Splatoon T2 – Sankichi Hinodeya : notre critique

Caractéristiques

  • Auteur : Sankichi Hinodeya
  • Editeur : Soleil Manga
  • Date de sortie en librairies : 7 mars 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 160
  • Prix : 7,99€
  • Acheter : Cliquez ici

Focus sur les combats !

On vous en touchait quelques mots à l’occasion de la sortie du premier tome, Splatoon fait partie de ces succès vidéoludiques si importants qu’il a su provoquer une adaptation en manga. Et pourtant, si vous connaissez ce jeu très basé sur l’expérience multijoueur, vous comprendrez qu’on pouvait être pour le moins interloqué quand au résultat. Le scénario était notre principale préoccupation, et force est de constater que, même si on ne fait pas face à un Prix Nobel du récit, le résultat nous surprenait de par un humour omniprésent et parfois efficace. Assez, en tout cas, pour qu’on prolonge cette découverte.

Splatoon Tome 2 n’a plus à installer ses personnages, ce qu’il effectuait très rapidement auparavant mais pas sans un peu trop appuyer certains traits de caractère. Le manga ici traité est moins insistant avec ses protagonistes, dans le but de se concentrer sur ce qui devrait plaire avant tout à la cible de cette œuvre : les combats. On retrouve la Blue Team, formée par Little Mask, Miss Bonnet, Miss Casque et Mr Binoclard, alors qu’elle continue de défier d’autres équipes. Mais pas n’importe lesquelles : des S4, donc d’un niveau largement supérieur à nos loosers, ou en tout cas à ce qu’on en pense. Tout d’abord, c’est la Cyan Team, menée par le pessimiste Mask, qui a prévu de remporter la partie sans même donner un coup de rouleau.

Avec Splatoon Tome 2, on s’attendait à une accentuation de la tonalité très énergique du premier volume. On avait vu juste, tant  Sankichi Hinodeya (qui a travaillé sur une autre adaptation en manga, celle de Mega Man) s’amuse à utiliser ce que le jeu propose de meilleur. Les gamers retrouveront l’esprit de la licence, et plein de petits détails qu’ils apprécient tant. Notamment, les super attaques, comme le rush, ou des terrains de jeu, à l’image de Tours Girelle. Ce n’est pas spécialement le fond du manga, on ne le lira pas uniquement pour cette fidélité affichée et réelle, mais cela confirme qu’on fait face à une œuvre qui ne se contente pas d’exposer un titre vendeur.

Esprit shonen garanti

Splatoon Tome 2 enchaine les combats, ce sera d’ailleurs un petit souci pour celles et ceux qui apprécient qu’un auteur gratte ses personnages. Comme on le signifiait plus haut, les caractères sont installés, mais aussi les relations, ce qui provoque un certain surplace, et une absence de problématique réellement intéressante, les concernant tout du moins. Shonen jusqu’au bout des ongles, ce manga ne cache jamais ses intentions, mais on aurait tout de même apprécié un peu de surprise. Celle-ci, on la ressentira dans le segment consacré au combat contre la Purple Team, menée par le sniper Skull. Une épreuve qui pousse nos braves héros à se surpasser, grâce à un entrainement bien fendard.

Splatoon Tome 2 continue de nous amuser, et il est certain que la cible visée, assez jeune, se retrouve totalement dans ces pages parfois bien drôles. L’humour joue beaucoup sur les réactions des personnages, il fallait donc que Sankichi Hinodeya assure la partie dessinée. Vous le savez si vous aviez lu la critique du volume précédent, le trait de ce mangaka n’est jamais pris en défaut, joue bien avec les expressions des visages, tout en mettant en valeur la rapidité des échanges, pendant les combats. La direction artistique reste, bien évidemment fidèle au jeu d’origine. Enfin, l’édition, signée Soleil Manga, se termine par un épisode hors-série inédit, et la présentation des personnages.

6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *