[Critique] Les grands mystères de l’Histoire de France – Renaud Thomazo

image les grands mystères de l'histoire de franceLumière sur les zones d’ombre de l’Histoire de France

Il n’y a que des illettrés qui peuvent penser que l’Histoire de France n’est pas l’une des plus passionnantes au monde. Voilà une punchline sévère, peut-être un peu passionnée, mais dont le fond ne peut qu’être ressenti pour qui s’intéresse un minimum à la construction historique de ce pays. Dès lors, quand on a vu arriver dans nos rayons le (très) beau livre Les grands mystères de l’Histoire de France, il né en nous une sorte d’appétit. Est-il rassasié ?

Les grands mystères de l’Histoire de France revient sur un grand nombre d’énigmes, trente pour être plus précis. De l’aura très étrange des menhirs au suicide de Robert Boulin (ministre sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing), en passant par la mort douteuse d’Émile Zola ou la véritable identité du monstre du Gévaudan, le livre transporte son lecteur loin, très loin. En effet, le voyage nous conduit d’époque en époque (dans une construction en ordre chronologique), au contact d’affaires aussi louches que fichtrement passionnantes.

La première impression qui domine, en prenant en mains Les grands mystères de l’Histoire de France, c’est ce sentiment de tenir une édition solide en tous points. La couverture cartonnée est bien épaisse, et l’ouvrage se donne les moyens d’atteindre un niveau de finition luxueux. Un petit aimant vient servir de verrouillage de l’ouvrage, finissant de nous faire tomber sous le charme. Bien évidemment, il fallait que le constat soit le même à l’ouverture de l’œuvre, et c’est bel et bien le cas. Larousse nous procure un beau papier, et l’on a de suite de belles sensations concernant la maquette qui donne une réelle valeur ajoutée. Le trip « carnet d’enquête » est bien rendu, et plus de 300 illustrations viennent égayer le tout.

Les esprits curieux seront rassasiés

On l’aura compris, Les grands mystères de l’Histoire de France est un très bel objet. Et côté contenu le constat est le même, évidemment grâce au talent de Renaud Thomazo, auteur dont les connaissances pointues ont déjà servi plusieurs parutions chez Larousse (1789 la Révolution qui a changé notre Histoire, Les grands complots de l’Histoire de France, Les sociétés secrètes). Plus attaché aux faits qu’à la narration, et ce même si le style est limpide, l’auteur n’hésite jamais à citer, à invoquer textes et déclarations. Une volonté de coller à ce qu’on sait de l’Histoire qui se retrouve d’ailleurs dans la présence de fac-similés édifiants, comme l’acte de décès de Louis XVII par exemple.

Si l’on pourra peut-être regretter qu’un dernier chapitre n’ait pas été dédié à la mort très suspecte de Pierre Bérégovoy, Les grands mystères de l’Histoire de France réussit tout de même à livrer un contenu complet, qui vaut pour sa forme et son fond, pour l’objet autant que l’œuvre. Un bien beau cadeau à faire, ou à se faire, pour les passionnés d’Histoire, ou tout simplement les esprits curieux.

Les grands mystères de l’Histoire de France, un beau livre écrit par Renaud Thomazo. Aux éditions Larousse, 128 pages, 29.95 euros. Sortie le 2 novembre 2016.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *