[Critique] The Legend of Zelda Twilight Princess T3 – Akira Himekawa

Caractéristiques

  • Auteur : Akira Himekawa
  • Editeur : Soleil Manga
  • Date de sortie en librairies : 29 novembre 2017
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 192
  • Prix : 7,99€
  • Acheter : Cliquez ici

Le récit initiatique continue de plus belle

Troisième tome pour la version manga de The Legend of Zelda : Twilight Princess ! Rappelons qu’il s’agit, à la base, d’un jeu vidéo sorti sur Gamecube et Wii (plus tard, porté sur la mal-aimée Wii U), qui a su séduire les fans malgré un début un peu trop long (à notre humble avis). Plus sombre que celle du précédent volet de la licence, Wind Waker, l’histoire de l’opus qui nous intéresse ici avait de quoi intéresser les auteures de cette adaptation, réunies sous le nom de code Akira Himekawa. En réussite avec les deux premiers tomes, parviennent-elles à prolonger ces bonnes impressions ?

Bien entendu, l’histoire de The Legend of Zelda : Twilight Princes Tome 3 reprend exactement là où le précédent tome se concluait. Dès lors, on ne peut que vous conseiller de ne pas débuter la série autrement que par son commencement. Cet avertissement dressé, on retrouve Link et Midona, sous la protection de Firone, l’un des esprits de la lumière. Le duo est sur le chemin de la Montagne de feu, aussi connue sous le nom plus inquiétant de « Montagne de la Mort ». Mais, avant d’atteindre ce but, il va falloir traverser les plaines d’Hyrule, et notamment une vaste forêt. Pendant ce temps, Colin et les autres jeunes amis de Link, vont devoir faire face à la menace…

The Legend of Zelda : Twilight Princes Tome 3 est un volume de transition, mais celle-ci n’est pas effectuée n’importe comment. On s’en était rendu compte dès le début de cette série, le duo Akira Himekawa s’empare du potentiel plus adulte de cet épisode, afin d’explorer des possibilités que les autres jeux de la licence ne pouvaient qu’esquisser. Le voyage de Link et Midona, à travers les gigantesques plaines d’Hyrule, est en fait initiatique. Le héros, qui ne se sait pas encore légendaire, va en apprendre plus sur son potentiel, alors que ses passages dans le Crépuscule, où il prend la forme d’un très charismatique loup (coucou Okami), se font de plus en plus difficiles. L’évolution est perceptible, aussi bien dans les capacités du jeune homme que dans ses réactions face à l’adversité.

L’atmosphère sombre est toujours aussi séduisante

The Legend of Zelda : Twilight Princes Tome 3 contient en son sein l’une des séquences les plus emblématiques du jeu. Si, sur papier, on n’atteint pas vraiment le pic de tension (toute relative) que ce duel sur le pont a su créer, la faute à un traitement de l’action un peu trop rapide, on retrouve quand même une certaine intensité. Comme pour le reste de leurs œuvres, et ce depuis trente ans, Akira Himekawa brille plus par sa capacité à créer une ambiance, à bien faire passer la transgression d’un Link qui parle, que par la description des combats. Pourtant, le dessin, lors de ces séquences, est tout à fait satisfaisant, mais la mise en scène se fait trop hachée pour ne pas qu’on ressente une sorte d’envie de couper court.

L’atmosphère de The Legend of Zelda : Twilight Princes Tome 3 continue de nous étonner. Le danger n’est jamais très loin et, mieux, il sait se faire tangible. Les adversaires n’hésitent pas à démontrer leur envie de faire régner le Mal, c’est d’ailleurs l’une des bonnes sensations qui se dégagent du traitement des enfants du village Toal. Ceux-ci parviennent à ajouter une petite dose de suspens salvateur. Autre belle satisfaction, le retour d’Epona est bien emmené, et les retrouvailles savent s’accompagner d’un sentiment plaisant d’accomplissement, jusque dans le dessin de l’animal. On sent que le duo Akira Himekawa a passé des heures et des heures à étudier la plus noble conquête de l’Homme, pour notre plus grand plaisir. Le tout dans une édition signée Soleil Manga, satisfaisante comme toujours, grâce notamment à une couverture très travaillée et une traduction bien dans le ton, signée par Florent Gorges.

Retrouvez aussi nos critiques de The Legend of Zelda : Twilight Princess Tome 1 et Tome 2.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *