ne peut que se découvrir si vous suivez le manga depuis le premier volume. Si ce n’est pas le cas, vous ne capterez que le concept, sans réellement comprendre la force du récit. Alors si vous n’avez pas lu les opus précédents, foncez réparer cette erreur ! L’histoire ne vous attend pas : suite à la réunion de réorganisation des débits, Yumeko et Mary se rapprochent beaucoup, mais l’amitié est une valeur fragile au sein de l’école privée Hyakkao. Chacune des deux élèves se voit ensuite abordée par différents interlocuteurs. Midari Ikishima, une jeune fille totalement déséquilibrée, qui cache un œil crevé sous un bandage, se pointe devant Yumeko. Tandis que Mary est abordée par la Présidente du Conseil. D’un côté, une épreuve pour le moins tordue. De l’autre, une proposition gratinée…

Une tension de tous les instants

Gambling School Tome 3 est un véritable sommet pour cette série. Oui, dès les premiers mangas, l’œuvre atteint un point culminant de grande qualité, c’est dire si la licence est forte. Personnage qui sait marquer les lecteurs à chacune de ses apparitions, Midari (laquelle fait l’objet d’un spin-off, Kakegurui Midari, uniquement au Japon pour le moment) est, avec Yumeko, au centre de ce troisième volume. Les deux jeunes filles se défient, et la nature suicidaire de la première nous explose au visage. Le jeu, qui nous transportera tout du long de ce numéro mémorable, est l’ESP Game. Pour faire simple, les deux participantes auront la charge de remplir le barillet d’un pistolet d’autant de balles qu’elles le souhaitent, avant de les poser à l’aveugle dans une boîte. Puis, elles vont devoir deviner la suite de signes décidée par Ryota. Celle qui gagne s’emparera de l’un des deux pistolets, et tirera autant de coups que la différence de points entre les deux joueurs. De la pure folie, donc, menée par une Midari qui se dévoilera, petit à petit.

Gambling School Tome 3 utilise les principes que la série a exposé jusqu’ici, mais les pousse à un niveau de tension qu’elle n’avait pas encore ne serait-ce que frôlé. La dramaturgie de la partie, renforcée par le fait que Yumeko fait plus que rentrer dans le jeu, imprime un sacré suspens sur les pages de ce manga. Ryota est sans doute l’élément qui donne à l’ensemble cette tension latente : il sait que ses décisions peuvent tuer son amie, et se doit de sous-peser chacune de ses décisions. Le lecteur s’identifie à lui, tandis que les deux joueuses rivalisent de coups aussi tordus qu’inattendus. Homura Kawamoto et Toru Naomura font preuve d’une incroyable propension à jouer avec les nerfs de son public, jusqu’en utilisant le montage alterné pour que le récit, moins puissant mais aussi intéressant, de Mary serve de ressort dramatique. Autant vous écrire que vous n’allez pas lâcher le morceau, de la première à la dernière page…

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *