article coup de coeur

[Critique] L’extraordinaire abécédaire de Zoé Marmelade

Caractéristiques

  • Auteur : Guillaume Bianco (textes) & Marie Pommepuy (dessins et couleurs)
  • Editeur : Editions Soleil
  • Collection : Métamorphose
  • Date de sortie en librairies : 17 avril 2019
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 128
  • Prix : 22,95€
  • Acheter : Cliquez ici

Un abécédaire haut en couleurs

Voilà un projet hybride comme on les aime ! Un abécédaire haut en couleur entre le livre illustré et la bande-dessinée, destiné aussi bien aux jeunes lecteurs qu’aux adultes amateurs de Roald Dahl, Lewis Carroll ou encore Dr. Seuss.

Pour L’extraordinaire abécédaire de Zoé Marmelade, Guillaume Bianco (le papa de Billy Brouillard), s’est associé à Marie Pommepuy, moitié du duo de dessinateurs Kerascoët, dont on avait déjà adoré le travail sur Satanie, un album sur l’Enfer réservé quant à lui aux grands. Edité comme il se doit dans la collection Métamorphose des éditions Soleil, ce beau livre nous fait replonger tête la première en enfance, à travers l’imaginaire flamboyant d’une enfant de dix ans, Zoé, qui s’ennuie par un après-midi pluvieux et décide de voyager en se plongeant dans l’abécédaire coloré que lui avait offert sa maman.

Un album influencé aussi bien par Roald Dahl que Lewis Carroll

image planche a l'extraordinaire abécédaire de zoé marmelade guillaume bianco marie pommepuy
© Editions Soleil

Guillaume Bianco revendique souvent son amour pour Roadl Dahl, mais l’influence de l’auteur du Bon Gros Géant n’aura jamais été aussi prégnante que sur ce projet. Il y a d’une part les jeux de mots, l’humour malicieux et un brin cruel (voir par exemple le passage avec les escargots), mais aussi le dessin de Marie Pommepuy, qui n’est pas sans évoquer le trait de Quentin Blake à certains moments (le chapitre avec les scorpions, le grand dessin pour la lettre Z…).

Par ailleurs, le jeu sur les sonorités, donnant lieu à des images délicieusement absurdes, rappellera bien entendu l’oeuvre du Dr. Seuss, principalement connu pour le Grinch chez nous depuis les adaptations cinématographiques dont son héros vert a été l’objet, mais reconnu Outre-Atlantique comme l’un des grands magiciens de la littérature jeunesse. Et puis, bien entendu, le sens de l’absurde — et le motif de la petite fille qui s’ennuie et s’évade par le biais d’un livre — pourra faire penser à Alice au pays des merveilles, tandis que l’une des histoires rend hommage au Magicien d’Oz.

Mais la plus grande réussite de ce superbe album est de ne pas se laisser écraser par ces illustres références, au contraire ! On sent que les deux auteurs ont cherché à nous faire retrouver le plaisir qu’ils prenaient, enfants, à se plonger dans ces aventures extraordinaires, et de ce côté-là, le défi est remporté haut la main.

Une BD délicieusement poétique et surréaliste

image planche B l'extraordinaire abécédaire de zoé marmelade de guillaume bianco et marie pommepuy
© Editions Soleil

Sur la forme, l’album reprend le principe de l’abécédaire : on commence à la lettre A pour finir au Z. Sauf que chaque lettre est l’occasion de créer des tableaux aussi poétiques que farfelus, en réunissant au sein d’une même phrase autant de mots avec la lettre A que possible — de préférence des mots rigolos, un peu décalés, ou compliqués, ou bien des mots dont la juxtaposition crée un effet surréaliste. Exemple : « Un alligator albinos avale de l’air en apesanteur et n’arrive pas à s’asseoir sur l’armoire ».

Sur la base de ces ingénieuses trouvailles de Guillaume Bianco, Marie Pommepuy a alors la lourde tâche d’imaginer des visuels illustrant chacune. Le résultat est à la hauteur des attentes et, une fois l’album lu de A à Z, on prendra beaucoup de plaisir à feuilleter le livre pour observer ces images extraordinaires au rendu aquarelle, drôles, inventives, mais aussi sacrément poétiques.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque toutes les 3-4 lettres, les auteurs nous proposent un chapitre permettant de nous projeter dans les aventures fantasmatiques de la petite fille, accompagnée de son caniche Nunuche. Ces intermèdes prennent la forme d’une BD ou bien d’une nouvelle illustrée écrite par Zoé autour des créatures rencontrées au fil des pages de l’abécédaire. Là encore, ces récits sont centrés autour d’une lettre, et viennent apporter un sens aux phrases rocambolesques et absurdes de la partie abécédaire.

Au final, on est franchement emballés par L’extraordinaire abécédaire de Zoé Marmelade, un album idéal pour inculquer le plaisir de la lecture aux plus jeunes, qui saura également ravir les adultes mordus de littérature jeunesse par son inventivité, son humour et sa poésie. En rendant hommage aux livres qui les ont fait rêver étant jeunes, Guillaume Bianco et Marie Pommepuy nous invitent à retrouver notre âme d’enfant et signent une très belle ode au pouvoir de l’imaginaire et de la littérature, capables de nous faire voyager sans quitter notre fauteuil.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *