[Critique] Hommage à J.R.R. Tolkien – Yannick Chazareng

Caractéristiques

  • Titre complet : Hommage à J.R.R. Tolkien : Promenade en Terre du Milieu
  • Auteur : Yannick Chazareng
  • Editeur : Ynnis
  • Date de sortie en librairies : 11 mars 2020
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 160
  • Prix : 14,50€
  • Acheter : Cliquez ici

Un mook autour de l’univers de John Ronald Reuel Tolkien

Éditeur de la revue Rockyrama, également spécialisé dans les mooks dédiés à la pop culture, Ynnis nous propose cette fois-ci un ouvrage entièrement consacré à l’univers du créateur du Seigneur des anneaux.

Hommage à J.R.R. Tolkien nous emmène aux origines de la Terre du Milieu et aborde en l’espace de 150 pages les multiples œuvres de l’auteur de fantasy britannique. Il y est bien entendu question de ses œuvres-phares, Le Hobbit et la trilogie du Seigneur des anneaux, mais aussi du Silmarillion, des ses livres jeunesse, poèmes et essais et, de manière plus générale, de l’héritage de son oeuvre au sein d’une multitude de domaines : pop culture,  littérature, jeux de rôle, jeux vidéo, arts, sciences…

Un panorama complet de l’oeuvre du créateur du Seigneur des anneaux

Contrairement aux mooks des éditions Ynnis autour du cinéma d’animation (Pixar, Disney, Dreamworks, Ghibli, Mamoru Hosoda, Club Dorothée…), conçus par une équipe de plusieurs rédacteurs, Hommage à J.R.R. Tolkien est l’oeuvre d’un seul auteur, Yannick Chazareng, passionné par cet univers légendaire de longue date et qui en possède une connaissance approfondie.

Le principe reste cependant le même que celui des autres titres de la collection Hommage : des chapitres thématiques courts (3-4 pages en moyenne, 7 maximum), des portraits, des interviews avec différents spécialistes et une volonté d’aller au-delà de l’oeuvre pour explorer ses adaptations et références au sein de différents domaines, dont la pop culture. Il s’agit donc de proposer un véritable panorama au grand public, quelles que soient ses connaissances en la matière, afin de lui permettre de mieux appréhender l’oeuvre en question, tout en lui donnant clés et pistes pour approfondir le sujet (références d’ouvrages, de films, etc.).

Cela donne un condensé fort intéressant et qui, malgré les limites imposées par cet exercice, ne donne jamais l’impression d’être superficiel. Certes, plusieurs thématiques auraient mérité d’être plus longuement développées, mais Yannick Chazareng parvient à les aborder à chaque fois de manière pertinente (y compris du point de vue de l’approche critique) et à aller à l’essentiel. Il réussit le pari de résumer de manière compréhensible pour le néophyte le contenu du Silmarillion (ce qui est une gageure !) et démontre, au sein de chaque texte, une vraie compréhension de l’oeuvre foisonnante et de la vie de Tolkien. Les différentes interviews, bien que courtes, sont également intéressantes et choisissent des angles originaux : la recherche universitaire, la traduction, la cartographie, l’illustration, la littérature jeunesse, les jeux de rôle…

L’importance de l’expérience de J.R.R Tolkien au cours de la Première Guerre Mondiale (il rejoint les fusiliers du Lancashire et participe à la bataille de la Somme) est abordée, mais certains mythes également démontés comme celui qui voudrait que Le seigneur des anneaux soit une allégorie pure et simple de la Grande Guerre.

Une oeuvre abordée sous tous les angles

Parmi les thématiques abordées, on trouve notamment, au-delà d’une biographie de Tolkien, un portrait de son fils Christopher, responsable de l’oeuvre de son père et des éditions posthumes jusqu’en 2018, des essais sur Gollum et Tom Bombadil, sur la place des femmes au sein de son oeuvre, sur la manière dont les connaissances en philologie de Tolkien (il enseignait les langues anglo-saxonnes et leur linguistique à Oxford) lui ont permis d’inventer de nombreuses langues, dont le quenya et le sindarin, les deux langues elfiques, la poésie, la géographie, ses sources d’inspiration, la religion…

Chaque oeuvre a droit à au moins un chapitre spécifique, ses nouvelles sont également répertoriées et commentées, ainsi que la publication de ses correspondances. Enfin, Yannick Chazareng revient sur la récente exposition à la BNF et aborde l’héritage de Tolkien : les différentes adaptations cinématographiques ou novellistiques (y compris les parodies), les jeux de rôle, jeux vidéo, merchandising, la reconnaissance de son oeuvre, la manière dont il a influencé les auteurs fantasy, mais aussi les musiciens, scientifiques…

On ressort de cette lecture avec l’envie de nous replonger dans les romans (si ce n’est déjà fait) et de découvrir les autres ouvrages (qu’ils soient liés ou non à l’univers d’Arda) de celui qui se considérait comme un hobbit “en tout, sauf en taille”

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *