[Critique] Mon programme pour rééquilibrer mon alimentation en douceur — Smeysters & Gassin

Caractéristiques

  • Auteur : Elisabeth Smeysters & Dominique Gassin
  • Editeur : Mango
  • Collection : Mango Bien-Etre
  • Date de sortie en librairies : 19 janvier 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 137
  • Prix : 16,50€

Opter pour une meilleure alimentation en 21 jours

Nous vous en parlions en début d’année, la cuisine healthy n’a jamais été aussi tendance qu’aujourd’hui, que ce soit dans les médias, sur les étagères des librairies ou en restaurants. Qu’il s’agisse de cuisine vegan, végétarienne, paléo ou tout simplement diététique, nombreux sont les auteurs culinaires à penser à notre santé tout en nous régalant de bons petits plats à mitonner pour nous et nos proches. C’est le cas, vous l’aurez compris, de ce nouveau livre paru chez Mango Bien-Etre (et non Cuisine). Mon programme pour rééquilibrer mon alimentation en douceur a été conçu par Elisabeth Smeysters (fondatrice du service de traiteur bio myyaam.com) et Dominique Gassin (naturopathe, elle a conçu la carte du Judy, cantine qualitarienne du 5e arrondissement parisien) afin d’accompagner les personnes désirant retrouver une meilleure vitalité grâce à une alimentation plus équilibrée.

image elizabeth smeysters dominique gassin
Elisabeth Smeysters et Dominique Gassin. © Laurent Harbulot

Pour ce faire, elles ont imaginé un programme en 3 semaines composé de menus types, à effectuer ponctuellement lorsque le besoin s’en fait sentir, ou plus régulièrement. Leur parti pris se base sur des recherches qui ont montré qu’il fallait 21 jours à notre organisme pour se débarrasser de “mauvaises habitudes” alimentaires et en inclure de nouvelles.

Ainsi, même si le lecteur ne continue pas à s’alimenter à 100% à partir des recettes du livre au-delà de ces trois semaines, il y a fort à parier qu’il continuera d’utiliser certains des aliments santé utilisés car il en aura apprécié le goût et les bienfaits, ou aura tendance à consommer moins de produits industriels, puisqu’il est parvenu à s’en passer durant tout ce temps.

Le principe a de quoi séduire ces jours-ci où associer une alimentation équilibrée avec un porte-monnaie “en bonne santé” est un défi pour beaucoup de monde. De ce côté-là, on est plutôt satisfaits de constater qu’aucun ingrédient utilisé n’est luxueux ou difficile à trouver : l’intégralité des courses pourront être réalisées en magasin bio et supermarché (et, bien entendu, sur les étals des marchés). Par ailleurs, la plupart des ingrédients sont utilisés à de multiples reprises tout au long du livre, permettant d’acheter en quantité tout en variant ses repas d’un jour à l’autre.

Avouons-le tout de suite : nous avons testé plusieurs recettes du livre en fonction de nos envies, mais sans tester le programme dans son intégralité. Mais, les auteures prêchant déjà des convertis, disons qu’une bonne partie du chemin était déjà  effectué nous concernant, quoique nos habitudes alimentaires ne matchent pas nécessairement entièrement avec celles prêchées dans ce livre de cuisine malin. C’est sans doute sur ce point que nous émettrons les seules véritables réserves au sujet de l’ouvrage : le choix de supprimer entièrement le gluten et les produits laitiers nous a semblé un peu extrême. Certes, il n’est pas difficile de s’en passer quelques jours par semaine en étant omnivores, mais les arguments avancés ne nous ont pas entièrement convaincus. En effet, s’il est bon de réduire un peu notre dose de gluten pour éviter des ballonnements intempestifs, il n’y a aucun intérêt à le supprimer entièrement à moins de souffrir de la maladie coéliaque ou d’une intolérance avérée. En ce qui concerne le lait, les arguments contre le lait industriel sont plutôt justes, mais dans ce cas (et les auteurs l’écrivent d’ailleurs), consommer du lait bio et entier est une bonne alternative pour les personnes qui le digèrent correctement. Réduire les doses et varier le type de laits, d’accord (c’est même plutôt souhaitable une fois adultes), mais placer la suppression pure et simple de consommation de lait de vache comme un idéal à atteindre nous semble un peu excessif…

Des assiettes nourrissantes, riches en bienfaits

image planning semaine livre mon programme pour rééquilibrer mon alimentation en douceur
Une semaine de menus types dans le livre, avec indications pour facilité la préparation (à préparer la veille, à l’avance, etc.).

Une fois ceci posé, il y a plein de bonnes choses à prendre dans Mon programme pour rééquilibrer mon alimentation en douceur qui a également l’avantage, pour les personnes souhaitant suivre les menus sur 3 semaines, d’avoir des journées bien équilibrées. Seul le petit-déjeuner du mercredi nous a paru un peu maigre (quelques noix et fruits secs avec le thé, sans yaourt pour les accompagner) mais, pour le reste, on trouve des suggestions variées d’un jour à l’autre, et surtout nourrissantes et suffisamment protéinées. Et, comme une partie non négligeable des recettes sont gourmandes, on n’aura aucun mal à se mettre derrière les fourneaux pour préparer ses repas, qui peuvent également être transportés dans une lunch box pour le midi. Parmi les 47 recettes proposées, on retrouve ainsi des grands classiques healthy revisités (super-porridge, buddha bowls, avocado toast, pancakes paléo, houmous…), des salades arc-en-ciel, des soupes de fruits et légumes ultra-gourmandes et des plats alliant céréales et légumes. Le tout se cuisine facilement, rapidement, sans matériel particulier, pour éviter toute prise de tête en semaine lorsqu’on rentre du boulot et qu’on a d’autres choses à gérer.

image soupe sérénité livre mon programme pour rééquilibrer mon alimentation en douceur
La soupe sérénité à la betterave et au chou rouge. © Myyaam

Les consignes sont rédigées simplement, pour un résultat délicieux : de ce côté-là, nous accorderons une mention spéciale à la chakchouka (un classique tunisien), au Buddha Boom Bowl, et à la surprenante soupe sérénité à la betterave et au chou rouge. Pour les personnes ayant besoin d’être guidées dans leurs choix nutritionnels, Dominique Gassin offre informations et conseils sur les produits utilisés et leurs bienfaits, et la première partie du livre détaille un peu plus les raisons d’adopter une alimentation plus équilibrée. On apprécie également l’approche holistique du livre, qui consiste à prendre en compte le bien-être général, aussi bien physique que mental. A chaque partie, on retrouvera ainsi des conseils pour manger en pleine conscience, faire un peu de yoga ou se détendre en fin de journée.

Que l’on souhaite suivre à la lettre ces trois semaines de programme de rééquilibrage ou non, le livre d’Elisabeth Smeysters et Dominique Gassin possède donc de nombreux atouts, qu’il s’agisse de menus bien calibrés, d’astuces en pagaille et, surtout, de recettes saines, colorées et souvent gourmandes qui permettront au lecteur de se réapproprier son alimentation avec plaisir. Si l’on est plus réservés sur la suppression totale du gluten et des produits laitiers, une petite cure ponctuelle en privilégiant des alternatives ne peut pas faire de mal !

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *