Caractéristiques

  • Titre complet : La puissance du féminin - Libre, sereine et sacrée : renouez avec vos forces profondes
  • Auteur : Camille Sfez
  • Editeur : Leduc.s Éditions
  • Collection : Leduc.s Pratique
  • Date de sortie en librairies : 27 février 2018
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 256
  • Prix : 18€
  • Acheter : Cliquez ici

Méditation, chamanisme et rituels

Camille Sfez n’est pas seulement psychologue clinicienne, elle est également la fondatrice du cercle de femmes Tente Rouge Paris, qui se réunit à chaque nouvelle lune depuis 2011 et permet aux participantes de se reconnecter à leur féminin sacré dans l’intimité. Pas de rituels New-Age à proprement parler ni de réunions féministes (malgré l’image que l’on pourrait en avoir), mais une parole libérée dans un espace où chacune est égale aux autres. Forte de cette expérience, elle propose aujourd’hui La puissance du féminin aux éditions Leduc.s, un essai de développement personnel inspirant pour guider celles qui le souhaitent dans cette quête d’authenticité.

Car, si l’on parle beaucoup d’épanouissement aujourd’hui, on oublie trop souvent, au coeur de nos vies surbookées et souvent citadines de se reconnecter à soi et ses aspirations profondes. Ce livre, inspiré de chamanisme, de mythologie et de psychologie — dans une approche différente, mais complémentaire à Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes —  privilégie une approche holistique, où la méditation tient un rôle certain. C’est en effet en pleine conscience que l’auteure va nous inviter à nous reconnecter à notre corps ou notre sexualité, ou encore à effectuer de petits rituels que nous aurons concocté pour nous libérer de certaines blessures ou pouvoir atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Il ne s’agit pas de magie ici, mais tout simplement de poser des actes symboliques qui vont nous permettre de nous recentrer et de lâcher prise lorsque le besoin s’en fait sentir.

Une approche holistique pour se reconnecter à sa féminité

Cette puissance du symbole, si importante dans le chamanisme, est explorée avec un certain brio par Camille Sfez, qui évoque également son propre parcours pour rendre ses explications plus concrètes. Le but étant de renouer avec une certaine forme de spiritualité (laquelle n’est pas nécessairement affaire de religion) en nous reconnectant à nos racines, mais aussi à notre nature cyclique. La partie sur les règles peut de prime abord faire sourire et paraître très New Age — on nous y invite à tenir un journal de notre cycle et à le mettre en relation avec les phases de la lune — si l’on n’est pas familières de cette approche, mais, au fur et à mesure de notre lecture, les propos de l’auteure font de plus en plus sens. En effet, en en faisant attention quand notre sensibilité s’accroît à l’approche des menstrues, quand nous sommes dans un esprit d’ouverture ou que nous avons au contraire besoin de prendre de la distance et de nous retirer dans notre monde, on se reconnecte davantage à son corps. Et, si cela nous parle, cela permet également de se sentir davantage en lien avec la nature et notre environnement. On cesse alors de subir ses règles comme un simple désagrément récurrent pour vivre sa féminité autrement, en en profitant aussi pour faire le point sur nos aspirations et les choses que nous souhaitons laisser derrière nous.

Les transformations du corps féminin, la maternité, le passage du temps, la créativité ou encore la sexualité en pleine conscience sont également abordées, avec une belle sensibilité et de nombreux témoignages recueillis dans des cercles de femmes d’une part, et à travers plusieurs interviews avec des spécialistes d’autre part. Les petits rituels proposés (certains à inventer soi-même), pour une part inspirés du chamanisme, sont à chaque fois simples et pertinents, faciles à mettre en oeuvre en fonction de ses besoins. La seule (petite) réserve que nous pourrions avoir est que ce livre s’adresse avant tout à des converties. Si son écriture est fluide et accessible, la présentation de certains éléments pourra peut-être sembler un peu trop new age à des lectrices qui voudraient en apprendre plus sur ce que l’on appelle le “féminin sacré”. Si le livre ne saurait être réduit à cette catégorie et sera utile aux femmes ne connaissant pas encore les cercles, il parlera peut-être en priorité à celle avec une sensibilité pour le chamanisme, la méditation et le néo-paganisme.

La puissance du féminin est en tout cas une belle invitation que nous tend Camille Sfez pour redonner davantage de sens à notre existence en renouant avec notre nature cyclique et nos racines, mais aussi en nous interrogeant sur la conception que nous nous faisons de la féminité (l’un des passages les plus intéressants du livre) et de nos capacités de création, le tout ponctué d’exercices de méditation et de rituels. Une lecture inspirante avant de, pourquoi pas, rejoindre un cercle de femmes.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *