article coup de coeur

[Critique] Sacha et Tomcrouz, tome 2 : La cour du roi — Halard & Quignon

Caractéristiques

  • Auteur : Anaïs Halard (scénario) & Bastien Quignon (dessin)
  • Editeur : Soleil
  • Collection : Métamorphose
  • Date de sortie en librairies : 3 octobre 2018
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 88
  • Prix : 16,95€
  • Acheter : Cliquez ici

Les folles aventures à travers le temps d’un petit garçon et son chihuahua

Un an après la sortie du premier album de leurs aventures chez les Vikings, Sacha et son petit chien Tomcrouz sont de retour avec un deuxième volume consacré à la cour de Louis XIV. Pour ceux qui prendraient la série en route, Sacha est un petit garçon de 10 ans passionné de sciences dont le père inventeur a mystérieusement disparu des années auparavant. Son chihuahua, baptisé Tomcrouz en l’honneur de l’acteur préféré de sa mère, l’accompagne partout. Dans le premier tome, alors que Sacha réalise des expériences dans l’atelier de son Papa, un peu de produit tombe sur le crâne du petit chien, qui se met à éternuer… Sacha et Tomcrouz se retrouvaient alors, par un coup de magie quantique, au temps des Vikings.

Ce second tome possède un déroulement assez proche : une cuillère remontant au temps de Louis XIV tombe par accident sur le crâne du chihuahua, qui éternue et se propulse aux côtés de son maître à Paris, sous le règne de Louis XIV. En suivant un jeune paysan qui lui a volé la cuillère dont il a besoin pour retourner dans le présent, Sacha se retrouve à Versailles, à la cour de Louis XIV, petit roi capricieux (nous sommes en 1723) menant son monde à la baguette. De folles péripéties suivront, qui seront prétexte à en apprendre plus sur cette époque que l’on pense connaître, tout en réalisant une expérience scientifique simple et sans risques — pour créer une boussole cette fois-ci.

Une série pédagogique et ludique

image planche 3 sacha et tomcrouz tome 2 anaïs halard bastien quignon éditions soleil
C’est à la fête foraine que surviendra l’incident qui propulsera Sacha et son chien Tromcrouz à la cour de Louis XIV. Photo : Soleil Editions

La fantaisie et la qualité de la narration de la série d’Anaïs Halard et Bastien Quignon est toujours bien présente, avec un petit plus appréciable pour les lecteurs de la première heure : quelques éléments de continuité, qui permettent de faire avancer le récit de volume en volume sans perdre pour autant les nouveaux venus, qui auront tous les éléments pour comprendre de quoi il retourne. Ainsi, Sacha en apprendra un peu plus sur la disparition mystérieuse de son père, tandis qu’il essaie toujours de séduire la jolie Jade, qui est dans la même classe que lui.

Côté historique, on apprécie toujours autant que les éléments pédagogiques soient insérés de manière pertinente au récit, sans jamais donner l’impression d’une approche didactique, comme cela peut parfois être le cas des BD tirées des excellentes séries animées Il était une fois... Ici, le lecteur suit pleinement les aventures de Sacha et Tomcrouz, et n’a jamais le sentiment qu’on lui donne un cours, sauf au moment de la fiche « Prends en de la graine » (le moment historique incontournable par la Maman de Sacha), qui s’intéresse cette fois-ci au moment du repas pour le roi, qui ne mangeait en réalité jamais seul, mais entouré de sa cour. Toujours réalisé dans le même style visuel que le reste de la BD, et avec humour, ce passage est présenté de manière ludique, de sorte que les jeunes lecteurs (à partir de 9-10 ans) apprendront tout au long de cet album sans même s’en rendre compte.

Un nouvel album encore plus fantasque

Evidemment, les auteurs s’amusent également beaucoup avec les voyages dans le temps : la manière drôle et parfois farfelue dont ils interviennent (cette fois-ci, l’incident se produit lors d’une fête foraine), et la conséquence que les actes de Sacha dans le passé ont dans le présent à son retour. Ainsi, préparez-vous à découvrir une version alternative (assez savoureuse) de la création des frites, qu’Anaïs Halard vole du même coup aux Belges ! Sans davantage en dévoiler, on serait même tentés de dire que la narration de Sacha et Tomcrouz prend véritablement son envol avec ce tome 2, comme si, les bases de la série établie, les auteurs s’étaient sentis plus libres de laisser cours à leur folle imagination, et ce même si le petit chihuahua est beaucoup moins « Ethan Hunt » dans ce nouvel album. Néanmoins, les adultes, qui prendront également plaisir à lire ce tome 2, souriront à la lecture de quelques références que seuls eux comprendront, comme l’utilisation de l’expression « sans-dents » par un baron, et qui rappellera un certain président de la République française…

Quant au dessin de Bastien Quignon, il possède toujours cette finesse et cette qualité picturale, propre aux albums de la collection Métamorphose, qui le rendent tout aussi appréciable des enfants que des adultes. En s’attaquant à Louis XIV, le dessinateur s’est semble-t-il senti pousser des ailes, et ces aventures de Sacha et Tomcrouz à la cour du roi possèdent une malice supplémentaire, qu’il s’agisse de l’expressivité des personnages , ou même de la manière dont la partie de cache-cache pas comme les autres entre Sacha et le jeune Louis XIV est dépeinte. Le fait que les couleurs de la BD — légèrement sépia, réhaussées de teintes pastel — restent relativement sobres ne fait que renforcer la fantaisie de l’ensemble.

Enfin, on saluera une fois de plus le beau travail des éditions Soleil sur cette édition, dont la couverture, avec ses motifs de tapisserie ton sur ton en relief et les dorures sont du plus bel effet. Il nous tarde désormais de retrouver Sacha et son intrépide chihuahua !

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *