[Critique] PSG : Le Onze de Légende – Arnaud Ramsay, Greg

Caractéristiques

  • Auteur : Arnaud Ramsay, Greg
  • Editeur : Solar
  • Date de sortie en librairies : 15 novembre 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 168
  • Prix : 29€
  • Acheter : Cliquez ici

Un beau livre à offrir aux fans du PSG

À la mode (schizophrène) depuis quelques années, et le début des investissements sans fond (potentiellement illicites) du gouvernement (esclavagiste) qatari, le PSG est aujourd’hui au centre d’attentions plus ou moins passionnées. L’argent n’achète certes pas la toute la passion mais, tout de même, on peut remarquer que cette époque joue de la starification du nombril, au détriment du collectif, au point de voir des supporters plus intéressés par l’hypothétique Ballon d’Or du génie M’Bappé, que par l’incapacité du club francilien à dépasser les quarts de finale de la Ligue des Champions, contrairement aux grandes institutions. Un constat qui ne touche pas uniquement la propriété du Qatar, c’est une évidence, d’ailleurs la mode est aux listings de joueurs, phénomène très symbolique de cette tournure des événements. D’où la sortie, plutôt intéressante, de PSG : Le Onze de Légende, aux éditions Solar (Grands PrixOpta : Ligue des Champions) .

Même s’il nous paraît difficile de produire un ouvrage consacré à une légende qui reste à écrire, le club parisien ne figurant pas (encore) au rang des entités historiquement importantes, PSG : Le Onze de Légende peut se targuer d’être le fruit de deux auteurs talentueux. Arnaud Ramsay, journaliste passé chez France Football et Le 10 Sport, mais aussi auteur de nombreuses biographies notamment consacrées à Bixente Lizarazu et Nicolas Anelka, trouve ici un terrain de jeu idéal pour non seulement aborder l’histoire du PSG, mais aussi nous délivrer quelques anecdotes bien senties. Comme celle qui propulse l’immense George Weah (qui a fêté son jubilé au Vélodrome, stade de l’OM, drôle de pied-de-nez) au rang véridique de héros pour les SDF de la station RER de Saint-Germain-En-Laye, auxquels il distribuait les repas non-consommés par ses coéquipiers. Quant à Greg, illustrateur dont nous découvrons le travail à cette occasion, son style très pop-art fonctionne parfaitement.

Une sélection qui oublie la base

Deux bons auteurs au service d’un concept superficiel ? Oui et non. Comme nous l’écrivions plus haut, PSG : Le Onze de Légende est tout de même l’occasion de creuser quelques pistes, même si la plupart ont déjà été surexploitées dans des livres dédiés évidemment plus fouillés. Revenir sur Neymar, Ibrahimovic, Ronaldinho, Cavani, c’est un exercice périlleux, tant tout a déjà été écrit, des milliers de fois. Mais, dans les faits, on se prend au jeu sans trop de mal, notamment grâce à une maquette limpide, qui pousse à la lecture. L’intention est clairement plus généraliste que les ouvrages spécialisés, et le résultat nous paraît idéal dans l’optique de garnir le pied du sapin.

Là où le débat peut naître, c’est dans la sélection opérée dans ce PSG : Le Onze de Légende. C’est exactement ici que l’on se rend compte du caractère assez superficiel de ce club qui, tout au long de son Histoire, n’a pu s’appuyer que sur la forme, et jamais le fond. Aucun impact social sur la ville, aucune page réellement inoubliable (à l’exception d’un ou deux matchs cultes, comme face au Real Madrid, en 1993), et ce malgré une Coupe d’Europe (aujourd’hui annulée) à son actif. Cette sélection ne contient aucun défenseur. Heureusement, Luis Fernandez sauve la mise du côté des milieux défensifs. Voilà une absence qui sonne comme le symbole ultime d’une entité sans racines, dénuée de matière organique. Pas de Kombouaré. Pas d’Alain Roche. Tout pour l’attaque, le brillant. Une philosophie qui pourra évidemment plaire au public très casual du PSG, mais qui ne peut que nous conforter dans nos acquis : le club, aujourd’hui qatari, ne peut compter que sur le strass et les paillettes pour créer l’engouement. Triste.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *