[Critique] Comme toi — Lisa Jewell

Caractéristiques

  • Traducteur : Adèle Rolland-Le Dem
  • Auteur : Lisa Jewell
  • Editeur : Milady
  • Collection : Suspense
  • Date de sortie en librairies : 14 novembre 2018
  • Format numérique disponible : Oui
  • Nombre de pages : 383
  • Prix : 19,50€
  • Acheter : Cliquez ici

Un thriller bien mené sans twist irréaliste

Dans la catégorie thrillers, Milady réserve souvent à ses lecteurs de vraies petites pépites, comme cela était le cas de l’excellent Little Monsters l’an dernier, par exemple. Cette fois-ci, c’est Lisa Jewell qui nous propose un roman noir rempli d’émotion avec Comme toi, récit de la mystérieuse disparition d’une adolescente de 14 ans et de ses conséquences sur sa famille. Le roman commence ainsi par le dernier jour d’école d’Ellie, qui devait réviser ses maths à la bibliothèque avant un examen et ne revint jamais chez elle. Par la suite, l’auteure alternera entre différents points de vue : celui d’Ellie donc, mais aussi celui de sa mère, de l’homme qu’elle rencontre, Floyd, et de la personne responsable du kidnapping de la jeune fille.

Si le bandeau de l’éditeur cite une critique du journal anglais The Sun qui dresse une comparaison avec La fille du train, Comme toi est en réalité bien plus simple dans sa forme, avec moins de faux semblants. Il ne faut ainsi pas s’attendre à un twist de dernière minute : Lisa Jewell construit son intrigue de manière méthodique, nous en révélant plus peu à peu, et ne déviant jamais de sa trajectoire une fois que l’on commence à relier les points entre eux. Ainsi, on apprendra l’identité du responsable de la disparition d’Ellie à mi-parcours et, si certains points ne seront résolus que vers la fin — qu’est-il advenu de l’adolescente ? Quel rôle ont joué les uns et les autres ? — il n’y aura pas de changement de cap majeur. Cela n’est en rien un défaut tant les thrillers accouchant de retournements plus ou moins crédibles dans les dernières pages sans que grand chose ne nous y prépare sont légion.

Une dimension psychologique poignante, des personnages complexes

D’ailleurs, ce qui compte avant tout dans Comme toi, outre les détails de son intrigue à suspense, ce sont ses personnages et leur cheminement. Lisa Jewell montre à travers Laurel, la mère d’Ellie, quel est l’impact d’un tel drame sur une famille : la colère, les non-dits, les ressentiments injustes… L’auteure explore cette dimension psychologique avec beaucoup de justesse et traite le traumatisme de manière crédible, sans jamais verser dans le sensationnalisme. Car la disparition d’Ellie a eu des répercussions en cascade sur chacun des personnages, Comme toi rend compte de la manière dont des vies peuvent voler en éclats, et témoigne du difficile chemin vers la reconstruction, d’une manière qui peut parfois évoquer un autre excellent thriller autour du traumatisme, Une fille modèle.

Les personnages sont montrés dans toute leur complexité, avec leurs forces et leurs faiblesses, qu’il s’agisse de Laurel, Flint ou la petite Poppy. D’ailleurs, même l’un des personnages sur lequel plane pendant longtemps une certaine ambiguïté se révèle comme un être bien plus complexe qu’il n’y paraît, auquel on peut en fin de compte en partie s’identifier. Le seul personnage plus outré, plus typé, est bien entendu celui qui est responsable de la disparition d’Ellie, caractérisé comme un vrai méchant, cruel, terrifiant et pathétique dans ses réactions, même s’il possède aussi, bien entendu, son histoire. On remarquera néanmoins que Lisa Jewell fait le choix de faire porter la responsabilité de cette disparition à quelqu’un d’en apparence ordinaire, plutôt qu’à un as du crime. Ici, il serait inutile de chercher un quelconque serial killer, et c’est ce qui rend Comme toi d’autant plus marquant : la disparition d’Ellie est banale en apparence, mais bien plus sordide lorsqu’on découvre la vérité.

Enfin, les chapitres courts et bien menés poussent le lecteur à dévorer rapidement le roman, qui sait ménager suffisamment d’éléments de suspense pour nous tenir en haleine jusqu’au bout même si, là encore, il ne faut pas s’attendre à de grandes révélations. On conseillera donc Comme toi avant tout aux lecteurs intéressés par la dimension psychologique des personnages (très réussie) plus que par les détails de l’intrigue policière, intéressante sans être nécessairement remarquable. Quoi qu’il en soit, Milady, souvent plus connu pour ses romans à l’eau de rose, confirme le potentiel de sa collection Suspense, qui gagne à être connue.

6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *