article coup de coeur

[Critique] Nopi — Yotam Ottolenghi & Ramael Scully

Caractéristiques

  • Auteur : Yotam Ottlenghi & Ramael Scully
  • Editeur : Hachette Pratique
  • Collection : Hachette Cuisine
  • Date de sortie en librairies : 23 octobre 2019
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 352
  • Prix : 30€
  • Acheter : Cliquez ici

Le livre de cuisine du restaurant londonien

Yotam Ottolenghi est principalement connu en France comme l’auteur des livre de cuisine Simple, publié l’an dernier chez Hachette Cuisine (Magnolia Table, Veg, Simplement Nigella), et qui avait remporté un succès important après Jerusalem, consacré à la cuisine israélienne. Mais il est aussi un chef anglo-israélien réputé en Angleterre, où il dirige plusieurs restaurants, dont NOPI, qu’il a fondé en compagnie du chef Ramael Scully en 2011.

Mélange de cuisine anglaise, moyen-orientale et plus largement méditerranéenne, NOPI s’est rapidement taillé une sérieuse réputation dans le milieu gastronomique londonien. Tandis que les précédentes adresses d’Ottolenghi tenaient plus lieu de cantines, avec une cuisine simple et sans chichis, ce restaurant singulier près de Picadilly Circus sert des plats plus complexes, même si de nombreuses assiettes sont proposées à partager. Cela se ressent évidemment dans ce livre de cuisine éponyme (paru en 2015 en Angleterre), dont les recettes vous demanderont souvent plus de travail que celles de Simple, par exemple.

Ceci dit, pas de craintes particulières à avoir : sur la centaine de recettes proposées ici, une grande partie pourront être réalisées sans problème par des cuisiniers amateurs ne possédant pas une technique de haut niveau, d’autant plus que les plats ont été adaptés pour pouvoir être réalisés chez soi. Il faut simplement garder à l’esprit que certaines recettes sont à réaliser en plusieurs parties, et vous demanderont une certaine organisation. Il est donc important de bien lire les instructions en entier avant de vous lancer dans un plat.

Un beau melting pot d’influences pour des recettes saines et gourmandes

courge rôtie tomate au gingembre livre de cuisine nopi ottolenghi scully
© Hachette Pratique

Une fois ceci posé, nous pouvons nous lancer dans notre lecture gourmande à la recherche d’idées de plats à tester, et elles sont nombreuses tant les propositions des deux chefs sont alléchantes. Si, comme nous, vous êtes des omnivores raffolant des recettes de légumes saines sans pour autant cracher sur un bon morceau de viande ou de poisson, et que vous aimez les plats mélangeant différentes influences culturelles, NOPI devrait vous parler.

Au-delà du très beau travail éditorial réalisé sur cet ouvrage (les tranches des pages sont dorées, la couverture et la maquette très élégantes), on ne peut que se réjouir de découvrir des plats simples en apparence, mais proposant une vraie richesse et complexité dans les associations de saveurs. Des recettes qui vous donneront envie de vous tourner vers des légumes oubliés ou mal aimés, notamment (topinambours, broccolini, céleri-rave, radis noir, rutabaga…), qui utilisent une grande variété de viandes et poissons aussi, et possèdent une fraîcheur bienvenue pour aiguiser nos sens.

Des plats faciles à adapter

filet de chevreuil livre de cuisine nopi hachette pratique
© Hachette Pratique

Il y a à la fois une vraie variété et une grande cohérence dans cet ouvrage, que ce soit dans la manière d’associer les saveurs, d’utiliser les épices ou encore de partir d’ingrédients modestes pour aboutir à des plats raffinés. Alors certes, certains plats coûteront plus cher que d’autres — les chefs utilisent aussi Saint-Jacques et homard, ce qui pourra aussi vous inspirer pour vos repas de fêtes — et certaines recettes possèdent une longue liste d’ingrédients, mais il est possible de trouver des recettes réalisables pour tous les budgets et les niveaux de cuisine. Dans certains cas, vous pouvez même enlever quelques éléments et simplifier au besoin, tout en obtenant un très bon résultat.

D’ailleurs, même si Ottolenghi et Scully utilisent parfois des épices un peu atypiques chez nous, sachez que celles-ci sont disponibles à un prix raisonnable sur Internet (et notamment sur la boutique Ottolenghi) si vous ne les trouvez pas en épiceries spécialisées. Du reste, remplacer une épice par une autre dont les saveurs s’accordent avec les autres ingrédients ne viendra pas briser un plat pour autant. N’ayez pas peur d’adapter un peu les choses au besoin.

Un beau livre gourmand

salade de pastèque livre de cuisine nopi hachette cuisine
© Hachette Pratique

Nous avons pour notre part testé la soupe de topinambours (sans son pesto noisettes-épinards par manque de temps), dont la préparation est simple et le résultat simple et raffiné à la fois. Légume oublié (même s’il revient sur nos marchés et en magasin depuis une dizaine d’années), la topinambour est un légume modeste au goût de noisette grillée et d’artichaut caractéristique. Pas un plat de fête — il a peut-être même laissé un mauvais souvenir à vos grands-parents s’ils ont vécu en temps de guerre — mais qui possède une saveur intéressante. Les auteurs en font ici une soupe élégante, en lui ajoutant notamment une bonne quantité de vin blanc, mais aussi des échalotes et de la ciboulette. En dehors de la cuisson de la soupe, le plus long sera de peler les 1,2kg de topinambours (pour 6 personnes). Le résultat est savoureux, réconfortant, et possède une vraie finesse. Si vous faites le pesto, celui-ci devrait logiquement renforcer la saveur de noisette des légumes, tout en lui apportant contraste et caractère grâce aux épinards.

Pour le reste, s’il serait fastidieux de citer toutes les recettes nous ayant tapé dans l’œil, nous pourrions citer les Saint-Jacques grillés au daïkon mariné et confiture de piment, la salade d’agrumes au piment vert et salsa croquante au gingembre, les gambas au pastis, à l’estragon et à la feta ou encore les pancakes de patates douces, yaourt et sirop de datte.

Représentants d’une cuisine aux influences multiculturelles (Europe, Japon, Moyen-Orient), fraîche et chaleureuse, Yotam Ottolenghi et Ramael Scully nous proposent avec NOPI des plats sains et gourmands aux associations de saveurs souvent originales. Si ces mets sont souvent plus complexes qu’il n’y paraît, leur cuisine reste accessible aux cuisiniers amateurs, qui trouveront là de belles idées pour régaler amis et famille en toute saison. Ajoutons à cela que les photos sont alléchantes, et l’on obtient l’un des plus beaux livres de recettes de cette fin d’année.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *