[Critique] The Legend Of Zelda : Twilight Princess T2 – Akira Himekawa

Caractéristiques

  • Traducteur : Florent Gorges
  • Auteur : Akira Himekawa
  • Editeur : Soleil Manga
  • Date de sortie en librairies : 27 septembre 2017
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 192
  • Prix : 7,99€
  • Acheter : Cliquez ici

Un second tome qui confirme la belle qualité d’écriture de cet univers

C’est toujours avec une pincée de curiosité que l’on découvre un manga issu de la licence vidéoludique The Legend Of Zelda. Ce qui est déjà la preuve que la situation a changé, depuis les premiers travaux du duo de femmes qui se cache derrière le nom Akira Himekawa. Souvenez-vous, l’angoisse initiale de voir un univers culte de Nintendo se faire dévaster, tant on avait peur que ces travaux ne soient pas à la hauteur des attentes. Aujourd’hui, le contraire a tellement été prouvé que chaque nouvelle itération du jeu lance une adaptation en manga, et The Legend Of Zelda : Twilight Princess (sorti sur Wii et Gamecube) ne déroge pas à la règle. Après un premier tome qui nous avait surpris, de par l’approche assez sombre des auteures, voilà que le second volume débarque, toujours chez Soleil Manga (Splatoon Tome 1). Pour mieux confirmer les bonnes impressions ?

Après un an et demi passé dans le paisible village de Toal, le jeune Link peut être fier de lui : sa gentillesse, son courage et sa dévotion lui ont permis d’être totalement intégré dans cette communauté. Mais Link a peur que les villageois finissent par découvrir le terrible secret de son passé, au point qu’il n’en dort plus la nuit ! Et si ses cauchemars annonçaient le retour imminent des êtres maléfiques du monde de la pénombre ? Comment faire pour les empêcher de semer à nouveau le chaos ?

The Legend Of Zelda : Twilight Princess Tome 2 reprend exactement après les événements précédemment découverts. Ainsi, on conseille de ne pas débuter cette série autrement que par son commencement. Après un court rappel de la sentence prononcée contre Ganondorf, antagoniste toujours aussi charismatique, on reprend contact avec un Link transformé en loup, et plongé dans le Domaine du Crépuscule. On retrouve de suite cette tonalité si atypique, sombre et à la limite du désespoir. Cela apporte clairement une ambiance que l’on savoure, et qui sied tout à fait à cet univers. Les combats se font plus violents, on a droit à des descriptions positivement étonnantes. On pense notamment à un corps découpé en deux, sans effusion de sang certes, mais cela reste original pour la série.

Le dessin n’est pas en reste, à la hauteur de l’événement

Le cœur de The Legend Of Zelda : Twilight Princess Tome 2 se situe dans la capacité de Link à accepter et comprendre sa nouvelle condition, sans non plus la savourer. Sa forme de loup apporte des problématiques dramatiques captivantes, et les rapports qu’il entretient avec la sournoise mais pas foncièrement mauvaise Midona ne fait qu’ajouter à son fardeau. Un nom qui suffira à faire remonter bien de bons souvenirs aux joueurs, et que le duo Akira Himakawa (The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time Perfect Edition) a réussit a bien cerner, son écriture lui rendant parfaitement justice. D’ailleurs, au-delà du fait que l’on a toujours ce petit soubresaut en se rendant compte que Link parle, notons que l’écriture des dialogues est convaincante, malgré une poignée de répliques un peu trop guindées. La traduction, assurée par Florent Gorges, garde bien l’esprit plein de gravité voulu par les auteures, et c’est une satisfaction.

Quant au dessin, il souligne évidemment le caractère ténébreux de The Legend Of Zelda : Twilight Princess Tome 2. Multipliant les détails qui raviront les fans de la licence, respectant évidemment l’énorme travail de direction artistique effectué sur le jeu, le manga sait titiller le joueur. Que l’on traverse la forêt de Firone, ou les remparts du château, on remarque une envie de coller à l’esprit du soft, tout en proposant assez de développement pour ne pas s’enfermer dans une simple reproduction. Quant au loup, il est d’une classe incontestable, notamment quand il est animé d’une fureur destructrice impressionnante. Sans ne rien spoiler, sachez que la fin de ce tome nous laisse dans un pic d’émotion intense, assez marqué pour que l’on ait envie de vite enchaîner avec le troisième tome, que l’on découvrira dès sa sortie, tenez cela pour sûr.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *