[Critique] La Catalogne vue du ciel — Yann Arthus-Bertrand & R. Folch

Caractéristiques

  • Auteur : Yann Arthus-Bertrand (photos) & Ramon Folch (textes)
  • Editeur : Editions de la Martinière
  • Date de sortie en librairies : 31 octobre 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 216
  • Prix : 35€
  • Acheter : Cliquez ici

Une vision d’une beauté à couper le souffle… en apesanteur

Près de 20 ans après la publication de La terre vue du ciel qui le fit connaître, Yann Arthus-Bertrand nous propose La Catalogne vue du ciel aux éditions de la Martinière (Les vies de Jack London, Ibiza : Entre terre et mer…) dans un format à l’italienne permettant d’apprécier d’autant mieux la beauté des paysages vus à travers son objectif. Une vision en apesanteur, permettant de s’élever au-delà des débats politiques et de regarder le pays sous un autre angle en prenant de l’altitude. Car, au-delà de la superbe Barcelone et du peintre Miro (dont l’exposition au Grand Palais de Paris se poursuit jusqu’au 4 février 2019), la Catalogne est un territoire riche en couleurs et en contrastes, une terre entre montagnes, campagne et océan dont les panoramas se suivent et ne se ressemblent pas.

La Catalogne vue du ciel retranscrit tout cela en une mosaïque d’images d’une beauté confondante — même lorsque le photographe nous montre les lignes géographiques formées par les eaux résiduelles d’un épurateur à Empuriabrava — où l’horizon s’étend à perte de vue et où les couleurs et la lumière sont d’une pureté incroyable. Pas de grands discours ici, mais la force des images, chacune étant commentée, entre chaque sous-partie, par le sociologue Ramon Folch, qui les situe sur le territoire et apporte des informations historiques, sociologiques et géographiques permettant de mieux appréhender le pays. Grand avantage de cette approche : le livre peut s’ouvrir à n’importe quelle page, se lire dans n’importe quel sens. Que l’on opte pour une lecture complète ou que l’on préfère lire le texte accompagnant nos images préférées, on apprendra toujours quelque chose d’intéressant sur cette terre fascinante. A noter, au-delà des paysages, de très belles photos des castelles, cette tradition de pyramides humaines classée au patrimoine immatériel de l’UNESCO, et que Yann Arthus-Bertrand avait déjà filmée pour son film Humains.

Un beau livre qui donne des envies d’évasion et de voyage en cette fin d’année, et où les images sont reproduites dans une qualité d’impression proprement irréprochable, comment souvent chez La Martinière.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *