article coup de coeur

[Critique] Street Fighter Memorial Archive : Beyond The World – Kurokawa

Caractéristiques

  • Auteur : Collectif
  • Editeur : Kurokawa
  • Collection : Kuropop
  • Date de sortie en librairies : 10 septembre 2020
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 264
  • Prix : 39,90€
  • Acheter : Cliquez ici

La saga Street Fighter a droit à un ouvrage de référence

image livre street fighter archive

Quelques moins après la sortie de How To Make Capcom Fighting Characters, un livre assez centré sur Street Fighter V, voilà que Kurokawa (et plus précisément sa collection Kuropop) remet le couvert avec l’univers de Ryu, Chun-Li et les autres. Street Fighter Memorial Archive : Beyond The World sort un peu comme une seconde partie de repas complétant bien la première. Avec cet ouvrage, pensé pour les trente ans de la licence culte de chez Capcom (et paru en 2017 au Japon), on est clairement dans l’hommage à l’ensemble de la saga. Retour sur un immanquable.

Comme souvent, le mot de l’éditeur a le bienfait de solidement poser un contexte : « L’ouvrage de référence pour les amateurs de jeux vidéo : une galerie d’illustrations inédites signées par les plus célèbres dessinateurs japonais, des centaines de visuels retraçant la série Street Fighter de son premier épisode au récent Street Fighter V, un guide complet de plus de 300 personnages, des interviews passionnantes avec les créateurs ayant œuvré sur la saga. Le plus beau cadeau que l’on puisse faire aux fans de Street Fighter pour fêter les 30 ans de leur jeu fétiche ! ».

Ne passons pas par quatre chemins. Street Fighter Memorial Archive : Beyond The World est effectivement un ouvrage de référence, et tout fan non seulement de la licence mais aussi de jeux vidéo se doit de le posséder dans sa collection. Cela n’est pas le fruit du hasard : le contenu est à la fois complet et passionnant. Ce beau livre en grand format (21.7 x 30.5, beau bébé) regorge d’illustrations saisissantes et d’informations importantes. Divisé en cinq grandes parties (Illustrations spéciales, Round 1 Street Fighter V, Round 2 Street Fighter Archive, Round 3 Bonus Stage et les interviews), non sans oublier un récapitulatif de toutes les sorties et une introduction signée par le rédacteur en chef Daisuke Kihara, il étale sur 264 pages assez de matières pour gagner des galons d’œuvre indispensable.

Après une chronologie des sorties, finement mise en parallèle avec des événements qui ont marqué le Japon et le monde (l’attentat de Matsumoto, la diffusion de Neon Genesis Evangelion, le 11 septembre etc), on a droit à des pages entières d’hommages à la licence reine du jeu de combat 2D, mais pas n’importe lesquels. Bien entendu, on a droit à des illustrateurs internes de Capcom, et ceux-ci livrent des travaux que l’on a déjà croisé, comme l’un des sublimes écrans de fin du mode arcade de SFV, signé Akio. Mais si, celui qui montre un Ryu préparer un hadoken alors qu’un Sagat hyper imposant, le visage déformé par la colère, fond sur le héros au hachimaki rouge. D’autres artistes plus surprenants ont livré des dessins grandioses, comme celui réalisé par Yusuke Murata (One-Punch Man), tout en perspective et en mouvements. On a aussi un faible pour le travail de Katsuya Terada, artiste qui a notamment bossé sur Virtua Fighter, et dont l’Akuma enragé reste en mémoire.

Bourré d’artworks, d’informations, et d’interviews

Ensuite, on passe aux deux parties qui abordent la direction artistique des jeux de la licence. Ici, on se doit tout de même de signaler que Street Fighter Memorial Archive : Beyond The World réserve la plus grosse des parties consacrées aux softs à Street Fighter V, sans non plus le positionner au centre de l’équation. On sent bien qu’il y a une stratégie affichée d’accompagner la dernière itération, et c’est bien normal. Tous les personnages du jeu ont droit à leur description, à des artworks et croquis. Puis les autres jeux, plus anciens, étalent des galeries de personnages. Parfait pour s’en rappeler les castings ! Signalons ici que tous les textes, d’un bout à l’autre de l’ouvrage, sont traduits en français, et avec soin s’il vous plaît. Alors, saluons le travail de Nesrine Mezouane et Gaëlle Ruel, ils l’ont bien mérité.

Les complétistes se rueront sur la partie Bonus Stage, et surtout l’excellent Institut de recherche Shadaloo, en fait une bible des personnages et autres entités de la licence. C’est hyper complet, détaillé, clairement l’un des gros morceaux de ce beau livre. Street Fighter Memorial Archive : Beyond The World ne pouvait être complet sans l’intervention de quelques interviews. On ne livrera rien de leur contenu, mais sachez qu’elles sont à la fois denses et précieuses, et donnent la parole aussi bien aux illustrateurs qu’aux directors (oui, même à Yoshinori Ono), dans des exercices croisés du meilleur effet. Mais la plus précieuse reste celle du très rare Kenzo Tsujimoto, fondateur et président de Capcom, qui revient non seulement sur la licence, son avenir, mais ce qui fait selon lui un grand jeu.

Le contenu s’avère donc une réussite, mais il fallait encore que Street Fighter Memorial Archive : Beyond The World assure un contenant de grande qualité. Et là encore, pas suspens : c’est le cas. Le format est idéal pour laisser les artworks s’exprimer pleinement. Le papier, l’impression, la couverture, la solidité de la reliure, on est au niveau de ce que sait faire Kuropop : c’est à dire de la grande qualité, faite pour rejoindre durablement votre bibliothèque.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *