[Critique] La pâtisserie des sorciers — Aurélia Beaupommier

Caractéristiques

  • Auteur : Aurélia Beaupommier
  • Editeur : Solar
  • Date de sortie en librairies : 18 octobre 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 192
  • Prix : 24,90€
  • Acheter : Cliquez ici

Un second tome encore plus beau, aux références variées

Après le succès de La cuisine des sorciers il y a deux ans, Aurélia Beaupommier est de retour avec La pâtisserie des sorciers aux éditions Solar (La cuisine d’Halloween, La pâtisserie de Yann Couvreur, La cuisine merveilleuse d’Olivier Streiff…) , un joli livre de cuisine familiale aux allures d’élégant grimoire. Si l’on pense toujours à la collection Gastronogeek chez Hachette Heroes pour le style des pages avec leur petites illustrations et le côté grimoire justement, on sent aussi que l’auteure a davantage trouvé ses marques avec ce second volume, très joliment illustré, et dont les recettes sont à la fois simples à réaliser et délicieuses.

Mais avant toute chose, commençons cette présentation en bonne et due forme : La pâtisserie des sorciers propose 90 recettes de desserts pour toutes les occasions (Halloween, Noël, Pâques…), divisées en 5 parties, allant des bouchées et friandises aux gros gâteaux, en passant par les bols, mousses et crèmes, ou encore les boissons magiques et potions. Côté références, on en trouve pas moins de 45, avec quelques revenants (Harry Potter, Charlie et la chocolaterie), mais aussi une majorité de petits nouveaux, comme Les Gremlins, Les animaux fantastiques, Sabrina l’apprentie-sorcière (dont le reboot a fait ses débuts pour Halloween), Princess Bride ou encore Le Grinch, dont la version des studios Illumination sort à la fin du mois en salles.

Au final, on retrouve au menu pas mal de références de trentenaires (Ghostbusters, Charmed, L’histoire sans fin, Stardust de Neil Gaiman…), des contes intemporels (Alice au pays des merveilles, Casse-Noisettes, Un conte de Noël de Dickens…) et quelques gros succès transgénérationnels comme Miss Pérégine et les enfants particuliers, La Boussole d’or ou Pirates des Caraïbes. Sans oublier des thématiques évocatrices : la forêt de Brocéliande, les sorcières de Salem ou encore Baba-Yaga. De quoi se mettre sous la dent, donc !

Des recettes familiales délicieuses et toujours accessibles

image test bouchées citrouille de piper la pâtisserie des sorciers
Notre test des bouchées citrouille de Piper. © Culturellement Vôtre

Passons à présent aux recettes : l’une de nos réserves pour le premier volume, malgré sa qualité, était de reposer parfois beaucoup sur des produits déjà prêts, afin d’aller plus vite en besogne — chose certes non négligeable quand on est parent, avouons-le ! Aurélia Beaupommier a corrigé cette petite facilité et propose ici des recettes plus « complètes », jouant moins sur la triche, même s’il n’y a évidemment aucune honte à utiliser une pâte feuilletée industrielle. Tout en comportant à chaque fois une liste d’ingrédients raisonnable, elle nous propose ici des recettes qui, sans tout à fait rivaliser avec les fameux Gastronogeek, nous ont également semblé plus développées que dans le premier tome. Pas d’inquiétude cependant pour ceux qui aiment cuisiner sans prise de tête : ces recettes sont toujours accessibles et, en dehors de quelques moules très répandus (muffins), d’un mixeur et de quelques emporte-pièces, elles ne demandent guère d’ustensiles de cuisine coûteux ou compliqués. Vous pouvez donc vous lancer sans crainte !

Ensuite, il y a une vraie diversité, à la fois dans les références et les mets proposés, et le résultat final est juste délicieux ! Parmi les recettes nous ayant tapé dans l’oeil, on citera les bouchées de la Reine de Coeur (Alice), les brioches des enfants perdus (Peter Pan) qui sont en fait du pain perdu à l’ananas, les fantaisies de la fée Dragée sous forme d’esquimaux (Casse-Noisettes), la glace du chemin de Traverse d’Harry Potter ou encore le gâteau de la Garenne aux épices. Mais c’est pour le coup l’une des recettes d’une licence qui ne nous est pas particulièrement chère qui nous a alléchés et que nous avons décidé de tester : les bouchées citrouille de Piper, la plus sage des sorcières de la série Charmed. D’ailleurs, soit dit en passant, les deux autres recettes de petits gâteaux proposés pour Charmed (les tartelettes aux noix de pécan de Paige et les cookies de Phoebe) semblent tout aussi délicieux et font l’objet d’illustrations et photos sobres mais jolies.

Revenons un peu plus sur ces bouchées : elles nécessitent de la purée de citrouille (la variété de votre choix) et du lait concentré, entre autres choses. Nous avons pour notre part opté pour une moitié de courge butternut, assurant un goût savoureux, tout en restant équilibré. La préparation est simplissime (on mélange les ingrédients au fur et à mesure), le plus long étant de cuire et préparer la citrouille si vous n’utilisez pas une purée toute faite. Comme nous n’étions pas chez nous au moment du test, nous avons utilisé de petits moules à cake en silicone ainsi qu’une plaque de moules à cannelés au lieu des moules à muffins, et le résultat final était tout aussi ensorcelant ! Les trois cakes obtenus étaient fermes et moelleux à la fois, une texture obtenue non seulement grâce à la courge, mais aussi une dose assez conséquente de lait concentré pour très peu de farine au final.

Quant au goût : si vous aimez comme nous les courges butternut et autres potimarrons, et les gâteaux comme le carrot cake, vous serez aux anges ! A noter que les personnes peu familières de l’utilisation de légumes pour les desserts devraient également apprécier. S’il y a des réfractaires, vous pouvez tout simplement ne rien leur dire et attendre de voir leurs visages s’illuminer pour leur révéler votre secret. Vous constaterez que nous avons zappé le glaçage, mais il s’agit surtout d’une question de goût personnel — et au fait que nous avons dégusté ces succulentes bouchées au petit déjeuner plutôt qu’au goûter ou en dessert. Mais la petite touche de Chantilly à la cannelle devrait également remporter les suffrages des petits et grands gourmands.

Si vous cherchez un beau livre de cuisine familiale pour réaliser des goûters féériques pour les enfants, les ados, mais aussi les grands, La pâtisserie des sorciers est le livre de cuisine qu’il vous faut. Simple d’utilisation et accessible, il possède des recettes et des références variées, dont un certain nombre de mets liés à Noël et l’hiver, faisant la part belle aux épices et ingrédients typiques de la saison. Un livre à utiliser pour les grandes occasions (Halloween, Pâques…) mais aussi le reste de l’année, pour se régaler et voyager. On pourra aussi faire participer les enfants à la confection des gâteaux et autres douceurs, avant de leur montrer les séries et films favoris de notre enfance !

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *