[Sorties] La Schtroumpf Expérience : plongez au cœur de l’univers de Peyo

Un magnifique parcours interactif et immersif

image schtroumpf experience
© Culturellement Vôtre

Après avoir partagé notre découverte du quartier européen de Bruxelles, on ne pouvait s’arrêter en si bon chemin. Il faut bien écrire que la capitale de la Belgique déborde d’activités dans tous les sens, que ce soit dans le domaine des chantiers (le ville en perpétuelle construction !), ou des sorties culturelles. Cette fois-ci, nous avons pris la route de la Brussels Expo, au Palais 4, en face de l’imposant Atomium. Direction l’un des événements les plus attendus de l’année BD : la Schtroumpf Expérience, qui s’est installée depuis le 9 juin, jusqu’au 27 janvier 2019. Une bien ambitieuse façon de fêter les soixante ans de ces petits personnages inoubliables.

Voilà qui avait de quoi exciter les amoureux de bande dessinée que nous sommes, chez Culturellement Vôtre. Bruxelles est certainement le meilleur endroit en Europe (au monde ?) pour assouvir cette passion, jusque dans les plus anonymes balades de rue. Il n’est pas rare, par exemple, de voir une fresque s’étendre sur les murs, comme celle, immense (800 mètres !), de Corto Maltese, au Quai des Péniches. Alors que les amortisseurs de notre voiture sont mis à l’épreuve par les pavés bruxellois, on se remémore l’importance des Schtroumpfs, pour bien des générations. Il est quand même sidérant de se rendre compte que ces petits êtres, créés par Peyo au cours d’un repas, aient su s’adresser à tant de lecteurs, puis de spectateurs, voire même de joueurs. L’adéquation entre une apparence hors du commun, un langage énigmatique, et un univers enchanteur, est sans doute la clé d’une popularité qui n’en a pas fini de produire ses effets.

L’environnement vous enchantera

image article schtroumf experience
© Culturellement Vôtre

Dorénavant gérée avec application par les enfants de Peyo, qui ont tout mis en œuvre pour que ce pseudonyme devienne un véritable label, la licence des Schtroumpfs a conservé toute la magie de son univers. Et ce même si, vieux croûtons que nous sommes, les nouvelles versions et représentations en 3D du dessin animé nous touchent un peu moins. À l’approche de l’entrée de cette expérience interactive, on se pose une question délicieusement enfantine : ça fait quoi, d’être un Schtroumpf ? La réponse, vous l’obtiendrez tout au long de ce parcours. Mais avant toute chose, sachez que vous vous verrez remettre un audio guide. Et si c’est le cas, ce n’est pas pour faire joli, ou simplement branché. Bien loin d’être un simple gadget, ce dispositif vous permettra de faire le point sur des phases précises, signalées par un panneau. Pour cela, il vous suffira d’enregistrer le numéro signalé sur le s écriteaux. Plus surprenant, le casque s’enclenche tout seul sur de très précises portions du cheminement. Et la magie opère, surtout que le conteur délivre une belle performance, et ce en français, néerlandais, anglais et allemand.

Soyez prêts, car la Schtroumpf Expérience va vous proposer de rapetisser, et de rejoindre le point de vue de ces petits bonhommes bleus. Que ce soit bien clair : il ne s’agit aucunement d’une exposition, mais d’un parcours interactif. Une fois devenus minuscules, les visiteurs vont plonger dans la forêt du Pays Maudit. Voilà de quoi nous rassurer : l’immersion est de mise. Pour la bonifier, l’organisateur Stéphan Uhoda, le producteur Mario Lacampo, le scénariste Marcos Vinals, et leurs équipes, ont bien compris qu’il ne fallait surtout pas découvrir le village de manière trop directe, trop frontale. L’environnement est visuellement enchanteur, et les fameux Schtroumpfs apparaissent par le biais d’écrans plats et transparents. Une illusion qui fonctionne, surtout que le travail sur l’éclairage s’avère réussit.

Un cheminement bien rythmé

image bruxelles schtroumpf experience
© Culturellement Vôtre

Si les adultes sont, bien entendu, conviés à ce parcours, qui pourra aussi leur rappeler bien de bons souvenirs (ah, le cri du Cracoucass !), les enfant sont la première cible de la Schtroumpf Expérience. Vous pourrez vous joindre à eux sur quelques épreuves du cheminement, qu’elles soient gentiment physiques ou intellectuelles. Une corde pour sauter de rocher en rocher, au-dessus d’un sol moelleux afin de prévenir toute chute. Un écran tactile qui nous propose un questionnaire afin de savoir de quel Schtroumpf on s’identifie. Une tablette disposée autour d’un puits, dans le but de nous plonger au milieu du village, en réalité augmentée. Ce ne sont là qu’une partie des activités que l’expérience immersive vous proposera. C’est plutôt bien rythmé par ailleurs : impossible pour le public de s’ennuyer, chaque salle propose une situation bien précise.

Si l’on attendait la Schtroumpf Expérience au tournant, c’est avant tout sur la représentation de l’univers. Et elle nous a conquis. Le village est partiel, mais le résultat est en tous points efficace. On regarde dans ces petites maisons en forme de champignon, on rentre même dans l’une d’elle, ce qui a bien le don d’émerveiller. La mise en scène est particulièrement convaincante, on comptera aussi sur la présence d’une petite poignée de comédiens, ce qui emmène un peu de vie à l’ensemble. Aussi, on rencontrera Gargamel, que les fans du mauvais sorcier se rassurent. Et d’une manière bien imposante. L’expérience ne s’adressera pas qu’à vos yeux, mais aussi à vos oreilles : les visiteurs ont l’occasion d’appuyer sur un déclencheur de bruitage. Ce qui a le don de faire coïncider les souvenirs avec notre imagination.

Et même de la réalité virtuelle !

image realite virtueelle schtroumpf experience
© Culturellement Vôtre

Ce n’est pas terminé ! La Schtroumpf Expérience ne se termine pas à la sortie du village. Le parcours propose encore une bonne dose de fun, notamment grâce à la réalité virtuelle. Asseyez-vous, enfilez le casque, et c’est parti pour une attraction à dos d’oiseau. Le Cracoucass viendra faire des siennes, et le voyage nous procure de sacrées sensations. On appuie dessus : il s’agit d’une activité à ne surtout pas louper, tant le programme a été bien fignolé, n’est pas seulement un petit gadget sans valeur. Seul regret, celle de l’organisation de la file d’attente, à cet endroit précis. Espérons que les organisateurs penseront à formaliser tout ça, car en l’état c’était un peu léger dans l’encadrement. Enfin, une dernière salle vous apprendra une chorégraphie, et boucle le cheminement avec gaité et entrain.

Au final, cette Schtroumpf Expérience assure un spectacle des plus passionnants. À tel point, d’ailleurs, qu’on la quitte avec un certain regret : on en aurait voulu encore plus. Est-ce à écrire que le contenu de cette déambulation n’est pas suffisant ? Certainement pas, c’est plutôt ce genre de sentiment qui nous habite, à la sortie d’un manège, quand on a envie de se relancer dans un nouveau tour. Pour terminer, impossible de ne pas toucher quelques mots sur l’esprit responsable qui habite les lieux. En effet, quelques entrées de l’audio-guide ont pour but de sensibiliser à des sujets humanistes, comme le développement durable. Un véritable parcours éducatif, en parallèle de celui, purement fun, du principal. Ce genre d’attentions qu’on apprécie, surtout quand elles tombent dans les oreilles des plus jeunes. Sachez que l’expérience prendra la route, après sa dernière date bruxelloise. On peut, donc, espérer une étape française…

Pour toutes infos complémentaires, comme les tarifs et le plan d’accès, visitez le site officiel de la Schtroumpf Expérience.

0/10

Une réaction

  1. Ouvert jusqu’au 27 janvier 2019… Et non pas septembre 2018.
    Bav

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *